Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
CINETOM
10 janvier 2009

HOTEL DES AMÉRIQUES d'André Téchiné

    HOTEL DES AMÉRIQUES 

Coup de Coeur *****

d'André Téchiné                         1981

Hotel_20des_20Ameriques 18478134_w434_h_q80

3e6b_12

08_0113_p01

Hélène
Catherine DENEUVE
Gilles                                                      
Patrick DEWAERE
Bernard
Etienne CHICOT
Colette
Josiane BALASKO
Elise
Sabine HAUDEPIN
Rudel
François PERROT
   
La mère

Frédérique RUCHOT

 

Réalisateur                                André TECHINE   
Scénariste                                  A. TECHINE -G. TAURAND  
   

D'après le roman de                 

Adaptation et dialogues               

 
Directeur de la photo              Bruno NUYTTEN  
Décors                                      
Compositeur                          Philippe SARDE   
   
Producteur                           Alain SARDE  
   
Producteur délégué                 

Distributeur                              PARAFRANCE

Date de sortie : / 1981

Durée et synopsis :
93mn  - France -Drame 
_titles_20cath_20deneuve_20PDVD_031

 

_________________________________

hotel_ameriques5

hotel_20des_20ameriques_20PDVD_036

hotel_20des_20ameriques_20PDVD_032

hotel_20des_20ameriques_20PDVD_035

hotel_des_ameriques_1981_reference

hotel_des_ameriques_2

hotel_des_ameriques_1

Hotel_des_Ameriques_i6

18862644

18862639

08_0113_p02

18862631

18862633

18862635

hoteldesameriques_haut

hotel_des_ameriques_3

42_16673585Hotel_des_ameriques_02

Hotel_des_ameriques_03

A Biarritz, tard dans la nuit, au détour d'une rue, la voiture d'Hélène manque d'écraser Gilles. L'accident est sans gravité, mais le destin les a mis en présence. Hélène est anesthésiste à l'hôpital. Gilles est le fils de la propriétaire d'un petit hôtel de Biarritz. Il déambule dans la vie d'une fille à l'autre, d'un petit boulot à l'autre. L'un et l'autre traînent leur solitude.

Premiere81_i10Gilles ne lâche plus Hélène, qui tente d'abord de lui échapper. La beauté de la jeune femme le fascine. Mais celle-ci semble se cacher derrière des silences gênés, des expressions distraites et absentes. Gilles devient l'amant d'Hélène qui lui livre son pesant secret: l'homme qu'elle aimait éperdument s'est noyé, l'année précédente.

Ce douloureux secret, Gilles va le prendre à son compte, se torturer moralement avec. Alors qu'Hélène a réussi, par amour pour Gilles, à se délivrer du passé et à retrouver le goût de vivre, Gilles s'enfonce dans l'angoisse autodestructrice. Peu à peu, il va rompre avec sa mère, sa sœur Élise et son ami Bernard, avec qui il a longtemps rêvé de partir "ailleurs". Il va aussi, hanté par cette obsession morbide, devenir agressif à l'égard d'Hélène qui, désespérée, prend le train pour retourner d'où elle vient: Paris.

Se rendant compte de ses erreurs et de son égarement, Gilles la cherche. Mais il est trop tard. Sans savoir où trouver Hélène, il attend sur un quai de gare désert, dans la nuit froide, le prochain train pour Paris.

_____________________________________________

51lTP70Cg1L

DVD-Edition Studio Canal

Cahiers93_i5

 

Etant originaire du Sud-Ouest de la France et plus particulièrement d'Hendaye et de Toulouse, j'avais regardé avec une certaine émotion ce film d'André Téchiné, et dés le début du film, on aperçoit Biarritz, côté front de mer, pas loin du Rocher de la Vierge. Je reconnais que je suis resté sans voix...Tout au long du film des personnages tourmentés mais tellement attachants.Cinquième film d'André Téchiné, HÔTEL DES AMÉRIQUES utilise des éléments dramatiques directement inspirés par le romantisme littéraire du XIXe siècle et déjà présents dans ses précédents films: la nuit, la femme mystérieuse, la fatalité, la solitude, la ville déserte, la douleur où l'on se complaît, etc.

Alors que LES SŒURS BRONTE dépeignait une période éminemment romantique -l'Angleterre de la première moitié du XIXe siècle-, HÔTEL DES AMÉRIQUES, comme BAROCCO, se passe de nos jours mais s'intéresse principalement aux relations de deux individus prisonniers de leurs incertitudes.

Pour André Téchiné, la ville est plus qu'un simple décor. Elle agit esthétiquement et même psychologiquement,sur l'intrigue. Après la petite ville de province de SOUVENIRS D'EN FRANCE et l'Amsterdam de BAROCCO, Biarritz devient à son tour un lieu beau et tragique, dans la photo de Bruno Nuytten, le spécialiste de la nuit. La présence de Josiane Balasko et Dominique Lavanant (la troupe du "Splendid
") aux côtés de Patrick Dewaere (ex-pilier du "Café de la Gare") dans un film comme HÔTEL DES AMÉRIQUES prouve, une nouvelle fois, quelle pépinière de nouveaux comédiens est le café théâtre.

______________________________________

 

 

Publicité
Publicité
Commentaires
CINETOM
Publicité
Visiteurs
Ce mois ci 1 549
Depuis la création 1 706 610
Pages
Newsletter
8 abonnés
CINETOM
Derniers commentaires
Publicité