21 septembre 2018

NORMAN SHEARER, DANSE AUTOUR DE LA VIE

                  NORMA SHEARER         1902 - 1983

           Actrice Américaine 

 

 

                AA01NS24__2_

 

"Comment puis-je faire conccurence à Norman quand elle couche avec le patron?" Ce cri du coeur de Joan Crawford n'explique que partiellement la surprématie de Norma Shearer au début des années 30, en "Première dame de l'écran" de la MGM. Son mariage avec Irving Thalberg est pour le moins une sage décision professionnelle, mais Norma Shearer partage avec son mari le sens pratique, l'ambition est une conscience aigüe de l'importance de la présentation et de la publicité.

Chaque film où joue l'actrice est un évènement et son rôle principal un gage d'élégance et de classe hollywoodienne. A son époque, elle est considérée comme une grande actrice et c'est bien ce à quoi elle prétend. Derrière l'image de marque, il y a une bûcheuse, une comédienne protéiforme qui exploite au mieux ses rôles dans des films soigneusement conçus pour elle. Norma Shearer est née le 11 août 1902 dans la banlieue de Montréal au Québec. De santé fragile, elle ne fréquente l'école qu'à partir de dix ans et ses parents l'oriente vers une carrière de pianiste. Au début 1920,une grave crise économique se profile et ruine son père, de ce fait, elle doit travailler dans un magasin de musique.

Partie à New York avec sa mère, sa soeur et son frère, elle espère se faire engager aux Folies Ziegfeld, mais le grand Florenz ne se laisse pas impressionner par ses lettres de recommandations. Elle fait alors de la figuration dans les studios de la Côte Est et pose pour des photos publicitaires qui rendent rapidement son visage familier au public. Grâce à un impréssario, Norman Shearer débute au cinéma en 1920 en faisant de la figuration dans "The Flapper" de Alan Crosland puis sous la direction de D.W. Griffith "A travers l'orage" (Way Down East,1920). Elle obtient ensuite un rôle secondaire mais important dans  "The Stealers" (1920). Les films muets constituent l'essentiel de ses réalisations. L'insistance de sa mère lui assure ses premiers rôles de figurante. Elle tient le rôle principal dans "Larmes de clown" (The Man Who Gets Slapped,1924) de Victor Sjöström, pour être vraiment considérée comme une actrice à part entière, elle se spécialise dans les rôles "sophistiqués" comme dans "Une Femme sans mari" (A Slave Of Fashion,1925) de Hobart Henley, "Maitre Nicole et son fiancé" (The Waning Sex,1926) de Robert Z. Leonard et "The Demi Bride" (1927) également de Robert Z. Leonard, mais Louis B. Mayer ne se laisse pas impressionner et songe à se séparer d'elle lorsqu'elle épouse Irving Thalberg, qui vient juste de quitter Universal pour devenir le bras droit de Mayer, offre un contrat à la jeune actrice dont il a remarqué la personnalité. Dès lors, le "Boy-wonder" de Hollywood,  âgé de vingt-quatre ans seulement, prend en main sa destinée et l'oblige à se plier à ses choix. Les relations de la comédienne avec son producteur sont très tendues au début, mais, quand Norma voit grandir sa popularité auprès des spectateurs, elle accepte ses directives. Comme indiqué ci-dessus, elle accepte de jouer dans "Larmes de clown", le film inaugural de la nouvelle compagnie Metro-Goldyn-Mayer, crée en avril 1924, lui permet enfin de se classer parmi les grandes vedettes. Entourée de Lon Chaney, au faîte de sa gloire, et de John Gilbert, alors jeune premier en vogue, elle remporte un bon succès personnel. Désireux de diversifier ses qualités, on lui confie des rôles dans des registres très différents les uns des autres, mais peu à peu se définit l'image que se fera d'elle le public : une femme sophistiquée. Et comme Pygmalion, Thalberg tombe amoureux de sa création et l'épouse le 29 septembre 1927.

AA01NS17

     

Il lui fait alors jouer un petit rôle dans "Le Prince étudiant" (The Student Prince,1928) de Ernst Lubitsch, qui lui permet de réussir son passage au cinéma parlant en lui faisant incarner une danseuse dans "Le Procès de Mary Dugan" (The Trial Of Mary Dugan,1929). Elle termine l'année avec "La Fin de Mme Cheney" (The Last Of Mrs Cheyney) et une courte apparition dans "The Hollywood Revue Of 1929".

1929, Le cinéma devient parlant, Norma Shearer n'échappe pas à l'inquiétude que ressentent les comédiens : sa voix sera-t'elle à la hauteur des espérances de sa firme de production. Des analyses spéciales à l'Université de Californie la rassurent; sa voix est un peu haut-perchée mais quelques leçons de diction corrigeront ce léger défaut. Norman Shearer est ensuite associée au figurant permanent de la MGM, Robert Montgomery, dans plusieurs divertissements brillants où elle incarne des femmes du monde cyniques. Ces films sont un succès commercial et, en 1930, "La Divorcée" (The Divorcée) réalisé par Robert Z. Leonard, lui vaut un Oscar. Une adaptation de "Vies privées" (1931) de Noel Coward, avec beaucoup de diplomatie, qualifie le film de "charmant". Elle tourne ensuite "L'Etrange interlude" (Strange Interlude,1932) d'Eugène O'Neill, avec Clark Gable, puis avec Fredric March, un bon remake de "Chagrin d'amour" (Smillin' Through,1932), deux films réalisés par Sidney Franklin. Elle souffre dignement dans le rôle d'Elizabeth dans "Miss Barrett" (The Barretts Of Wimpole Street,1934) et se risque à incarner une Juliette un peu trop vieille dans la  version de la pièce de Shakespeare "Roméo et Juliette" (Roméo and Juliette,1937). Ce film de Cukor resta en chantier de nombreuses années à cause de son coût extravagant et de l'âge de ses interprètes, de "jeunes amants" de 36 ans pour Norma Shearer et de 43 ans pour Leslie Howard pouvaient prêter à sourire.

Un mois après la première, le 14 septembre 1936, un drame vient bouleverser sa vie familiale : Thalberg meurt à 37 ans. On pense alors qu'elle va se retirer avec ses deux enfants. Mais elle continue : "Marie-Antoinette" (1938), la position de l'actrice à la MGM devient aussi fragile que celle de "Marie-Antoinette", qu'elle incarne avec brio. Selon la rumeur, le studio aurait tenter de saboter le projet et l'aurait obligée à céder les actions de la MGM, mais elle résiste et joue au côté de Clark Gable dans "La Ronde des pantins" (Idiot's Delight,1939) de Clarence Brown puis donne une excellente interprétation dans "Femmes" (The Women,1939) mis en scène de George Cukor, sans doute son meilleur film; on peut même considérer ses deux films parmi les plus applaudis de l'année. Elle hésite à jouer Scarlett O'Hara dans "Autant en emporte le vent" (1939), mais privée du soutien de Thalberg, elle fait une grace erreur en refusant le rôle ainsi que celui de "Mrs Miniver". Quelques années plus tard, bien qu'elle se soit retirée de l'écran, son dernier film est "Her Cardboard Lover" (1942) de Cukor. En août 1942, elle se remarie avec un moniteur de ski de quatorze ans son cadet. Norman Shearer décède à l'âge de 80 ans, le 12 juin 1983 à Woodland Hills en Californie.

 

 

                            Larmes de clown - 1924 - Victor Sjöström                                                                  

           AA01NS6

 

AA01NS7

 

               La Tour des mensonges -1924 - Victor Sjöström

          AA01NS13

                        

         AA01NS14

                      Le Prince étudiant - 1927 - Ernst Lubitsch

           AA01NS16

                                                        1929

 

         AA01NS15

                                                                 1930

          AA01NS11

 

                     Chagrin d'amour - 1932 - Sidney Franklin

         AA01NS21

                                                       1936

        AA01NS5

 

                                                                  1939

                     La Ronde des pantins - 1939 - Clarence Brown

 

       AA01NS18

 

AA01NS19

AA01NS20

 

        AA01NS8

AA01NS9

AA01NS10

      Danse autour de la vie -1942 - Robert Z. Leonard 

          AA01NS12

 

___________________________________



Beau blog. un plaisir de venir flâner sur vos pages. une belle découverte. un blog très intéressant. J'aime beaucoup, je reviendrai. N'hésitez pas à visiter mon univers (lien sur pseudo). Au plaisir
Shana - email : shana4@hotmail.com - http://voyage-onirique.com

Posté par CINETOM à - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur NORMAN SHEARER, DANSE AUTOUR DE LA VIE

Nouveau commentaire