KIRK DOUGLAS               1916     

                 Acteur, réalisateur,Producteur américain

AA01KD10

 

AA01KD14

Au moment ou j'ai concrétisé ce blog, ma première pensée, rédiger un message, certes un peu long , mais nécessaire afin de transmettre modestement à toutes les jeunes générations un évident témoignage de la passion d'un certain cinéma qui n'existera peut être plus, quoique les modes passent, les personnalités charismatiques seront toujours dans le cœur du public, ou des cinéphiles. Kirk Douglas s'est rapidement imposé à Hollywood. Il fut un comédien exigeant, tout en donnant sa place à la production et à la réalisation.

Il restera longtemps dans la légende...il est peut être le dernier grand acteur de cette époque révolue, celle que l'on appelait l'âge d'or " puis la période du Maccarthysme...Il a participé à quelques chef d’œuvres du cinéma mondial. Kirk Douglas fonde une grande part de son succès sur sa célèbre fossette, il incarne aussi une virilité physique, intellectuelle et morale. Animé d'une volonté farouche de réussite et débordant d’énergie...

Il a pris des risques là ou d'autres ne l'ont pas fait... "Les Sentiers de la gloire" de Stanley Kubrick, il a participé à la production...Les autres films sont aussi important tant par la qualité que par les performances atypiques de l'acteur : "Spartacus" ,"Les Ensorcelés"  "La Captive aux yeux clairs","Histoire des détective" ,"La vie passionnée de Vincent Van Gogh","Quinze jours ailleurs" ,"La rivière de nos amours", et bien d'autres...

 

AA01KD04

AA01KD03

 

Acteur américain né Issur Danielovitch le 9 décembre 1916 à Amsterdam dans l'État de New York, Kirk Douglas connaîtra une enfance difficile voir malheureuse et une scolarité médiocre. Ses parents Harry et Bryna Demsky, sont de modeste travailleurs d'origine Russe qui ont quitté leur pays en 1910.

Très jeune, en effet Kirk Douglas se passionne pour le théâtre, tout en s'adonnant à toutes sortes d'activités sportives. Kirk Douglas fait ses études à la St-Laurence University et à l'American Academy of Dramatic Art.Après deux années d'études dramatiques à New-York  Il est pendant quelque temps... lutteur de foire ! Kirk Douglas fait ses débuts au théâtre en 1941 aux côtés de C. Aubrey Smith,ces petits rôles sont sous le pseudonyme de George Spelvin.

Les Etats-Unis entrent en guerre, il s'engage dans la marine, prend part au combat dans le Pacifique, puis, blessé au cours d'une opération, il est démobilisé avec le grade de lieutenant dans l'US Navy.

En 1944, Kirk Douglas retrouve les scènes de Broadway, mais pour peu de temps. En effet,Lauren Bacall, avec qui il est lié depuis ses débuts au théâtre le recommande au producteur Hal Wallis, qui lui confie un second rôle dans " L'EMPRISE DU CRIME" (The Strange Love of Martha Ivers) (1946) de Lewis Milestone.

En quelques films, sa réputation est établie. Il est vrai qu'il a la chance de jouer dans des oeuvres particulièrement remarquables, telles que le superbe thriller romantique "LA GRIFFE DU PASSE" (Out of the past" (1947) de Jacques Tourneur (fils de Maurice Tourneur) ressorti sous le titre "Pendez-moi haut et court" (à ne pas confondre  le film avec Clint Eastwood...) qui fut un des meilleurs films noirs des années 40.Il y eut aussi le célèbre " LE DEUIL SIED A ELECTRE" (1948) de Dudley Nichols avec Michael Redgrave, ou le subtil "CHAINES CONJUGALES" (1948) de Joseph L. Mankiewicz avec Jeanne Crain.

"L'HOMME AUX ABOIS" (1947) de Byron Haskin marque la première rencontre de Burt Lancaster et Kirk Douglas, il y aura six autres films par la suite. Il s'agissait de leur quatrième film respectif, tous deux étaient sous contrat avec Hal B. Wallis, la seule différence c'est que Lancaster avait été promu vedette dès son premier rôle alors que Kirk Douglas n'était toujours que troisième ou quatrième à l'affiche, ce qui l'incita à dénoncer son contrat avec Hal B. Wallis pour tenter sa chance en "free lance", mais il dû attendre trois ans avant de pouvoir concrétiser son notoriété avec le film de Mark Robson "Le Champion".

Son entrée au cinéma remonte à 1946. Les grands rôles, dès lors vont très vite lui être attribués...Mais son premier rôle important, il l'obtient avec "LE CHAMPION" (1949), réalisé par Mark Robson : le portrait sans concession d'un boxeur arriviste et forcené qui écrase tout le monde pour satisfaire son ambition.Kirk Douglas s'était initié à la boxe pour paraître un authentique pugiliste. Un rôle qui sera durant plusieurs années le prototype des personnages qu'il interprétera.  A noter que le jeune Kirk Douglas avait refusé le cachet de 50 000 dollars pour accepter la proposition beaucoup plus modeste d'un producteur indépendant qui lui offrait la vedette du "Champion", le film fut produit par Stanley Kramer, un des producteurs les plus audacieux des années 50.

Kirk Douglas a dit " Jouer un brave type ne m'a jamais intéressé et pourtant, c'est étrange dans mon film préféré "SEUL SONT LES INDOMPTÉS", j'ai joué le plus brave des hommes."En 1950, il donna la réplique à Lauren Bacal aux côtés de Doris Day dans "LA FEMME AUX CHIMERES" de Michael Curtiz, le scénario s'inspire de la vie d'un trompettiste célèbre dans les années 20, Bix Beiderbecke, né en 1903 et mort alcoolique en 1931 alors qu'il était considéré comme un des plus grands musiciens de jazz de sa génération.

Il fait ensuite une création impressionnante de densité dramatique dans un beau western de Raoul Walsh "UNE CORDE POUR TE PENDRE" (1951) (Along the great divide) aux côtés de Walter Brennan et Virginia Mayo.Mais c'est toutefois après "LE GOUFFRE AUX CHIMERES" (Ace in the hole) (1951) de Billy Wilder  (journaliste peu scrupuleux dévoré d'ambition) et "HISTOIRE DE DETECTIVE" (Detective story) (1951) de William Wyler, que Kirk Douglas va révéler toute la richesse de son exubérante personnalité. Le film de William Wyler est en outre une performance d'acteurs. Kirk Douglas à l'orée de sa gloirieuse carrière, y confirmait son aptitude à camper des personnages puissants et complexes.

Kirk Douglas ne fut pas du tout satisfait de son association avec la Warner Bros. Elle avait commencé avec "La femme aux chimères" s'était poursuivie avec "LA MENAGERIE DE VERRE" (1950) d'Irving Rapper, qui avait été un echec retentissant au box-office et "Une corde pour te pendre" que le comédien considérait avec un oeil très critique. Entre temps les deux autres films tournés pour la Paramount, "Le gouffre aux chimères" et "Histoire de detective" - avaient été des œuvres selon son coeur : il devait encore six films par contrat mais, pour se libérer de l'emprise du studio, offrit de tourner un seul et ultime film sans salaire. La Warner lui proposa "LA VALLÉE DES GÉANTS" (The big trees) (1952) de Felix Feist qu'il s'empressa d'accepter, mais ce film a toujours fait partie des films qu'il déteste le plus... 

Une vitalité indépendante et joyeuse anime ainsi le personnage qu'il incarne dans "LA CAPTIVE AUX YEUX CLAIRS" (1952) (The Big sky) d'Howard Hawks. Ce fut l'une des oeuvres les plus heureuses du cinéaste qui réalisait son deuxième western. Aujourd'hui considéré comme un chef d'oeuvre du western... Kirk Douglas confère une véritable épaisseur humaine au rôle du producteur Jonathan Shields à la fois tyrannique et fascinant, hai de tous ceux qui ont travaillé à ses côtés dans  "LES ENSORCELES" (1952) de Vincente Minnelli avec pour partenaires Lana Turner, Walter Pidgeon, Dick Powell et Gloria Grahame. Ce film remporta 6 Oscars, meilleur interprétation pour Kirk Douglas, meilleur second rôle féminin pour Gloria Grahame, photographie, direction artistique,costumes et scénario.  

Autant de réussites en aussi peu d'années ont fait de Kirk Douglas l'un des acteurs les plus recherchés de Hollywood, ce qui lui vaudra le privilège de jouer dans dans l'une des premières productions les plus prestigieuses de la décennie, le très spectaculaire et d'ailleurs excellent "20 000 LIEUES SOUS LES MERS" (1954) dirigé par Richard Fleischer avec James Mason, Paul Lukas et (le célèbre M le maudit) Peter Loore. Kirk Douglas joue le rôle du sympathique Ned Land. Ce film est l'une des premières réalisations de fiction joué par des acteurs, produite par les studios Walt Disney spécialisé depuis 1928 dans la confection des dessins animés.

C'est pendant le tournage d' "UN ACTE D'AMOUR" (1953) d'Anatole Litvak  en France, que Kirk Douglas rencontra Anne Buydens, une jeune attachée de presse d'origine belge, engagée pour lui donner des leçons de diction française et qui devint son épouse. Le tournage eut lieu aux Studios de la Victorine à Nice, puis à Joinville le Pont et à Saint-Maurice et enfin à Villefranche-sur-mer dans les Alpes Maritimes pour les extérieurs.( a noter la présence de Brigitte Bardot dans une courte apparition).Les autres interprètes sont Dany Robin, Serge Reggiani, Fernand Ledoux, Gabrielle Dorziat et Marthe Mercadier.  

Kirk Douglas désirait tenter de nouvelles expériences et s'expatria durant près de deux ans en Europe pour y tourner trois films, outre le premier film cité ci-dessus, il y eut "LE JONGLEUR" (1953) d'Eward Dmytryk et "ULYSSE" (1954) en Italie réalisé par Mario Camerini, le film fut tourné à Rome avec de très importants moyens grâce à l'association des deux plus gros producteurs italiens, Dino de Laurentiis et Carlo Ponti. Ce fut sa première rencontre avec Anthony Quinn, avec qui il tournera deux autres films...les autres interprètes du film italien sont Silvana Mangano (épouse de Dino de Laurentiis), Sylvie, Rossana Podesta, Daniel Ivernel, Jacques Dumesnil et Franco Interlenghi.

l_emprise_du_crime_aff

l_emprise_du_crime

l_emprise_du_crime2

LA GRIFFE DU PASSE (1947) avec Robert Mitchum

4481_1

la_griffe_du_pass__01

la_griffe_du_passe

L'HOMME AUX ABOIS (1947) avec Burt Lancaster

l_homme_aux_abois

l_homme_aux_abois2

LE DEUIL SIED A ELECTRE (1948) de Dudley Nichols

le_deuil_sied_a_lectre

CHAINES CONJUGALES (1949) de Joseph L. Mankiewicz

chaines_conjugales_aff01 chaines_conjugales_aff_vo

chaines_conjugales

chaines_conjugales

chaines_conjugales

 

le_champion

le_champion_4

le_champion

le_champion6

Arthur Kennedy

le_champion3

le_champion_001

le_champion_002

le_champion_003

le_champion_a01

le_champion_a02

168800

2174320456_95befe2027

champion_st

champion

LA FEMME AUX CHIMERES (1950) avec Lauren Bacall

la_femme_aux_chimeres_aff

la_femme_aux_chimeres2

la_femme_aux_chimeres

douglas_Young_Man_with_a_Horn

douglas_youngmanwithahorn

 

UNE CORDE POUR TE PENDRE (1951) de Raoul Walsh

une_corde_pour_te_pendreune_corde_pour_te_pendre

une_corde_pour_te_pendre

 

7321950116782

une_corde_pour_te

une_corde_pour_te_pendre

AlongtheGreatDivide

 

LE GOUFFRE AUX CHIMERES (1951) de Billy Wilder

gouffre_20aux_20chimeres

500ACE1

ace_in_the_hole_aff

ace_douglas

aceinthehole

douglas_ace_in_the_holedouglas_ace_in_the_hole2douglas_ace_in_the_hole3

wilder_aceinholelc4

HISTOIRE DE DETECTIVE (1951) de William Wyler

histoire_de_detec_aff 717461_com_detectives

histoire_de_detective01

histoire_de_detective02

histoire_de_detective

histoire_de_detective2

 

 

la_menagerie_de_verre_001

la_menagerie

LA VALLEE DES GEANTS (1952) de Felix Feist

la_vallee_des_geants

la_vallee_des_geants

la_vallee_des_geants

la_vallee_des_geants

la_vallee_des_geants

 

LA CAPTIVE AUX YEUX CLAIRS (1952) d'Howard Hawks

la_captive_aux_yeux 1533276069730_Lla_captive_aux_yeux001

la_captive

 

la_captive_aux_yeux002

la_captive_aux_yeux2

 

les_ensorceles_aff

les_ensorceles_001

les_ensorceles

les_ensorceles_3TheBadAndTheBeautiful_1950_722149

les_ensorceles_6

les_ensorceles_02

les_ensorceles7

les_ensorceles_1

the_bad_and_the_beautiful

les_ensorceles_4

les_ensorceles_2

les_ensorceles_5

20000_lieues_sous

20000_lieues_sous kirk_douglas6

20000_lieues_sous

20000_lieues_sous4

20_000_lieues_sous_les_mers_20_000_leagues_under_the_sea_1954_reference

20ktokyo_ud01_003

20_000_lieues_sous_les_mers_20_000_leagues_under_t

20000_lieues_sous2

20000_lieues_sous3

20_000_lieues_sous_les_mers2

 

UN ACTE D'AMOUR (1953) d'Anatole Litvak avec Barbara Laage

arton10058 un_acte_d_amour

Avec Fernand Ledoux

un_acte_d_amour2

un_acte_d_amour3

Brigitte Bardot et Kirk Douglas

BARDOT_ET_DOUGLAS

brigitte_bardot_and_kirk_douglas_re

mir_53_bardot_douglas

 

ulysse_aff_vo

ulysses_20320x240

362533322_L

ulysse_sectionphoto

ulysse

o_Ulysses

 

2501899973_26e3d0baf0

douglas_004

SirensUlisse1955

ulysse2

ulysse4

Pendant le tournage, Kirk Douglas et Silvana Mangano

42_17122922

Le meilleur de Kirk Douglas restait peut être encore à venir, avec trois films qu'il tournera coup sur coup, et qui sont considérés comme des chef d'oeuvres : "L'HOMME QUI N'A PAS D'ETOILE" (Man without a star) (1955) de King Vidor à qui il impose ses idées comme réalisateur en collaborant étritement avec le cinéaste, "LA RIVIERE DE NOS AMOURS" (The Indian fighter) (1955) d'André de Toth et "LA VIE PASSIONNEE DE VINCENT VAN GOGH" (1956) de Vincente Minnelli. Réalisé par l'un des géants du cinéma américain, le premier exalte avec une force dramatique peu commune l'energie physique et morale d'un héros épris d'indépendance et d'équité, alors que le deuxième est un western antiraciste et intimiste d'une rare délicatesse. Quant au troisième, c'est assurément l'un des meilleurs films que la vie et l'oeuvre d'un artiste aient inspirés, Kirk Douglas s'identifie à Vincent Van Gogh avec une précision hallucinante au point d'être glorifié avec un Oscar pour cette merveilleuse intérprétation de Vincent Van Gogh.

L'HOMME QUI N'A PAS D'ETOILE (1955) de King Vidor

l_homme_qui_n_a_pas

l_homme_qui_n_a_pas2

l_homme_qui_n_a_pas3

LA RIVIERE DE NOS AMOURS (1955) d'André de Toth avec Elsa Martinelli

LA_RIVIERE_DE_NOS_AMOURS

LA_RIVIERE_DE_NOS_AMOURS2

LA_RIVIERE_DE_NOS_001

LA VIE PASSIONNEE DE VINCENT VAN GOGH (1956) de Vincente Minnelli

LA_VIE_PASSIONNEE_001258836530_L

vangough290707_211x211

van_goghc8d8_1_sbl

displayimage

la_vie_passionne_de_vincent_1

la_vie_passionne_de_vincent_2

1155425631972622178_eb30879d4a265969

c8b6_1_sbl

la_vie_passionne_de_vincent_aff

228990

D638

170705

 

 

Au milieu des années 50, le bilan fut extrêmement positif,Kirk Douglas devient rapidement un acteur renommé tournant avec les plus grands réalisateurs d'Hollywood : Vincente Minnelli,Joseph L. Mankiewicz, Raoul Walsh,Billy Wilder,Howard Hawks, King Vidor, Michael Curtiz, William Wyler.

En 1955, Il peut désormais fonder sa propre maison de production à laquelle il donne le prénom de sa mère : Bryna, grâce à laquelle il va assez courageusement favoriser la réalisation de films au contenu politique et historique marqué, comme "LES SENTIERS  DE LA GLOIRE" (1958) (Path of glory) du jeune réalisateur Stanley Kubrick , produit entre autre par Kirk Douglas en 1958. Le film ne put se faire en France, à cause de son sujet sur la désertion au moment de l'attaque contre l'ennemi.Le film ne fut jamais interdit par la censure française mais plutôt une exploitation cinématographique annulé par les distributeurs du film, il fallut attendre mars 1975, soit plus de 17 ans après sa réalisation pour être duistribué en France. Une année auparavant, il participe au film de John Sturges  dans "REGLEMENT DE COMPTES A O.K CORRAL" (1957) (Gunfight at the O.K Corral) aux côtés de Burt Lancaster.

les_sentiers_de_la_gloire_aff

les_sentiers_de_la_gloire_02les_sentiers_de_la_gloire_01

les_sentiers_de_la_gloire_5jpg

les_sentiers_de_la_gloire

les_sentiers_de_la_gloire_paths_of_glory_1957_reference

les_sentiers_de_la_gloire

les_sentiers_de_la_gloire

les_sentiers_de_la_gloire

 

les_sentiers_de_la_gloire_paths_of_glory_1957_re

4acb_1

reglement_ok_corral_aff

2528181973_15d6cf5411

 

reglements_de_comptes

reglements_de_comptes_gd

reglements_de_comptes

reglements_de_comptes

4

18466

"LES VIKINGS" (1958) de Richard Fleischer restera comme l'un des films préférés de Kirk Douglas, producteur du film, ce fut son deuxième film avec le cinéaste Richard Fleischer, après "20 000 lieues sous les mers".

les_vikins_aff2les_vikins_affLES_VIKINGS_FICHEvikings_001les_vikings2549642552482501899703_188fc6dd59les_vikings_001172199036_5fa47e90f1186445722530172207539052_f98fb5c75ec2e2_1les_vikings_2501899703_188fc6dd59les_vikings_the_vikings_1958_reference1770271770312207539772_86d482de5addf0_1_sbl

LIEU DU TOURNAGE / Norvège, Grande Bretagne et France (Fort La Latte)

VikingsDVDvikings

 

 

Devant le succès colossal remporté par "Réglement de comptes à Ok. Corral" (1957)  Kirk Douglas replonge dans l'univers du western avec "LE DERNIER TRAIN DE GUN-HILL" (1959) , John Sturges sera à nouveau dans la même équipe initiale mis à part les comédiens qui sont Anthony Quinn et Carolyn Jones.

LE DERNIER TRAIN DE GUN-HILL (1959) de John Sturges avec Anthony Quinn

LE_DERNIER_TRAINle_dernier_train_de_gun_hillle_dernier_train_de_gun_hill22407442243_27764a59f22407837231_50ed0d63eb2407864245_4f1c30d1f22407878835_4f84c8fb842408167064_4acced92002408244604_768131b4ee2408272030_107650dd9d

"LES LIAISONS SECRETES" (1960) (Strangers When We meet) fut une comédie mélodramatique de Richard Quine qui est un chef d'oeuvre de sensibilité et de tendresse, et ou Kirk Douglas, aux côtés de Kim Novak, réussit à être bouleversant.

LIAISONS SECRETES (1960) de Richard Quine avec Kim Novak

douglas_strangers_whenliaisons_secretesliaisons_secretes2

En 1960, Kirk Douglas assure la production de "SPARTACUS" de Stanley Kubrick, l'histoire d'une révolte d'esclaves dans la société romaine. le film coûta 12 millions de dollars, Kubrick  âgé de 32 ans remplaça le célèbre cinéaste Anthony Mann à la demande du comédien-producteur, à la suite d'un grave différend entre les deux hommes. Le film remporta quatre Oscars, Kirk Douglas alla donner la réplique à Laurence Olivier (Crassus), Jean Simmons (Varinia), Tony Curtis (Antoninus), Charles Laughton (Gracchus) et Peter Ustinov (Batiatus).

SPARTACUS (1960) de Stanley Kubrick

Spartacus_affspartacus_aff_vospartacus_affspartacus2265722spartacus3265723265724265717262427Spartacusspartacus3spartacus2sparspartacus1spartacus_1960_referenceSpartacusinbattle2_350Spartacusspartacus_2265715Spartacus25157012550_c24f2fa215a60e0a6f59a0a8702e760412550_4ae982f513cf67739556aa854043740espartacus11spartacus_19225461224153spartacus_1960_theatre_diaporama_paysageimagekirkdouglas

Kirk Douglas et Stanley Kubrick pendant le tournage de Spartacus

spartacus_douglas_kubrickspartacus_tournage3spartacus_tournage2

Musée

kirk598506270_f32961c707598506396_7e5a4cc5ba

 

En 1961 et 1962, tour à tour, il impose sa personnalité et ses idées de mise en scène à Robert Aldrich pour "EL PERDIDO" (1961) (The Last sunset) et à David Miller pour "SEULS SONT LES INDOMPTÉS "(1962) (Lonely are the Brave). Sur ces trois derniers films, il travaille avec le scénariste Dalton Trumbo, « black-listé » sous McCarthy, et que Douglas, engagé à gauche, a en partie aidé à réhabiliter. Robert Aldrich devait renier la version finale de "El Perdido"  Kirk Douglas en ayant selon lui complètement "massacré" le montage. Il convient d'indiquer que dans les deux cas, l'acteur était également producteur associé. Quaut au film de David Miller, la légende veut que le film ait été en grande partie dirigé par Kirk Douglas. Il avait d'ailleurs déclaré"J'ai adoré ce film. J'ai vraiment désiré le diriger parce qu'il était mon enfant" (interview parue dans "Photoplay film Monthly"-Novembre 1975. C'est une des oeuvres préférées de l'acteur. A souligner la préstation de Gena Rowlands.

EL PERDIDO (1961) de Robert Aldrich avec Rock Hudson

el_perdido_affel_perdido_1

SEUL SONT LES INDOMPTES (1962) de David Miller avec Gena Rowlands

seul_sont_les_indomptes_affseul_sont_les_indompt_sseul_sont_les_indompt_s3seul_sont_les_indompt_s2seuls_sont_les_indomptes001v35697oavhpseuls_sont_les_indomptesseuls_sont_les_indomptes_lonely_are_the_braves_1962_reference

En 1961, Gottfried Reinhardt tourne "VILLE SANS PITIE", celui-ci retrouve Kirk Douglas avec lequel il avait tourné auparavant,deux des trois sketches de  "Histoire de trois amours (1953), Pier Angeli était sa partenaire.

VILLE SANS PITIE (1961) de Gottfried Reinhardt

VILLE_SANS_PITIEVILLE_SANS_PITIE2

"QUINZE JOURS AILLEURS" (1962)  fait partie de ces drames ou mélodrames de Vincente Minnelli, celui-ci reflète l'évolution du cinéma américain ainsi que l'emploi des techniques de post-synchronisation et de doublage. L'action se situe à Rome et l'on pourra remarquer que dans le film, un extrait d'un autre film est projecté "Les Ensorcelés", que Minnelli avait tourné en 1952  avec la même équipe. Il s'agit du troisième film que Kirk Douglas tourne avec le cinéaste. 

QUINZE JOURS AILLEURS (1962) de Vincente Minnelli

Edward G. Robinson-Cyd Charisse-George Hamilton-Rosanna Schiaffino

quinze_jours_affquinze_jours_ailleursquinze_jours_ailleurs2

Le film de John Huston "LE DERNIER DE LA LISTE" (1962) a été bâti sur un scénario  mi-suspense-mi-policier. Quatre grands acteurs ont un rôle déguisé très court et méconnaissable, il faudra attendre la fin du film pour pouvoir connaître l'identité de ces 4 acteurs qui sont Frank Sinatra, Burt Lancaster, Robert Mitchum et Tony Curtis.

LE DERNIER DE LA LISTE (1962) de John Huston avec George C. Scott

le_dernier_de_lal_iste_affle_dernier_de_la_liste_01i

Il crée en 1963, au théâtre, le rôle du héros de " Vol au-dessus d'un nid de coucou ", dont il cédera les droits à son fils Michael qui produira lui-même le film de Milos Forman en 1975.

Kirk Douglas avait acheté les droits du livre très populaire de Fletcher Knebel et Charles W. Bailey, dès sa parution. Le titre : "SEPT JOURS EN MAI".Kirk Douglas obtint l'accord de Burt Lancaster et du cinéaste du film, John Frankenheimer. Le film fut  sévèrement accueilli par les milieux politiques américains et certains journaux conservateurs s'inquiétèrent de l'image qu'il pouvait donner au monde de la démocratie américaines. L'acteur Fredric March interprète le président des Etats-Unis.

SEPT JOURS EN MAI (1964) de John Frankenheimer

108931_1556017_jours_en_mai7_jours_en_mai_27_jours_en_mai_3

Il s'agit de la seconde rencontre de John Wayne  avec Kirk Douglas: "PREMIERE VICTOIRE" (1965) d'Otto Preminger et "L'OMBRE D'UN GEANT" (1966) de Melville Shavelson, dans le second film, Senta Berger, AngieDickinson, Yul Brynner, Frank Sinatra font partie de l'affiche. Les deux acteurs se retrouvèrent l'année suivante dans "LA CARAVANE DE FEU" (1967) de Burt Kennedy.

PREMIERE VICTOIRE (1965) d'Otto Preminger avec John Wayne

premiere_victoire_aff00c8_1

L'OMBRE D'UN GEANT (1966) de Melville Shavelson

6a00d8341caadc53ef00e54f0eb3608833_800wi274994l_ombre_d_un_geantl_ombre_d_un_geant2 kirk_1wayne

Le film d'Otto Preminger "PREMIERE VICTOIRE" fut abondamment critiqué en France pour son idéologie primaire et parfois douteuse : "Attaquer l'antisémitisme est chose louable ecrivit Patrick Brion, mais le faire en assimilant les Arabes au Nazis devient foncièrement antipathique" (in Cahiers du Cinéma no 187, Février 1967) 

En 1966, Kirk Douglas est l'un des "Héros de TELEMARK", le dernier film  intégralement tourné par Anthony Mann (disparu en 1967). Richard Harris, Michael Redgrave et Ulla Jacobsson sont les autres interprètes de ce film.

LES HEROS DE TELEMARK (1966) d'Anthony Mann

les_heros_de_telemark_affles_heros_de_telemark_aff_voles_heros_de_telemark01les_heros_de_telemark02heroes3

Cette même année, Kirk Douglas participe au tournage du film de René Clement "PARIS BRULE-T'IL ?" avec une pléiade d'acteurs : Michel Piccoli, Orson Welles, Alain Delon, Jean-Paul Belmondo, Daniel Gélin, Jean-Pierre Cassel....

"LA ROUTE DE L'OUEST" (1967) d'Andrew McLaglen fut tourné en couleurs De Luxe et en panavision dans les parcs nationaux américains en particulier dans l'Oregon. Mais les critiques s'occordèrent pour dire que l'ambition artistique ainsi que le budget du film n'étaient pas à la hauteur du résultat, le film coûta cinq millions de dollars ). kirk Douglas retrouva Robert Mitchum avec qui il avait tourné, vingt ans auparavant "La griffe du passé". A noter la présence de Richard Widmark et Sally Field ainsi que de très beaux paysages.

LA ROUTE DE L'OUEST (1967) d'Andrew V. McLaglen

la_route_de_l_ouestla_route_de_l_ouest2

LA CARAVANE DE FEU "The War Wagon" (1967) avec John Wayne

 

 

la_caravane_de_feu_affaawar6aawar5aawar1aawar8aawar9aawar10douglas_the_war_wagonaawar11Chisum_201photox539photox538

"Les Frères Siciliens" (1969) de Martin Ritt fut très controversé à sa sortie pour sa moralité douteuse, montrant avec une apparente neutralité la vie quotidienne de membres de la mafia à une époque ou ce genre de sujet était encore tabou...

Après avoir interprété le film passionnant d'Elia Kazan "L'ARRANGEMENT" (1969), film autobiographique de Kazan, celui-ci disait de Kirk Douglas : "Kirk est parfait comme publiciste, je pense que personne n'aurait pu mieux rendre ce côté agressif. C'est un parfait vendeur : son produit c'est Kirk Douglas, et il le vend. Ce film restera comme l'un des deux meilleurs  films de la fin des années 60 avec "LE REPTILE" (1970) de Joseph L. Mankiewicz avec Henry Fonda, film innatendu de la part du cinéaste, plus habitué à un registre contemporain ou historique. "Le Reptile" dépasse le cadre du western traditionnel pour devenir en même temps qu'une parodie du genre, une remise en cause désinvolte et subversive de notre morale et de nos moeurs. 

LES FRERES SICILIENS (1968) de Martin Ritt

les_freres_siciliensles_freres_siciliens2

L'ARRANGEMENT (1969) d'Elia Kazan

 

l_arrangement_affl_arrangementl_arrangement2l_arrangement3l_arrangement_002l_arrangement_001l_arrangement03l_arrangement04

LE REPTILE (1970) de Joseph L. Mankiewicz avec Henry Fonda

le_reptile_affle_reptile_aff

le_reptile_2le_reptile0112589_f8412e6ad04212c4f68f7e7a78aa2085le_reptile0212589_418c7a65bbfafa37964c1575b66feb55

Kirk Douglas avait quitté les Etats-Unis depuis deux ans pour travailler en Europe. Il avait tourné "Le Phare du bout du monde" (1973) en Espagne, produit par sa propre compagnie, la Bryna sous la direction du britannique Kevin Billington, ainsi que "Les Doigts croisés" (1971) en Angleterre, réalisé par Richard "Dick"Clement. Le tournage d' 'un Homme à respecter' (1973) se déroula à Rome et à Hambourg.  Kirk Douglas eut pour partenaire Giuliano Gemma et Florinda Bolkan.


LE PHARE DU BOUT DU MONDE (1971) avec Yul Brynner

le_phare_affle_phare_du_boutle_phare_du_bout2

UN HOMME A RESPECTER (1973) avec Guiliano Gemma

un_homme_a_respecterun_homme_a_respecter2

Kirk Douglas produit "GRAND PRIX" de John Frankenheimer avec Yves Montand et souhaitait réaliser ses propres films. Ce n'est qu'en 1973 qu'il put enfin réaliser son rêve en dirigeant : "SCALAWAG" (1973), film de pirates inspiré du récit de Robert-Louis Stevenson. Il récidive avec le film "POSSE", puis  "LA BRIGADE DU TEXAS" (1975), un western politique que la critique a très favorablement accueilli.

Divorcé en 1951 de Diana Dill, Kirk Douglas s'est remarié avec Anne Budyens, en 1954. Il a quatre fils : Michael, l'aîné, acteur et producteur; Joel, assistant de production (sur LA BRIGADE DU TEXAS); Peter, photographe de plateau, et Eric, assistant de production (sur SCALAWAG) disparu en juillet 2004.

LA BRIGADE DU TEXAS (1975) de et avec Kirk Douglas

la_brigade_du_texas_aff

la_brigade_du_texasla_brigade_du_texas2

Une union fort intéressante celle de Brian de Palma et Kirk Douglas dans un film qui s'inscrit dans une mode bien précise "le thriller occulte". (développé apres les succès retentissant de "l'exorciste", "la malediction"... ) "FURIE" , le grand cinéaste acteur John Cassavetes participe au tournage...

FURIE (1978) de Brian de Palma avec John Cassavetes

furiefurie2

Furie_201Furie_202

Héros d’une époque déjà presque révolue, Kirk Douglas reste dans les années 60 et 70 un acteur extrêmement renommé, et apparaît aussi bien dans PARIS BRULE-T-IL ? que dans "LE REPTILE" de Joseph Mankiewicz aux côtés d’Henry Fonda. Continuant de tourner très régulièrement dans les années 70, décennie de l’avènement du « Nouvel Hollywood », il démontre toute sa curiosité pour la nouvelle génération et collabore ainsi avec Brian de Palma sur "FURIE" (1978), qui le dirigera de nouveau l’année suivante pour "HOME MOVIES". A désormais près de 65 ans, il continue d’éblouir le public avec "NIMITZ, RETOUR VERS L’ENFER" (1980), opus de science-fiction, qui sera accusé par certains critiques d’être un film de propagande pour l’Armée américaine.

NIMITZ RETOUR VERS L'ENFER (1980) de Don Taylor

nimitz_affnimitz_affnimitznimitz_retour_vers_l_enfer_the_final_count_down_1979_referencenimitznimitz_retour_vers_l_enfer_the_final_count

Kirk Douglas a commis l'erreur de se prendre trop au sérieux. Durant les quinze ou vingt premières années de sa carrière, il était capable d'humour allmant même jusqu'à ce moquer avec beaucoup d'esprit...Il s'est ensuite enfermé dans des compositions parfois pesantes dénuées de toute espèce de subtilité. Mais sa carrière cinématographique fut imprégnier de quelques uns des plus grands chef d'oeuvres du cinéma international.

Stanley Donen solicita Kirk Douglas pour interpréter le rôle du savant dans "SATURN 3" (1980) aux côtés de Farrah Fawcett. L'acteur qui venait tout juste d'achever le tournage "THE VILLAIN" signa tout de suite, il indiqua "Aujourd'hui, je ne tourne plus que les films qui m'excitent vraiment". 

SATURN 3 (1980) de Stanley Donen avec Farrah Fawcett

 

saturn_3saturn_3saturn_3__1saturn_3__2

Le poème d'A. B. Paterson dont est tiré "L'HOMME DE LA RIVIERE D'ARGENT" (1982) de George Miller est un classique de la culture australienne , le film a été tourné dans le sud-est de l'Australie une cordillère qui longe le littoral sur 3000 km et n'est accessible qu'à pied ou à cheval. (George Miller n'est autre que le réalisateur de Mad Max)

L'HOMME DE LA RIVIERE D'ARGENT (1982) de George Miller

l_homme_et_la_riviere_d_argent_affl_homme_de_la_riviere_d_argentl_homme_de_la_riviere_d_argent2

Kirk Douglas retrouva pour la septième fois son "compagnon de route" Burt Lancaster dans une parodie de thriller "COUP DOUBLE" (1986) de Jeff Kanew.En 1991, Kirk Douglas se laissa tenter par un retour en France afin d'y tourné le premier film de Xavier Castano "VERAZ", les partenaires du comédien furent Marie Fugain, Jean-Michel Portal et Richard Bohringer. on vit quelques  extraits du film "Un acte d'amour" en evocation du passé de Kirk Douglas.

COUP DOUBLE (1986) de Jeff Kanew avec Burt Lancaster

400c_1227362

coup_doublecoup_double2

VERAZ (1991) de Xavier Castano avec Marie Fugain et Richard Bohringer

veraz_affverazveraz2

Par la suite, Kirk Douglas ne tourne que dans peu d’œuvres marquantes, mais continue d’étonner, en s’adonnant à la comédie de boulevard dans "L’EMBROUILLE EST DANS LE SAC" (1991), remake du film français "OSCAR", ou en se doublant dans la série animée LES SIMPSON. En 2000, à près de 85 ans, il revient au devant de la scène et grâce à la série "TOUCHED BY AN ANGEL", il est nommé à l’Emmy Award de la meilleure guest star. Trois ans plus tard, il donne la réplique à son fils Michael dans "UNE SI BELLE FAMILLE".

Diamonds

diamonds2diamonds3

 

 

97C3B2E7B458D0

une_si_belle_familleune_si_belle_famille2une_si_belle_famille

______________________________________________________________________________

248992242932165087257560240004

18bd_126cc_1_sbl8cc2_10362_20douglas_20still1950s_pub_photoe0ef_1ea8a_1f811_113033a63_1_sbl50007928340147

Son entourage...

Kirk Douglas et sa mère

021704_12_bkirk_jeune2

Les Enfants et petits-enfants de Kirk Douglas

000a_1

022a_1

006d_1

KIRK ET MICHAEL DOUGLAS

24_a20

391214

240737_Michael_Douglas_Kirk_Douglas_Posters funeral_douglasesx

5938_dougla88577480

5938_dougla88577484

5938_dougla88577476WA2145079_Kirk_Douglas_Film_Star_Actor_at_the_Dorchester_Hotel_London_March_1965_Posters

WA2145080_Kirk_Douglas_Film_Star_Actor_at_the_Dorchester_Hotel_London_March_1965_Posters

WA441541_Kirk_Douglas_Appearing_with_Burt_Lancaster_in_the_Film_Tough_Guys_April_1987_Posters

WA441540_Kirk_Douglas_Appearing_with_Burt_Lancaster_in_the_Film_Tough_Guys_April_1987_Posterskirk_npa_20_3_

kirk_npa

MICHAEL ET KIRK DOUGLAS PENDANT LE TOURNAGE DE VERAZ EN FRANCE

veraz6

headline_1165804589

 

Kirk Douglas, son épouse et Jimmy Carter Président des Etats-Unis

300px_Kirk_Douglas_Jimmy_Carter

Kirk Douglas, son épouse et Ronald Reagan Président des Etats-Unis

c44605_8

Le Président des Etats-Unis George Bush et Kirk Douglas

nea

Kirk Douglas et Ingrid Bergman

2125611861_90809e62db

Lauren Bacall

BacallLaure55035729

BacallLauren255035816

150576489_91b72c28c6

1357395843_e485c3afa2

P1240562

George Lucas-Clint Eastwood-Kirk Douglas-Jack Nicholson-Warren Beatty-Julie Andrews

32996936hb5_01

hb1_01

AnneDouglasa_Barson_4540633

_1055638_douglas300

Michael et Kirk Douglas-Catherine Zeta-Jones

5Douglas90REX_350x257

c5629_Dougl88018401

Spartacus2

2398225941_2bbd2923de

5221992 5221993

12550_5448b601052f58bf314517b05e95628618660349

18660350

original

sn9

afix

ActorKirkDou_Granitz_14911827

ActorKirkDou_Granitz_14911763

ActorKirkDou_Granitz_14911832

ActorKirkDou_Granitz_14911831

article_1021219_0156C5ED00000578_696_468x563

article_1021219_0156460900000578_588_468x692

541788132_95a9cd2b48

article_1021219_0156C5FF00000578_524_468x647

douglas_kirk_

06da_1

1950s_pub_photo

 


kirk_portrait01Kirkdouglas_spartacus

 

719_2

29951766_o

c185_1_b  d8_1_be93c_18150_1_bDouglas1950douglas_0001ff98_1douglas01DSC07297167680171232173429179138

 

 

          12550_af3c148307eb86dad47c94f4f2715690

kirk_douglas_00001275572544_L

 

176184186888583487573_L2330356411_33fc9b7ce6classic_2MAN_WITHOUT_A_STAR174482171763248992242932273996270275

 

_____________________________________________________________