Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
CINETOM
22 octobre 2023

VICTOR McLAGLEN, L'HOMME AUX POINGS D'ACIER ET AU COEUR D'OR

            

AA01VML4

         VICTOR McLAGLEN     1886 - 1959

          Acteur Anglais, naturalisé Américain

AA01VML1

Il fut l'un des acteurs anglais des années 1920-1930 a avoir tourné des films de premier plan. John Ford lui proposa des rôles secondaires dans les années 40-50 aux côtés de John Wayne. Victor McLaglen est né le 11 décembre 1886 à Tunbridge Wells en Angleterre.

Ce fils de pasteur anglican, devenu évêque à six frères, il s'enfuit de chez lui à quatorze ans et s'engage pendant treize années dans l'armée, faisant croire qu'il a dix-huit ans et participe à la seconde guerre des Boers, mais la guerre se termine avant. Il exerce des métiers différents, travaille dans un bureau d'avocats, étouffe, c'est ainsi qu'il préfère des métiers à sensation ou dangereux, un départ au Canada, travaille dans une ferme, il est chercheur d'or en Australie, boxeur et lutteur professionnel; bonimenteur dans un cirque, soldat aux Indes, garde du corps du rajah d'Akaltot.

AA01VML17

 

Pour ce colosse de 1m96 et 100 kg, le cinéma se présente à lui comme un accident. A 30 ans, il livre un combat de boxe, opposé à un champion britannique, il est battu, mais il y avait un producteur dans la salle, cherchant un gars musclé. Le soir même, Victor McLaglen signe un contrat. Il fait ses débuts à l'écran en 1920, incarnant un boxeur professionnel dans "The Call Of the Road" de A.E. Coleby lequel remporte un grand succès, les offres affluent, et se crée un personnage de rustre pittoresque dans de nombreux films.

En 1924, il reçoit un cable d'Hollywood avec une offre. Part pour les Etats-Unis, il y tourne "La Brute bien-aimée" (The Beloved Brute,1925) de J.S. Blackton, ce film décrit parfaitement son personnage, l'homme au visage de dogue mais sympathique, se frayant un chemin dans les saloons par de nombreuses bagarres. Son troisième film américain sera sa première rencontre avec John Ford avec "Le Champion" (The Fighting Heart,1925). Il participe également au tournage du film de Tod Browning "Le Club des trois" (The Unholy Three,1925).

En 1926, "Au service de la gloire" (What Price Glory) de Raoul Walsh, film d'aventures sur la Première Guerre mondiale dont la formule marche à merveille pulvérise les records de recettes. McLaglen aux côtés de Edmund Lowe reprendra son personnage de Captain Flagg dans deux autres films. Une longue carrière s'offre à l'homme aux poings d'acier. Alliant l'humour à l'action, le naturel à la spontanéité, McLaglen aborde le parlant en 1930. Dans "Agent x-27" (Dishonored,1931) de Josef von Sternberg avec Marlène Dietrich, il prouve qu'il peut jouer et c'est avec John Ford qu'il obtiendra son succès le plus éclatant. Dans "La Patrouille perdue" (The Lost Patrol,1934), McLaglen retrouve son rang de grande vedette après avoir été écarté par la Fox, l'année précédente. Considéré par la critique américaine comme le meilleur film de l'année 1934. Victor McLaglen deviendra l'un des acteurs fétiches de John Ford qui, entre 1928 et 1952 tourneront onze films ensemble. On peut noter sa prestation dans "Une Fille dans chaque port" (A Girl in Every Port,1928) d'Howard Hawks avec Louise Brooks.

Lorsqu'en 1933, la Fox le lâchant, il retourne en Angleterre pour un temps. En 1935, c'est la consécration, il reçoit un Oscar pour son interprétation de Gypo dans "Le Mouchard" (The Informer) de John Ford, dont il est l'un des acteurs mascotte. Sans doute l'un de ses plus beaux rôles. Par la suite, il jouera souvent des personnages aux ascendances irlandaises. Il est l'un des acteurs les plus pittoresques d'Hollywood, chéri du public en raison de l'humanité qui se dégage de ses rôles. Cette "brute magnifique" touche par son grand cœur et son goût de l'action, de l'aventure. Tourne les films les plus divers jusqu'à la guerre, toujours très populaire avec les plus grandes vedettes d'alors sous la direction des metteurs en scène les plus efficaces.

AA01VML45

 

En 1936, McLaglen donne la réplique à Mae West dans "Annie du Klondike" (Klondike Annie) de Raoul Walsh, et en sous-officier écossais portant le kilt dans "La Mascotte du régiment" (Wee Willie Winkie,1937) de John Ford, il est fragile entre les mains de Shirley Temple, mais reviens en force en Sergent Quincannon, jouant du poing dans "Le Massacre de Fort Apache" (Fort Apache,1948), premier film de la grande trilogie de Ford sur la cavalerie, suivront "La Charge héroïque" (She Wore a Yellow Ribbon,1949) et "Rio Grande" (1950), tous trois avec John Wayne. McLaglen avait également donner la réplique à Cary Grant, Douglas Fairbanks Jr et Joan Fontaine dans "Gunga Din" (1939) de George Stevens.

Dans les années 50, alors que sa gloire est en déclin, Ford ne l'oublie pas, il est nominé à l'Oscar du meilleur second rôle dans "L'Homme tranquille" (The Quiet Man,1952). Ford parodie la rivalité qui oppose Victor McLaglen et John Wayne dans ces bagarres. Mais cette veine s'essouffle et Victor McLaglen termine sa carrière par une série de films d'action moins intéressant hormis sa composition savoureuse dans "Prince Vaillant" (Prince Valiant,1954) de Henry Hathaway, et "Le Tour du monde en 80 jours" (Around the World in 80 days,1956) de Michael Anderson. En 1957, il tourne l'un de ses derniers films sous la direction de son fils réalisateur, Andrew McLaglen "The Abductors". Victor McLaglen décède à Newport Beach (Californie) le 7 novembre 1959 d'une crise cardiaque, il avait 72 ans. Quarante ans de carrière, plus de cent vingt films, immortalisé par "Le Mouchard", il est toujours présent dans le cœur et la mémoire des cinéphiles.

AA01VML37

               Maman de mon coeur - 1928 - John Ford

          AA01VML32

            La Maison du bourreau - 1928 - John Ford

          AA01VML20 

             Minuit à Frisco - 1928 - William K. Howard 

          AA01VML24 

          AA01VML36

 

          AA01VML35

          AA01VML13 

          AA01VML25 

          AA01VML29 

               Fille de feu - 1933 - John G. Blystone

          AA01VML38

              La Patrouille perdue - 1934 - John Ford

          AA01VML18 

          AA01VML26 

                          Le Mouchard - 1935 - John Ford

          AA01VML17 

          AA01VML16 

             Annie du Klondike - 1936 - Raoul Walsh 

          AA01VML19

                                               1935

          AA01VML7 

          AA01VML14 

          AA01VML30 

          AA01VML23 

             A nous la Marine - 1942 - Frank Ryan - W. Hamilton

AA01VML27

             Roger Touhy, Gangster  - 1944 - Robert Florey

          AA01VML31

             La Princesse et le pirate - 1944 - David Butler

           AA01VML15 

           AA01VML46 

AA01VML47

          AA01VML11            

          AA01VML43 

          AA01VML12

          AA01VML10 

          AA01VML41 

              L'Aventure fantastique - 1955 - Roy Rowland 

          AA01VML34

          AA01VML8 

          AA01VML21 

             Madame de Coventry - 1955 - Arthur Lubin       

         AA01VML40

          AA01VML9

 *Affiches-cine * Cinetom

_______________________

AA01PL1

* Décès de l'actrice Américaine Piper Laurie 1932 - 2023 (Le Voleur de Tanger de Rudolph Maté, Qui donc à vu ma Belle? de Douglas Sirk, La Légende de l'épée magique de Nathan Jura, Les Bolides de l'enfer de George Sherman, Femmes coupables de Robert Wise, L'Arnaqueur de Robert Rossen, Carrie au bal du diable de Brian De Palma.

aa01jrm

Décès du comédien Français Jean- Roger Milo, 66 ans, connu pour des rôles secondaires comme dans "Tir Groupé" avec Véronique Jannot et Gérard Lanvin, ou "Germinal" de Claude Berri

___________

Publicité
Publicité
Commentaires
CINETOM
Publicité
Visiteurs
Ce mois ci 1 549
Depuis la création 1 706 610
Pages
Newsletter
8 abonnés
CINETOM
Derniers commentaires
Publicité