KARL MALDEN    1912 - 2009

Acteur  Américain

karl_malden_photos_1la_vengeance0142_22572704267427

Très pince-sans-rire, Karl Malden affirmait volontiers : « Si je suis devenu comédien, c’est parce que j’avais entendu dire que les bonnes fortunes amoureuses se comptaient par dizaines pour les heureux mortels de la profession ! ». Mais ce n’est qu’une boutade car le couple qu’il forme depuis 1938 avec sa femme, l’ancienne comédienne Mona Graham, compte parmi les plus solides et les plus heureux d’Hollywood.

De cet âge d'or, avec la disparition du doyen des acteurs américains, c'est l'une des dernières figures de ce cinéma des années 40-50 que l'on a tant aimé. Il était resté une véritable légende d'Hollywood, alors qu'il a souvent été les faire-valoir de quelques uns des plus grands acteurs hollywoodien. Son magistral rôle dans "Baby Doll" à permit de révèler toutes les facettes du jeu d'acteur de Karl Malden. Et puis "Un tramway nommé désir", "Sur les Quais", (deux films d'Elia Kazan), "La loi du silence" d'Hitchock, Boomerang (l'un de ses premiers films, avec Kazan),"Marc Dixon detective (même si son rôle est bien trop court), "La vengeance aux deux visages" (de et avec Marlon Brando), et bien sûr le film de Franklin J. Schaffner : "Patton" avec George C. Scott dans le rôle principal)... La liste est longue.malden

JS1563950JS1563969JS1563968

  42_22572705243724

Comédien américain d’origine yougoslave né Karl Mladen Sekulovich le 22 mars 1912, à Gary, près de Chicago dans l'Illinois. Ses parents, d'origine serbe, s'étaient installés dans la région et son père, charpentier de métier, devint ouvrier sidérurgique dans une usine locale.Au collège, il se passionne pour les activités sportives, pratique l’athlétisme, puis, dans les années trente, le basket-ball en qualité de professionnel. Il aura par deux fois le nez cassé en jouant au football. Après une adolescence chahuteuse, il exerce divers métiers.

Ses qualités athlétiques le prédestinaient à une carrière de sportif professionnel mais une grave blessure le dissuada de s'engager dans cette voie. Après la fin de ses études, il demeura quelques mois au chômage puis fut engagé comme ouvrier dans la même usine que son père, où il demeura pendant trois ans.

En 1934, il décida de se consacrer au métier d'acteur qui l'attirait irrésistiblement depuis qu'il avait suivi un cours de théâtre avec ses camarades de classe. Il obtint une bourse pour une école d’art dramatique de Chicago, il s’inscrit pour trois ans aux cours du Goodman Theatre. C’est à cette époque qu’il change son nom en Malden.Il rejoignit plusieurs compagnies au sein desquelles il fit ses premières armes sur les planches.

En 1937, il quitte Chicago pour New York où il travaille à la radio, et fit la connaissance du metteur en scène de théâtre Elia Kazan avec lequel il se lia d'amitié. Celui-ci l'engagea en 1937  dans les pièces "All my sons" et "A street car named Desire", jouées à Broadway, qui reçurent d'encourageantes critiques. Il fut ensuite l'un des premièrs élèves de l'Actor's Studio à suivre l'enseignement de Lee Strasberg.

A partir de 1938, il apparaît régulièrement sur les scènes de Broadway (« Key Largo », « The Gentle People », « Flight to the West », « Journey to Jerusalem », « Uncle Harry », « Counter Attack »).

Il débuta au cinéma dès 1940 dans "DROLE DE MARIAGE" de Garson Kanin avec Charles Laughton et Carole Lombard, une comédie dramatique dans laquelle il ne faisait qu'une apparition. Il participa ensuite à deux excellents films-noirs, "LE CARREFOUR DE LA MORT" (Kiss of death,1947) du cinéaste Henry Hathaway avec Victor Mature. Devenu un classique, avec ses nombreux extérieurs tournés à New York, ce film fait partie de cette série de films noirs semi-documentaires entrepris dès 1945. Puis "BOOMERANG !" d'Elia Kazan avec Dana Andrews, qui firent beaucoup pour sa réputation naissante de second rôle talentueux, capable d'évoluer dans différents registres. Ce premier film du tandem Kazan-Malden, permet à l'acteur de jouer un vrai rôle de composition

198715

le_carrefour_de_la_mort_2le_carrefour_de_la_mort_7carefour

Mobilisé en 1943, il est caporal pendant la guerre. Rendu à la vie civile dès 1945, il renoue avec le théâtre et le cinéma. Karl Malden donna la réplique à Dana Andrews et Gene Terney dans "MARX DIXON DETECTIVE" (1950) Il s'agit d'un des meilleurs films d'Otto Preminger. Le rôle de Karl Malden est de second plan mais suffisament important pour qu'on le remarque. Il joue avec les nerfs de Dana Andrews, pour retrouver le tueur, mais quel tueur?....

mark_dixon_detective_2mark_dixon_detective_3

Il fut ensuite le propriétaire d'un saloon dans le western "LA CIBLE HUMAINE" (The Gunfighter,1950) avec Gregory Peck (Le film est parfois répertorié "L'HOMME AUX ABOIS", mais il peut y avoir confusion avec un film du même titre réalisé en 1947 par Byron Haskin avec Burt Lancaster). Il est aussi l'un des soldats d'une escouade américaine chargée de détruire des installations japonaises dans "OKINAWA" (Halls of Montezuma,1950) de Lewis Milestone avec Richard Widmark. "OKINAWA" fut en outre l'un des premiers films à montrer les dépressions et les psychoses dont peuvent être victimes les hommes sur le champ de bataille. Prélude à l'invasion de l'archipel de Riou-Kiou, la prise d'Okinawa, située à 700 kilomètres du port de Nagasaki, marqua l'une des ultimes étapes de la guerre du Pacifique. Commencée le 1er avril 1945 elle fut aussi la plus importante opération amphibie de toute la campagne du Pacifique et l'attaque du dernier rempart de l'année nipponne avant le Japon.

200586

19876118869171

a_20Lewis_20Milestone_20Halls_20of_20Montezuma_20Widmark_20PDVD_008a_20Lewis_20Milestone_20Halls_20of_20Montezuma_20Widmark_20PDVD_009a_20Lewis_20Milestone_20Halls_20of_20Montezuma_20Widmark_20PDVD_012a_20Lewis_20Milestone_20Halls_20of_20Montezuma_20Widmark_20PDVD_013

okinawa_1950_02_g

Le premier véritable tournant de sa carrière se situa en 1951 lorsque son ami Elia Kazan, devenu réalisateur, lui offrit un rôle dans l'adaptation cinématographique d' "UN TRAMWAY NOMME DESIR" (A Street-car,1951) aux côtés de Vivien Leigh, Marlon Brando et Kim Hunter. Son interprétation marqua les esprits et lui valut l'Oscar du meilleur second rôle en 1952. Dès lors, il ne cessa plus de tourner même si la plupart de ses interprétations ne furent que des rôles de complément.(Lorsque cinq ans plus tard, la pièce donne lieu à un film, c'est Elia Kazan qui est à nouveau le metteur en scène et, à l'exception de Jessica Tandy qui tenait à la scène le rôle de Blanche Dubois, on retrouve à l'écran tous les acteurs qui avaient créé la pièce. Karl Malden y gagne enfin ses galons de grand comédien

143820un_tramway_nomme_desir_8un_tramway_nomme_desir_720_0238_p0320_0238_p01JS999

JS1566169F11616

Avec Elia Kazan et Vivien Leigh, sur le plateau du "Tramway nommé Désir"

BE029508

394938

Film de propagande, "COURRIER DIPLOMATIQUE" (1952) avait pour intention première de porter à la connaissance du public le rôle des du Département d'Etat américain qui transportaient des papiers trop précieux pour être transmis par radio ou par câble (les). Le film passait pour être l'un des préférés de Henry Hathaway à cause de la performance technique : bien que censé se dérouler uniquement en Europe, il fut entièrement réalisé à Hollywood, par décors reconstitués, truquages et transparences. Mais ces dernières, aujourd'hui, échappent difficilement à un œil exercé. Comme ce fut souvent le cas à l'époque pour les films antirouges doublés en France. le dialogue désignait les agents ennemis sous le nom de pour ne pas choquer la susceptibilité des élus communistes. Les adaptateurs s'étaient permis beaucoup de libertés dans la transposition du livre qui, paru en 1944, se déroulait durant la Seconde Guerre Mondiale et décrivait la lutte des agents anglais contre leurs homologues allemands. "Courrier Diplomatique" est le cinquième et dernier film de Hathaway joué par Tyrone Power.

Opération Secrète (1952) de Lewis Seiler

Dans "LA FURIE DU DESIR" (Ruby Gentry,1952) de King Vidor, il joua l'époux fortuné d'une jeune femme interprétée par Jennifer Jones, amoureuse d'un autre homme (Charlton Heston). La scène finale du marécage n'est pas sans évoquer HALLELUJAH, tourné en 1929 par King Vidor. "(...) pour "HALLELUJAH", souligne-t-il nous avions tourné en décors réels, pour "RUBY GENTRY" nous avons dû construire en studio un vrai marécage. Nous n'avions pas beaucoup d'argent et il m'était impossible d'aller tourner sur place. Puis ce fut "SERGENT LA TERREUR" (1953) de Richard Brooks avec Richard Widmark.

459385413478

338494

SERGENT LA TERREUR (1953) de Richard Brooks

sergent_la_terreur_0

Il interpréta l'inspecteur Larrue dans "LA LOI DU SILENCE" (I Confess,1953) d'Alfred Hitchcock, ou il donne la réplique à Montgomery Clift. Il retrouva Kazan et Brando dans "SUR LES QUAIS" (1954), qui fut un grand succès et lui valut une nomination à l'Oscar pour son interprétation d'un écclésiastique. Quant au film, il obtint l'Oscar du meilleur film, Oscar d'interprétation pour Marlon Brando et Oscar du meilleur second rôle pour la jeune débutante Eva Marie Saint, sans oublier le Lion d'argent à Venise et le prix de l'Office international catholique : curieux destin pour un film que Darryl E. Zanuck refusa de produire pour la Fox (" tout le monde se fout des syndicats ", dit-il à Kazan) et qui fut péniblement mis sur pieds par Sam Spiegel Kazan se remettait alors difficilement du plus gros échec commercial de sa carrière, "MAN ON TIGHT ROPE" (inédit en France), et avait quitté Hollywood.

Le film fut entièrement tourné à New York. Boris Kaufman, le directeur de la photographie, frère du cinéaste Dziga Vertov, avait été, en France, l'opérateur de Jean Vigo. Certaines réactions à l'égard de "Sur les quais" furent très violentes. On y vit l'apologie du mouchardage et une agression intolérable contre les syndicats persécutés, à l'époque, par le MacCarthysme.  Le succès du film lui permit de devenir, pour ses films suivants, son propre producteur.

380639la_loi_du_silence_0459234JS156406218792442_21937602

20647243262141897215327467

le_fantome_de_la_rue_morgue_0le_fantome_de_la_rue_morgue_1

Il était aussi remarquable dans le rôle d'un homme marié à une jeune femme de dix-neuf ans (Carroll Baker), qui décide de perdre sa virginité avec l'ennemi de son époux (Eli Wallach) dans le mélodrame "BABY DOLL" (La Poupée de chair,1956).En 1952, alors qu'il travaillait à l'Actors Studio sur une scène de " Camino Real ", autre pièce de Williams, celui-ci vint le voir et ils discutèrent d'une idée de film a partir de quatre, puis deux pièces en un acte.

Au " Studio ", il y avait alors une jeune fille, une débutante, qui s'appelait Carroll Baker. Kazan songea à elle et lui fit improviser une scène avec Karl Malden. Williams la voulut aussitôt pour le film... qui ne fut tourné qu'en 1956 ! Kazan y était pour la première fois producteur indépendant à part entière et, en fait, scénariste, bien que non crédité au générique. Carroll Baker pour ses débuts a l'écran reçut une " nomination " à l'Oscar; autre débutant : Eli Wallach.

Le film fit scandale à l'époque et la Légion de la Décence (catholique) et le cardinal Spellman en dénoncèrent la sexualité exacerbée (anodine aujourd'hui).

174198834730425_L834975233_L39354502_0141_p02baby_doll01FILE - In this 1956 photo released by Warner Bros. , actor Karl Malden, left, and Carroll Baker are shown in a scene from "Baby Doll. " Malden, a former steelworker who won an Oscar for his role as Mitch in the 1951 classic "A Streetcar Named Desire," died Wednesday, July 1, 2009. He was 97.305547

baby_doll_1956_12_g

En 1957, Karl Malden enchaîne avec "PRISONNIER DE LA PEUR" de Robert Mulligan et "BOMBARDIERS B-52" de Gordon Douglas. Puis il participe au tournage de "LA COLLINE DES POTENCES" (The Hanging Tree,1959) aux côtés de Gary Cooper, Maria Schell et George C. Scott. La nouvelle qui fournit le sujet du film gagna le Prix de la Meilleure histoire de western de l'année. La Warner Bros ne lésina pas sur les moyens pour la porter à l'écran : directeur photo, musicien, monteur, comédiens et réalisateur comptent parmi les personnalités les plus prestigieuses du cinéma américain de l'époque. On donna au décorateur Daniel B. Cathcart les moyens de construire un village entier de mineurs dans la montagne, à quelques 40 milles de Yakima, dans l'État de Washington, où furent filmés les extérieurs. Karl Malden a été dirigé par quelques-uns des plus grands cinéastes d’Hollywood : Kazan, Hitchcock, Vidor, Daves, Hathaway, Brooks, Frankenheimer. Il a remplacé Delmer Daves malade sur le tournage de "La colline des potences", ce qui lui donna l’occasion de goûter à la réalisation

PRISONNIER DE LA PEUR (Fear Strikes out,1957) de Robert Mulligan

435421

305771

La Soif de la Jeunesse (Parrish,1961) de Delmer Daves avec Claudette Colbert

489614

158925489_tp

la_colline_des_potences_0the_hanging_tree_1959_posterla_colline01

399057

320827320743

204630

la_soif_de_la_jeunesse_0la_soif_de_jeunesse

En 1961, son ami de longue date, Marlon Brando qu’il connut quand ils fréquentaient l’un et l’autre l’Actor’s Studio, Karl Malden fut engagé par le célèbre comédien afin d’être son partenaire pour son unique film de réalisateur : "LA VENGEANCE AUX DEUX VISAGES" (One-Eyed Jacks,1961) il est remarquable dans le rôle d'un criminel devenu shérif qui subit la vengeance d'un ancien complice qu'il a trahi. Prévu pour soixante jours, le tournage débuta le 2 décembre 1958. Il dura.. six mois ! La première version du film durait 4h 42 mn ! Elle fut réduite à 141 mn (la moitié très exactement). Le budget initial de 1800 000 dollars atteignit 6 millions de dollars. Le film fut un échec financier qui ruina les espoirs de Brando de devenir un jour réalisateur. Le titre original inexplicable aux Français, fait allusion au valet des jeux de cartes qui présente un oeil unique de profil.


la_vengeance_aux_deux_visages_4258647730_LU1270233AU1270233
22_0041_p01

Karl Malden avait lui-même réalisé en 1957 le film "LA CHUTE DES HEROS" (Time Limit, 1957) un curieux film de guerre dans lequel il ne joue pas mais dirige Richard Widmark, sur la condition des prisonniers américains détenus en Corée.

228116

Pris par ses activités cinématographiques, le comédien apparaît de plus en plus rarement au théâtre. Il joue cependant en 1955 dans « The Desperate Hours », porté la même année à l’écran par William Wyler, et dans « The Eggheads », mis en scène en 1957 par Hume Cronyn. En 1958, il quitte définitivement New York pour s’installer à Hollywood.

En 1961, il retrouve Robert Mulligan pour le tournage du film "LE ROI DES IMPOSTEURS" (The Great Impostor") aux côtés de Tony Curtis. Il multiplia ensuite les apparitions dans des productions très différentes, participant au film-monument "LA CONQUETE DE L'OUEST" (1962) d'Henry Hathaway auprès d'une mulititudes d'acteurs. Ce film est le premier scénario romancé, qui obtint d'ailleurs l'Oscar, tourné avec la technique particulière du Cinérama. L'histoire fut écrite à partir d'une série d'articles parus dans le magazine américain "Life".  Une autre grande distribution avec "LES CHEYENNES" (Cheyenn Autumn,1964) de John Ford.

La réalisation du film, divisé en cinq sketches fut confiée à trois des plus importants cinéastes hollywoodiens, qui signèrent tous des œuvres mémorables dans le domaine du western. Ford réalisa le 3e sketch Marshall le 4e et Hathaway les 1er, 2e et 5e.

howwestwaswon430788273926

les_cheyennes_1les_cheyennes_5les_cheyennes_0

03_0058_p0103_0058_p02

Il y eut également deux films mise en scène par le cinéaste John frankenheimer : "LE PRISONNIER D'ALCATRAZ" tiré de l'histoire authentique de Robert Stroud (il avait 73 ans en 1960 et avait passé plus de cinquante ans en prison!) a été racontée par le journaliste Tom Gaddis après plusieurs rencontres avec l'intéressé. Dans le film, le personnage de Gaddis est incarne par le comédien Edmond O'Brien. Réalisateur à la télévision, John Frankenheimer avait déjà pensé adapter le sujet en dramatique, mais les pourparlers de la chaîne CBS avec l'administration pénitentiaire ne purent aboutir. Burt Lancaster acheta alors les droits pour un film produit par sa propre compagnie. Mais l'acteur ne voulait plus travailler avec Frankenheimer avec lequel il s'était heurté au cours du tournage d'un film précédent, "Le temps du châtiment", en 1961. Le film fut commencé par le cinéaste britannique Charles Crichton, Mais au bout de trois semaines, Harold Hecht et Lancaster le renvoyèrent et prirent finalement Frankenheimer. Passionné par le sujet, ce dernier exigea un complet remaniement du scénario après un premier montage du film qui durait 4 h 45... Pour beaucoup de cinéphiles, "LE PRISONNIER D'ALCATRAZ" est l'un des films les plus authentiques sur l'univers pénitentiaire américain. Burt Lancaster gagna la Coupe Volpi du meilleur comédien à la Biennale de Venise 1962 pour sa composition de Robert Stroud.

144049490730le_prisonnier_d_alcatraz_0207991

gypsy

Et enfin "L'ANGE DE LA VIOLENCE" (All Fall Down,1962) signé également par Frankenheimer. L'acteur Karl Malden complète l'affiche de "LA MORT FRAPPE TROIS FOIS" (Dead  Ringer,1964) de Paul Henreid. Il joue également dans "LE KID DE CINCINNATI" (1965) de Norman jewison, (qui venait de remplacer le cinéaste Sam Peckinpah), avec Steve MacQueen et Edward G. Robinson.

l_ange_de_la_violence_1221786

205363

187855208366208427

185459227123

L'année suivante Steve MacQueen et Karl Malden se retrouvent dans "NEVADA SMITH" (1966) sous la direction d 'Henry Hathaway, Malden interpréte un chef de gang de truands ayant assassiné les parents de ce dernier. Le film fut un énorme succès.  Puis sa carrière cinématographique se diversifie : "Bien joué, Matt Helm!" (Murderer's Row,1966) d'Hnery Levin, "HOTEL SAINT-GREGORY" (1967) de Richard Quine, "UN CERVEAU D'UN MILLIARD DE DOLLARS" (Billion Dollar Brain,1967) de Ken Russell, aux côtés de Karl Malden, Françoise Dorléac, Michael Caine et Ed Begley. Et puis en 1968 deux autres longs métrages : "EL GRINGO" de Silvio Narizzano et "HOT MILLIONS" d'Eric Till.

416955335787

366831

193318

205339317170un_cerveau01317171317169

235855180095

EL GRINGO (Blue,1968) de Silvio Narizzano

260413

2532832055617458

Hollywood: Frank McCarthy, producteur du film "Patton"- Goldie Hawn -Jeanne Moreau -Karl Malden et Steve McQueen, son partenaire dans "Nevada Smith) -43ème Cérémonie des Oscars

U1693354

"PATTON" (1970) de Franklin J. Schaffner relate les moments les plus importants de la carrière de l'une des figures les plus controversées de la Seconde Guerre mondiale, était un vieux projet écrit en 1951 par Frank McCarthy, un général de brigade en retraite. Ce n'est qu'en 1969 que la 20th Century-Fox parvint à mettre sur pied cette importante production. Franklin J. Schaffner, le réalisateur de la "Planète des singes", fut conseillé par le général Omar Bradley qui connut lui-même Patton et joua un rôle important dans les événements relatés. Dans le film, Bradley est incarné par Karl Malden. Le film remporta 7 Oscars dont ceux des meilleurs films, réalisateur et scénario, cosigné par le futur réalisateur du "Parrain", Francis Ford Coppola, George C. Scott, lui, refusa l'Oscar du meilleur acteur qui lui avait été décerné.

patton_3patton_6G24731231216414PattonTanks3G2473923767215G24731964234589G2473312088222

Karl Malden Picture Gallery

Après avoir participé au tournage du film Dario Argento "LE CHAF A NEUF QUEUES" (1970) ainsi que celui de Blake Edwards : "DEUX HOMMES DANS L'OUEST" (Wild Rovers,1971) aux côtés de William Holden et Ryan O'Neal.(M.G.M. réduisit la durée initiale de 132 minutes en coupant des scènes - dont certaines figurent dans la version exploitée à l'étranger - et, d'autre part, ajouta des effets de ralentis dans les scènes d'action).(le dressage du cheval sauvage, le combat entre éleveurs, la fusillade dans le saloon).

03_0573_aff01le_chat_a_neuf_queue_2209018le_chat_3le_chatle_chat2

deux_hommes_dans_l_ouest_0deux_hommes_dans_l_ouest_1

Meurtres au Soleil (Un Verano para matar,1973) d'Antonio Isasi

377716

Il fit quasiment ses premiers pas à la télévision lorsqu'il accepta de tenir le rôle du lieutenant Mike Stone dans la série policière « LES RUES DE SAN-FRANCISCO » (« The Streets of San Francisco »).C’est en 1972 qu’il entame cette troisième carrière et devient une vedette de télévision fort populaire en incarnant ce flic aux côtés de Michael Douglas dans une série très prisée du public, ce fut une grand succès populaire, et qui se poursuivra jusqu’en 1977. Cette série lui value deux nominations consécutives aux Emmy Awards, en 1976 et 1977.

258736266198karlmalden07

Depuis cette date, Karl Malden a quelque peu délaissé le cinéma pour tourner une grande quantité de téléfilms de bonne facture. Dans "Une intime conviction" (téléfilm-1984), il était le père d'une jeune femme assassinée par son mari qui tente de faire condamner ce dernier, et dans "Un bus en otage (téléfilm-1993), il jouait le rôle du chauffeur d'un bus de ramassage scolaire pris en otage avec ses passagers.

.   
En 1992, il retrouva son personnage de l'officier de police Mike Stone dans  le téléfilm "Retour dans les rues de San-Francisco" (1992). Il tourna en 1979 dans les films "Le Dernier secret du Poseidon" de Irwin Allen avec Michael Caine et "METEOR" de Ronald Neame aux côtés de Natalie Wood et Sean Connery. Ces deux films ne furent pas de grand succès. Il revint à la télévision en tenant le rôle principal de la série "Skag" qui relatait l'existence d'une famille ouvrière de Pittsburgh. Depuis, il a tourné dans les films "L'ARNAQUE II" (1983) et "CINGLEE" (1987) où il n'avait qu'un rôle secondaire, ainsi que dans un épisode de la série "A la Maison Blanche".

Karl Malden était marié avec Mona Graham depuis le 18 décembre 1938. Ils ont eu deux filles, Mila, née en 1948, et Clara, qui naquit cinq ans plus tard. La santé de Karl Malden déclinait depuis plusieurs années et l'acteur est mort dans son sommeil, à son domicile,situé près de Los Angeles le mercredi 1er juillet 2009 à 97 ans         

00793474_photo_affiche_le_dernier_secret_du_poseidon

51hZilKltPL216247poseidon01

04_0070_p01136036134630

214378214379

déjà en 1980, 21 ans avant le 11 septembre 2001, on y avait pensé....

225466

meteor1979dvdmeteor01

232949

248549

U1801522Karl_Malden

Karl Malden175753179314image5128193

Oscarpreisträger Karl Malden42_22572709karl_malden_photos_2hjl

Oscars 1951 :

Academy Awards ceremony: Bette Davis, George Sanders, Karl Malden, Greer Garson, Humphrey Bogart et Ronald Colman.

U1191166INPhumphreybogartingridbergmankarlmalden

Claudette Colbert

158925387

0000274622_002

malden05_HA_Kultur__128334b

Karl Malden

Paul Newman, George Mathews, Karl Malden, Patricia Peardon et George Grizzard dans "La Maison des otages" (The Desperate Hours) au théâtre Barrymore .

U1078577

1947- "Un Tramway nommé Désir" (A Streetcar Named Desire) au théâtre.

BE0633044abd_1BE046404

1975-San Francisco, - Michael Douglas, Kirk Douglas et Karl Malden

BE062057streetsofsanfranciscoDWF15_602453DWF15_602454

Michael Douglas - Karl Malden - Kirk Douglas (une légende vivante)

douglas_malden_douglas_111104

Des Légendes de l'âge d'or d'Hollywood :Lauren Bacall - Kirk Douglas-Karl Malden

0000351974_008karl_malden1_111005

Karl Malden.Oscarpreisträger Karl Malden 97-jährig gestorben42_16336575DWF15_601540

Karl Malden4b75_1

847843844_L

Filmographie

- 1940
THEY KNEW WHAT WANTED (Garson Kanin).
- 1944
WINGED VICTORY (George Cukor).
- 1946
13, RUE MADELEINE (Id., Henry Hathaway).
- 1947
BOOMERANG (Boomerang !, Elia Kazan) avec Dana Andrews
LE CARREFOUR DE LA MORT (Kiss of Death, Henry Hathaway) avec Victor Mature et Richard Widmark

Kiss Of Death de Henry Hathaway - DVD Zone 2
- 1950
LA CIBLE HUMAINE (The Gunfighter, Henry King) avec Gregory Peck

Détails sur le produitLa Cible Humaine de Henry King - DVD Zone 2
MARK DIXON DETECTIVE (Where the Sidewalk Ends, Otto Preminger) avec Dana Andrews et Gene Tierney

Détails sur le produit
OKINAWA (Halls of Montezuma, Lewis Milestone) avec Richard Widmark

Okinawa de Lewis Milestone - DVD Zone 2Halls Of Montezuma - Okinawa de Lewis Milestone - DVD Zone 2
- 1951
UN TRAMWAY NOMME DESIR (A Street-car Named Desire, Elia Kazan) avec Marlon Brando et Vivien Leigh.


- 1952
LA CARTE FORCEE (The Sellout, Gerald Mayer)
COURRIER DIPLOMATIQUE (Diplomatic Courier, Henry Hathaway)
OPERATION « SECRET » (Operation Secret, Lewis Seiler)
LA FURIE DE DESIR (Ruby Gentry, King Vidor) avec Charlton Heston et Jennifer Jones .
- 1953
LA LOI DU SILENCE (I Confess, Alfred Hitchcock) avec Montgomery clift et Otto. E. Hasse

La Loi Du Silence de Alfred Hitchcock - DVD Zone 2
SERGENT LA TERREUR (Take the High Ground !, Richard Brooks).
- 1954
SUR LES QUAIS (On the Waterfront, Elia Kazan) avec Marlon Brando et Eva Marie-Saint

Sur Les Quais de Kazan Elia - DVD Zone 2Sur Les Quais de Kazan Elia - DVD Zone 2
LE FANTOME DE LA RUE MORGUE (The Phantom of the Rue Morgue, Roy Del Ruth).

Détails sur le produitLe Fantôme De La Rue Morgue de Roy Del Ruth - DVD Zone 2
- 1956
LA POUPEE DE CHAIR (Baby Doll, Elia Kazan)

Elia Kazan - America, America + Un Homme Dans La Foule + Baby Doll de Kazan Elia - DVD Zone 2
- 1957
LE PRISONNIER DE LA PEUR (Fear Strikes Out, Robert Mulligan)
BOMBARDIERS B-52 (Bombers B-52, Gordon Douglas).
- 1959
LA COLLINE DES POTENCES (The Hanging Tree, Delmer Daves) avec Gary Cooper et Maria Schell

La Colline Des Potences de Delmer Daves - DVD Zone 2
- 1960
POLLYANNA (Id., David Swift)


LE ROI DES IMPOSTEURS (The Great Impostor, Robert Mulligan).
- 1961
LA SOIF DE LA JEUNESSE (Parrish, Delmer Daves)
LA VENGEANCE AUX DEUX VISAGES (One-Eyed Jacks, Marlon Brando)

Détails sur le produit
- 1962
L’ANGE DE LA VIOLENCE (All Fall Down, John Frankenheimer) avec Warren Beatty
LE PRISONNIER D’ALCATRAZ (Birdman of Alcatraz, John Frankenheimer) avec Burt Lancaster

Détails sur le produit
LA CONQUÊTE DE L’OUEST (How the West Was Won, épisode de Henry Hathaway)

La Conquête De L'ouest - Édition Prestige de John Ford - DVD Zone 2

GYPSY, VENUS DE BROADWAY (Gypsy, Mervyn Le Roy).


- 1963
LES FILLES DE L’AIR (Come Fly with Me, Henry Levin).
- 1964
LA MORT FRAPPE TROIS FOIS (Dead Ringer, Paul Henreid) avec Bette Davis
LES CHEYENNES (Cheyenne Autumn, John Ford). avec Richard Widmark

Détails sur le produit
- 1965
LE KID DE CINCINNATI (The Cincinnati Kid, Norman Jewison) avec Steve MacQueen
- 1966
NEVADA SMITH (Id., Henry Hathaway) avec Steve MacQueen

Détails sur le produit
BIEN JOUE, MATT HELM (Murderes’ Row, Henry Levin).
- 1967
L’HONORABLE GRIFFIN (The Adventures of Bullwhip Griffin, James Neilson)

L'honorable Griffin de James Neilson - DVD Zone 2
HOTEL SAINT-GREGORY (Hotel, Richard Quine)
UN CERVEAU D’UN MILLIARD DE DOLLARS (Billion Dollar Brain, Ken Russell).

Détails sur le produit
- 1968
EL GRINGO (Blue, Silvio Narizzano) avec Terence Stamp


HOT MILLIONS (Eric Till).
- 1969
PATTON (Id., Franklin J.Schaffner) avec George C.Scott

BLU-RAYDétails sur le produitDVDDétails sur le produit
LE CHAT A NEUF QUEUES (Il Gatto a Nove Code, Dario Argento).

Le Chat À Neuf Queues de Dario Argento - DVD Zone 2
- 1971
DEUX HOMMES DANS L’OUEST (Wild Rovers, Blake Edwards) avec William Holden et Ryan O'Neal.
- 1973
MEURTRES AU SOLEIL (Un Verano Para Matar, Antonio Isasi)
- 1979
LE DERNIER SECRET DU POSEIDON (Beyond the Poseidon Adventure, Irwin Allen) 
METEOR (Id., Ronald Neame).

Meteor de Ronald Neame - DVD Zone 2
- 1982
SUTON / TWILIGHT TIME (Goran Kagan)
- 1983
L’ARNAQUE 2 (Jeremy Kagan)
- 1986
BILLY GALVIN (John Gray).
- 1987
CINGLEE (Nuts, Martin Ritt).

___________________________

Téléfilms

-1977
CAPTAIN COURAGEOUS (Harvey Hart)
- 1980
SKAG  (Frank Perry)
- 1981
MIRACLE ON ICE (Steven Hilliard Stern)
- 1984
UNE ULTIME CONVICTION (Fatal Vision- David Greene)
WITH INTENT TO KILL  (Mike Rob) 
- 1985
ALICE IN WONDERLAND (Harry Harris)
- 1988
L'ULTIME COMBAT (My Father, my Son-Jeff Bleckner)
- 1989
PAQUEBOT EN OTAGE (Robert E. Collins)
- 1990
LE COMBAT DE PATTY DUKE (Gilbert Cates)

- 1991
ABSOLUTE STRANGERS (Gilbert Cates)
- 1993
UN BUS EN OTAGE (Vern Gillum) 
- 1992
RETOUR DANS LES RUES DE SAN FRANCSICO (Back to the streets of San Francisco)


______________________________