CES ACTEURS

QUE J'AI TANT AIME

______________

Souvent on m'a posé la même question, à savoir, quel est l'acteur ou l'actrice que tu préfères? et j'ai souvent répondu, c'est difficile de classer tel acteur par rapport  à un autre. Il est vrai que j'ai un faible pour les acteurs français, mais ça n'empêche que je suis assez sensible à l'âge d'or d'Hollywood.

Comme dit si bien Bertrand Blier dans son film "Les Acteurs", je les aime les acteurs, depuis mon enfance, tout ce cinéma français qui a défilé au grè du temps, sur le petit écran, puis au cinéma, et enfin à partir de 1980 en cassettes vidéos, bien avant ce fut les films super 8 et plus tard 16mm qui m'ont permit de voir quelques bouts de films

Je n'ai pas souhaité classer les acteurs sur ce chapitre, ce n'est pas une compétition mais bien un hommage à tous ceux et celles qui ont le temps d'un film, permis à un large public de se divertir, oublier les soucis du moment. Et il est vrai qu'ils sont trop nombreux pour pouvoir les citer tous  en même temps, alors de temps en temps, je reviendrai sur ce message afin de pouvoir développer plus longtemps les noms de ces saltinbanques du septième art....

A Michel Serrault

 

__________________________________________________________________________

RAIMU

Comme disait si bien Orson Welles parlant de l'acteur : "il est le plus grand acteur du monde" - Je ne me lasse pas de voir et revoir "La fille du puisatier", "Marius-Fanny - César...A quand "La femme du boulanger" de Marcel Pagnol, en DVD?. Bien entendu, sa filmographie se limite pas à une partie de l'oeuvre de Pagnol.  Il me vient à l'esprit de nombreux films qui ne m'ont pas laissé indifférent tels que "Les Gaiétés de l'escadron" de Maurice Tourneur avec Fernandel et Jean Gabin, qui débutaient respectivement sur le grand écran. L'un des plus beaux films "L'étrange Monsieur Victor" de Jean Grémillon.   (Une évocation du grand comédien est prévue cette année)

         JS1564466

AA01R123

 

HARRY BAUR

Cet acteur a marqué son époque -Sur le plan cinématographique elle se situe entre 1930-1943, même s'il l'on sait qu'il a débuté dans la période du muet. Il restera à jamais l'ancien forçat, Jean Valjean, d'après l'oeuvre de Victor Hugo : "Les Misérables" , réalisé pour le cinéma par Raymond Bernard en 1933 avec Charles Vanel dans le rôle de Javert et Charles Dullin dans celui de Thénardier.Il incarna également Monsieur Lepic, le père de "Poil de Carotte" d'après le roman de Jules Renard et mise en scène pour le cinéma par Julien Duvivier.

On peut aussi rajouter quelques à sa courte carrière quelques  uns de ses plus beaux rôles au cinéma : "David Golder", "La Tête d'un homme" (Il y ai l'un des meilleurs "Maigret au cinema), "Un carnet de bal" trois films réalisés par Duvivier. Puis, "Crime et Châtiment"  de Pierre Chenal avec Pierre Blanchar, "Volpone", "Samson"  et "Péchés de jeunesse" de Maurice Tourneur, et enfin, l'unique film d'Abel Gance avec Harry Baur "Un grand amour de Beethoven" avec  Annie Ducaux.

Si un jour, vous vous promenez vers le cimetière Montmartre, vous trouverez pas loin de là, à quelques centaines de mètres la tombe du comédien. Celle-ci se situe au petit cimetière  Saint-Vincent.

03_1369_p04

Les Misérables (1934) de Raymond Bernard avec Harry Baur -Charles Vanel

13_0692_p01

AA01AA12

ANDRE BOURVIL

Bourvil débute sa carrière cinématographique en 1945, dans "La ferme du pendu" de Jean Dréville, mais on peut dire que c'est Gilles Grangier qui lance véritablement les débuts au cinéma de Bourvil avec le film "Par la fenêtre" au côté de Suzy Delair. Suivront: "Miquette et sa mère" de Clouzot, "Le Passe-muraille" de Jean Boyer, "La Traversée de Paris" de Claude Autant-Lara avec Jean Gabin et Louis de Funès. "Les Misérables" de Jean-Paul le Chanois nous étonnent,  pour la première fois de sa carrière il incarne le méchant "Thénardier"...Puis il enchaîne à nouveau un rôle inquiétant dans "Le Miroir à deux faces" d'André Cayatte avec Michèle Morgan, qu'il retrouvera deux ans plus tard dans un film d'Alex Joffé: "Fortunat" (sûrement le film que je préfère avec "Le Cercle rouge" de Melville). A nouveau la période trouble de l'occupation. Sa complicité avec Luis Mariano, Annie Cordy et Pierrette Bruno les amènent tout droit vers le cinéma : "Le Chanteur de Mexico", "Sérénade au Texas", puis les films de cape et d'épee avec Jean Marais : "Le Bossu", "Le Capitan". Il y eut également et sûrement la période la plus propice celle avec le cinéaste Jean-Pierre Mocky. On peut citer : "Un Drôle de paroissien" avec Jean Poiret, Francis Blanche, Jean Tissier et Marcel Perez entre autres. Puis "La Cite de l'indicible peur" (La Grande Frousse), "La Grande lessive", "L'étalon". On ne présente plus les deux films qui firent de Bourvil, une vedette à part entière avec "Le Corniaud" et "La Grande Vadrouille"; deux immmenses succès réalisés par Gérard Oury. "La Grande Vadrouille" est le film le plus vu par les spectateurs français jusqu'à l'arrivée du fameux "Titanic" de James Cameron.

première image cinématographique dont je me souviens de mon enfance,  ce fut "Les Culottes rouges" d'Alex Joffé avec Bourvil et Laurent Terzieff, et la période trouble de l'occupation allemande. Il m'a fallut attendre plusieurs decennies, pour revoir ce magnifique film, dont les souvenirs de la séquence finale était gravé dans ma mémoire

42_18863438

Fernandel et Bourvil - lequel est le plus intimidé ?

42_21381792

 

AA01001F

FERNANDEL-Son dernier film "Heureux qui comme Ulysse",n''eut pas le succès escompté. Pourtant certaines scènes de ce film sont poignants. Lorsque le cheval tombe malade dans une sublime Camargue, la tristesse du comédien s'attachant à ce cheval qui doit être amené à l'abattoir....

Je me souviens avoir vu à la tv, (en étant enfant) de nombreux films avec Fernandel des années 30. De "La garnison amoureuse" en passant par "Le coq du régiment", "Ademaï aviateur" avec Nöel-Nöel dans le rôle principal (diffusé au ciné-club de Claude-Jean Philipe -il me semble). La plupart du temps, et cela le temps de quelques refrains, Fernandel chantait, ce n'est pas ce que je préfèrais le plus dans les longs métrages. Il est certain qu'après avoir vu quelques uns des films de Pagnol avec Fernandel, on ne pouvait qu'aimer. Pagnol lui demander de s'abstenir de chanter dans ses propres réalisations. "Angèle", "Regain", "Le Schpountz", "La Fille du puisatier" puis "Naïs" qui fut achevé par Raymond Leboursier.  Il y a aussi les nombreux films de Christian-Jaque, des années 30 : "François 1er", "Un de la légion", "Raphaël le tatoué"...Puis ceux tournés par Henri Verneuil dont l'eternelle "Vache et le prisonnier", "Le Mouton à cinq pattes", "La table aux crevés", "L'Ennemi public numéro un"...Et enfin les "Don-Camillo"...Bourvil et Fernandel qui finirent pas se retouver le temps d'un film, et cela grâce au mérite de Gilles Grangier, pour cette fameuse "Cuisine au beurre" et à Martigues....Ils disparurent tous deux, à cinq mois d'intervalles. l'un au début de l'automne, l'autre au début du printemps.....

42_19910684

42_18247648

-"Don-Camillo", un rôle en or qui le rendit si populaire -Gino Cervi

42_21381920

Fernandel dans "Le Spountz" de Marcel Pagnol  et la fameuse réplique "Tout condamné à mort aura la tête tranchée....

JS1563020

1208_15538886

 

Fernandel et Jean Gabin dans "Paris Béguin" (1931) d'Auguste Genina

42_18443427

JEAN GABIN-Il fut sûrement le plus grand acteur français des années 30 à 70. Son ami Fernandel était lui aussi dans la cour des "grands". Ils ont débuté à la même époque et se sont retrouvés le temps d'un film "Paris Béguin"(1931). On remarque qu'à chaque époque, deux grands acteurs unis ont eu une carrière similaire, tout en étant parfois dans un autre registre (Raimu - Harry Baur), (Jean Gabin - Fernandel), (Alain Delon - Jean-Paul Belmondo), ( Gérard Depardieu - Patrick Dewaere). Peut-être que demain les deux prochains élus seront Jean Dujardin - Albert Dupontel ? ou bien Guillaume Canet et Benoît Magimel ? .

Je citerai quelques uns de ses plus beaux films : "La Bête humaine" - "La Grande illusion" tous deux de Renoir,  Marcel Carné : "Le Jour se lève" et "Quai des brumes",  Becker "Touchez pas au grisbi,  Grémillon "Remorques", Duvivier "La Bandera", "Pépé le Moko", "La Belle équipe". Les historiens du cinéma n'appliquent pas le même barême avec la deuxième partie de la carrière de l'acteur. Et bien j'adore cette période de Gabin, pendant les années 50 : avec "Voici le temps des assassins" de Duvivier avec Danièle Delorme dans le rôle de la garce, et Gérard Blain ayant une naiveté déconcertante. "Mais aussi "Des gens sans importance"  d'Henri Verneuil et "Gas-Oil" de Gilles Grangier.   

0000303884_009

JS1566027

La Bête humaine de Jean Renoir

 

0000302236_020

42_21357049

 

 

AA01JG20

AA01001F5

AA01AA123

VE001960

 

AA01JG30

 

AA01JG37

SIMONE SIGNORET-

42_18860954

 

AA01AF12

 

 

 Un moment inoubliable pour Simone Signoret et ce fameux Oscar de la meilleur actrice pour "Les Chemins de La Haute-Ville" de Jack Clayton avec Laurence Harvey.

a1ssignoret

BRIGITTE BARDOT-B B ou le mythe Bardot, elle débute aux côtés de Bourvil et Roger Pierre dans "Le trou normand" ou l'assistant du réalisateur n'est autre que Roger Vadim, qui la rendra célèbre grâce au film "Et Dieu créa la femme. La légende Bardot est née : Suivront dans l'ordre chronologique des films qui ont marqué sa carrière cinématographique : "En cas de malheur" de Claude Autant-Lara avec Jean Gabin, "La Vérité" de Clouzot, "Vie privée" de Louis Malle, "Le Repos du guerrier" de Roger Vadim, "Le Mépris" de Godard," Viva Maria" de Louis Malle et "L'Ours et la Poupée de Michel Deville. Elle a eu raison de quitter le cinéma dans les années 70, Greta Garbo a une autre époque en avait fait de même....      

42_21954482

42_19910655

42_21845446

 

ROMY SCHNEIDER -Je me souviens du 29 mai 1982, lorsque j'appris la terrible nouvelle à la radio de la boutique où je travaillais dans le domaine de la photo. J'ai demandé aux clients de faire le silence afin d'entendre le commentaire du journaliste.  Quelques mois auparavant, j'avais dis à des amis, que Romy risquait de se tuer, après le décès accidentel de son fils. Trop fragile, pour pouvoir surmonter une telle épreuve....

Ma sélection : "Les choses de la vie", "César et Rosalie" et "Une Histoire simple" trois films de Claude Sautet, "Le vieux fusil" de Robert Enrico, "Le train" de Pierre Granier-Deferre, "L'important c'est d'aimer" de Zulawski, "La califfa" avec Ugo Tognazzi, "La Mort en direct" de Bertrand Tavernier, "Garde à vue" de Claude Miller et "La Banquière" de Francis Girod et bien sûr deux véritables chefs d'oeuvre : "Le Procès" d'Orson Welles et "Ludwig et le crépuscules des Dieux" de Visconti sans oublier "La Piscine" avec Alain Delon réalisé par Jacques Deray.

0000271527_083

42_21509109

VE001041

42_22362642

-Fantôme d'amour de Dino Risi avec Marcello Mastroianni

42_19075215

MICHEL SERRAULT -Sur la période 2000 -2010, je reconnais que la disparition de Michel Serrault est celle qui m'a le plus marquée. J'aimais beaucoup cet immense acteur français qui n'a laissé" personne indifférent.  Il débute avec son ami-complice Jean Poiret, Sacha Guitry leur donne la possibilité de le prouver, et cela grâce au film "Assassins et voleurs". Bien avant le film de Guitry, on avait pu le voir dans le film de Clouzot "Les Diaboliques". Il faudra attendre 1971 et le fameux "Viager" de Pierre Tchernia pour enfin reconnaître le talent de ce comédien hors pair.

La suite, on l'a connait, il ne cessera de tourner avec son complice de toujours Pierre Tchernia "Les Gaspards", "La Gueule de l'autre", (pour la Tv "Le passe-muraille"), avec  le cinéase Jean-Mocky "A mort l'arbitre" avec Eddy Mitchell, "Le Miraculé" avec Jean Poiret, "Ville à vendre", "Bonsoir".... Bien entendu, il faut reconnaître que "La Cage aux folles" d'Edouard Molinaro avec Ugo Tognazzi a eu un énorme succès populaire mais également la reconnaissance du cinéma français, puisqu'il a été couronné meilleur acteur lors de la remise des César en 1979, puis en 1982 avec "Garde à vue" et enfin avec "Nelly et Monsieur Arnaud" en 1996.

42_20622271

 

42_22714234

Michel Serrault dans "La Cage aux folles" d'Edouard Molinaro

42_18622173

Michel Serrault et Lino Ventura dans "Garde à vue" de Claude Miller

42_16036952

LINO VENTURA

42_20318704

42_17691863

42_18882078

Lino - Romy Schneider - Michel Serrault pendant le tournage de "Garde à vue"

0000178015_004

Michel Serrault et Philippe Noiret dans "Pile ou Face" de Robert Enrico

42_17646431

PHILIPPE NOIRET

 

42_18459250

42_23634494

La Vie est rien d'autre de Bertrand Tavernier lui permit de recevoir le César du Meilleur acteur

42_17686442

Philippe Noiret et Bernard Blier s'affichent pour "Twist Again a Moscou" de Jean-Marie Poiré

42_20402652

Roger Hanin

42_17646376

ALAIN DELON  (De ces débuts dans "Rocco et ses frères" de Luchino Visconti à "Plein Soleil" de René Clément en passant par quelques uns des plus grands cinéastes : Joseph Losey "Monsieur Klein", Jean-Pierre Melville "Le Samourai", "Le Cercle rouge" avec Bourvil et Yves Montand,  Visconti et l'une de ses plus belles oeuvres "Le Guépard".) 

42_15889478

090629

Alain Delon dans "La Tulipe noire" de Christian Jaque

42_24080268

"Le Samouraï" de Jean-Pierre Melville

42_22778621

"La Piscine" de Jacques Deray avec Romy Schneider

4051066bcoae

 

JEAN-PAUL BELMONDO

Week-End à Zuydcoote (1964) d'Henri Verneuil

42_22011908

295356

 

42_18911086

Claudia Cardinale et Jean-Paul Belmondo dans un film de Philippe de Broca "Cartouche"

_Bk_pw_wBmk___KGrHqQH_DYEs_Rl9So5BLZ_m5q6QQ___12

482705

LOUIS DE FUNES

 

 

 

42_16036164

42_20996120

Le Gendarme de Saint-Tropez de Jean Girault

le_gendarme_de_saint_tropez_1964_6995_889621371

50039627_p

ANNIE GIRARDOT  -L'une de nos plus grandes actrices françaises manque au cinéma français, c'est bien dommage de constater qu'à ce jour, aucun éditeur  n'a pensé à diffuser quelques uns des ses plus grands films dans une collection de DVD ou Blu-Ray. "Mourir d'aimer" et "A chacun son enfer" tous deux réalisés par André Cayatte n'ont existé qu'en cassette vidéo, puis plus rien. Il y a  également "Docteur Françoise Gaillard", "La clé sur la porte" avec Patrick Dewaere, "Les Novices" avec Brigitte Bardot.... je garderai en mémoire sa prestation à la cérémonie des César ou sa détresse a été ressenti dans toute la France. Même si aujourd'hui, on sait qu'on ne la reverra plus jamais, ses films continueront à être diffusé sur le petit écran pour le bonheur des petits et des grands.... 

42_18559784

  Rocco et ses  frères de Luchino Visconti avec Alain Delon

42_24080081

"La Clé sur la porte" (1978) d'Yves Boisset avec Annie Girardot

0000166179_001

PATRICK DEWAERE - Il a été et reste une référence pour de nombreux acteurs sur plusieurs générations. Son style si personnel, si tourmenté a séduit un public averti mais aussi populaire.  "Les Valseuses" , "Preparez vos mouchoirs" et "Beau-Père de Bertrand Blier, "Pas si méchant que ça" de Claude Goretta avec Marlène Jobert, "Le juge Fayard" de Yves Boisset, "Série noire" d' Alain Corneau,  et celui que je préfère "Hôtel des Amériques" d'André Téchiné.

42_18160037

Patrick Dewaere et Lino Ventura - Adieu Poulet de Pierre Granier Deferre

42_24227762

 

BERNARD BLIER

0000171974_009

 

857502469_L

Cent Mille Dollars au soleil d'Henri Verneuil avec Lino Ventura - Jean-Paul Belmondo - Bernard Blier....

studiohar_1268415474_2541

MICHELE MORGAN   

42_23960190

Michèle Morgan et son fils Mike Marshall (l'un des trois pilotes anglais de "La Grande Vadrouille") .Le regard que lui porte l'actrice démontre tout l'amour d'une mère à son fils. Je ne connais pas la grande actrice qu'est Michèle Morgan, je l'ai vu au Théâtre de Jean-Claude Brialy, invité par Jean Marais. J'ai d'ailleurs immortalisé ces deux légendes du cinéma sur une pellicule photo. Ce soir là restera un moment génial de ma vie, puisqu'ai j'ai été enfermé dans le Théâtre des Bouffes parisiennes", le rideau était fermé, les lumières éteintes, ne sachant plus  quoi faire, heureusement je n'étais pas seul,  mon père adoptif accompagné de mon assistant me tenaient compagnie, et l'entrée des artistes la solution.

42_16849634

Michèle Morgan et Jean Marais : "Aux Yeux du souvenir" d'Yves Allégret

aux_yeux_du_souvenir_1948_1_g

Michèle Morgan - Michel Simon  "Quai des brumes" (1938) de Marcel Carné

42_19717897

ARLETTY - Garance pour la vie...

0000252288_008

42_17285207

MICHEL BOUQUET

42_23622007

MARTINE CAROL

U1071051

PIERRE FRESNAY -Une voix inoubliable, un acteur différent des autres, Il a réussi à prouver qu'il pouvait également jouer un marseillais dans la trilogie de Pagnol "Marius -Fanny-César. Clouzot avec qui il eut un rapport difficile, permit malgrès tout d'obtenir deux chefs d'oeuvres : "L'assassin habite au 21" avec Suzy Delair et "Le Corbeau" qui fut interdit pendant l'occupation...On peut citer de nombreux films que l'on garde en mémoire "La main du diable" et "Koeningsmark" tous deux de Maurice Tourneur, "La grande illusion" de Jean Renoir et "La charette fantôme" de Julien Duvivier.

_BnjSCIwBmk___KGrHqIOKigEtjzJRohcBLj9e2jY8g___12studiohar_1268415450_2523

ccc0_1

JEAN MARAIS

 

32744662_p0000202420_003

0000302236_031

E9165

 

42_17035083

 

42_18911117

LOUIS JOUVET

8797_3

"Copie conforme" de Jean Dréville

2771__copie_conforme__02

MICHEL SIMON

0000243045_001

AL002550

"Aux Bonheur des Dames" d'André Cayatte

1900__au_bonheur_des_dames_1943__05

"Panique" de Julien Duvivier

PANIQUE

MICHEL GALABRU (Une évocation de ce grand comédien est prévu prochainement)

 

 

 

42_18757701

JEAN-PIERRE MARIELLE

42_16662829

ISABELLE HUPPERT

42_18066798362414

JEAN ROCHEFORT -JEAN-PIERRE MARIELLE ET PHILIPPE NOIRET -Un cliché inoubliable de ces trois grands acteurs réunis souvent grâce  au cinéaste Bertrand Tavernier "Que la fête commence", "L'horloger de Saint-Paul"...

42_23848657

42_23042011

JEAN ROCHEFORT

0000142048_001

CATHERINE DENEUVE

42_15418394 

Le Dernier Metro de François Truffaut avec Gérard Depardieu

04_0080_p02

JEAN-LOUIS TRINTIGNANT

42_17168734

GERARD PHILIPE

42_16144840

"Les Liaisons dangereuses 1960" de Roger Vadim avec Jeanne Moreau

 

FRANCOISE ROSAY

JS1564957

PAUL MEURISSE - BERNARD GIRAUDEAU

gitan_1974_04_g

DANIEL AUTEUIL

42_23042016

JACQUES PERRIN

0000180558_014

"Le Crabe-Tambour" de Pierre Schoendoerffer

 

 

 

42_16537885

PIERRE ARDITI (j'espère avoir le temps de finaliser ce message et donner les raisons pour lesquelles, j'ai une passion pour ces acteurs et actrices français, bien entendu, tout au long de l'année, je complèterai quelques clichés de ces monstres sacrés du cinéma français.

imagen_pierre_arditi_0102_0

JEAN RENO

42_21891659

CHARLES BOYER -Celui qui fut le "French-Lover" (avec Maurice Chevalier et Louis Jourdane)pour les américains, a réussi à s'imposer aux Etats-Unis, on retiendra entre autres "Hantise" de George Cukor avec Ingrid Bergman et Joseph Cotten, un véritable suspense comparable à un film d'Hitchcock, on peut citer également :  (en France "Gribouille" avec une débutante  du nom de Michèle Morgan, "Le Bonheur" de Marcel L'Herbier avec Gaby Morlay et Michel Simon, "Mayerling" avec Danielle Darrieux, "Nana" avec Martine Carol, "Une parisienne" avec Brigitte Bardot. "Stavisky" d'Alain Resnais avec Jean-Paul Belmondo fut son dernier film. Il mit fin à ses jours après le décès de son épouse. Son fils s'était lui aussi suicidé bien des années avant...

 

AX927805

JS1263469

MICHEL BLANC - CAROLE BOUQUET

0000295202_013

0000295202_044

RICHARD BERRY

42_23560270

Patrick Timsit

1_french_actors_patrick_timsit_and_richard_berry_arrive_for_screening_of_selon_charlie_at_cannes_film_festival_435

Richard Berry et Nathalie Baye dans "La Baule-les-Pins"

42_15140041

MICHEL PICCOLI

42_21821669

42_23710015

ISABELLE ADJANI

42_23494166

ERICH VON STROHEIM

a10fx4

GERALDINE PAILHAS

42_22772553

RICHARD BOHRINGER

42_22772523

JEAN-HUGUES ANGLADE -Je l'ai rencontré, nous avons parlé lors d'une soirée où un copain photographe m'avait convié, étant donné que je me suis occupé de developper et agrandir la plupart des photos exposées aux Champs-Elysées.

42_23042017

MARIE TRINTIGNANT - STEPHANE AUDRAN

0000272938_009

MICHEL BOUJENAH -

42_23468483

42_18911095

ROLAND GIRAUD - Je l'ai découvert à la fin des années 70 dans le film de Coluche "Vous n'aurez pas l'Alsace et la Lorraine", puis "Et la tendresse bordel", "Les Bronzés font du ski", "Clara et les chics types". Et enfin à la tv, sa prestation remarquée d'un occupant d'un immeuble marié à Charlotte de Turckheim et voisin de Josiane Balasko dans "Signes extérieurs de richesse". La suite on l'a connait, d'une part le film de Jean-Marie Poiré "Papy fait de la résistance", d'autres part de nombreuses comédies comme "Vive les femmes", "Tranches de vies" et l'un des plus célèbres "3 Hommes et un couffin" de Coline Serreau (1985).

En ce qui concerne le drame qu' a connu Roland Giraud avec l'assassinat de sa fille et de son amie m'a profondément marqué. Je n'ai pas compris l'acharnement à vouloir rendre sympathique un meurtrier présumé lors de son évasion et pendant toute sa cavale. Quant à rien à se reprocher et que l'on cri son innocence; la première chose est d'affronter la justice et expliquer la véritable raison, concernant les CB et les codes respectifs des jeunes femmes.   

42_16361880

- ANDRE DUSSOLIER   -Il est l'un des meilleurs acteurs de sa génération, ces vingt dernières années, il s'est imposé dans le cinéma français avec des oeuvres bien différentes les uns des autres : "Une belle fille comme moi" de François Truffaut, "Marie-Poupée" de Joël Seria, "Perceval le Gallois" d'Eric Rohmer, "Extérieur nuit" de Jacques Bral, "L'amour par-terre" de Jacques Doillon, "L'amour à mort", "Mélo" et "On connait la chanson", trois films réalisés par Alain Resnais. La liste est longue tant sa carrière cinématographique est riche en longs métrages. 

l42_18733394

0000212864_001

3_hommes_et_un_couffin_1985_16_g

 

SERGE REGGIANI

studiohar_1268415427_2504

PIERRE BRASSEUR

studiohar_1268415465_2534

CLAUDE BRASSEUR

42_17180024

GERARD DEPARDIEU -

42_17180171

42_23292869

"Les Anges-Gardiens" de Jean- Marie Poré avec Christian Clavier

42_16671891

Guillaume Depardieu

42_16642832

Julie Depardieu

42_23560275

COLUCHE

 

42_23970073

0000200459_002

GERARD JUGNOT

0000300616_026

JEAN-PIERRE CASSEL

42_17573661

VINCENT CASSEL

42_16297264

FANNY ARDANT - CLAUDE BERRI

42_16542677

JACQUES GAMBLIN

42_22597223

SYLVIE TESTUD

42_23506713

PIERRE RICHARD

858656100_L

TSILLA CHELTON

0000254244_001

ISABELLE NANTY

42_21806428

SUZY DELAIR

3542452449_cbec0b70d9L

JEAN SEBERG

E9561

JEAN-PIERRE LEAUD - JACQUELINE BISSET  "La Nuit américaine" de F. Truffaut

0000304589_003

42_15218248

"Les 400 Coups" de François Truffaut

SZ001089

JS4189

 

 

 

Cinetom  -Samedi 3 avril 2010 :  Le Cinéma sous l'occupation

      

 

 

 

                   

                   

 

________________________