JEAN RENOIR                                            1909   -  1979    

                               Réalisateur français   

JEAN_RENOIR_JEUNE JEAN_RENOIR001 

Considéré comme le plus grand cinéaste et le plus français des cinéastes français. Jean Renoir aura marqué son temps avec des films ou une féroce critique de la société s'alliait à un sens très vif du spectacle.

 

Il faut noter cette perfection "familiale" étant donné que le père est à la peinture ce que le fils est au cinéma...Si je devais inscrire en lettres majuscules les trois films les plus significatifs de l'oeuvre de Jean Renoir, je pense à trois oeuvres majeures "La Grande Illusion" avec trois géants du cinéma européen Erich Von Stroheim, Jean Gabin, Pierre Fresnay et Marcel Dalio. Puis "La Règle du Jeu" un film mémorable et qui dépoussière le cinema d'avant-guerre... et enfin "La  Bête humaine" avec Jean Gabin, Simone Simon et Fernand Ledoux sans oublier l'excellente prestation de Julien Carette dans un rôle épisodique dans ce film. 

Jean Renoir est né à Paris le 15 septembre 1894. Il est le deuxième fils du peintre Auguste Renoir (1841-1919), auquel il consacrera en 1962 un livre de souvenirs. Son frère aîné Pierre Renoir (1885-1952) sera acteur de théâtre et de cinéma (il incarnera notamment, sous sa direction, Louis XVI dans "La Marseillaise"); un troisième frère, Claude Renoir(1901-1969), s'orientera vers la production; il ne faut pas confondre ce dernier avec Claude Renoir Jr (1913-1993), fils de Pierre, qui fera carrière comme opérateur de prises de vues, souvent aux côtés de son oncle mais aussi d'autres réalisateurs tels que Clouzot, Astruc, Vadim... 

 

Renoir_peintured'Auguste RenoirAUGUSTE_RENOIRauguste_renoir01

 

Précisons enfin que la chef-monteuse Marguerite Renoir (alias Mathieu), bien que collaboratrice fidèle de Jean pour un grand nombre de films, n'a aucun lien de parenté avec lui. Jean Renoir eut, dès l'âge le plus tendre, la révélation du monde du spectacle en assistant aux représentations du Guignol des Tuileries sous la conduite de sa nourrice Gabrielle, un des modèles de son père.

 

Cette vision cocasse grinçante, de l'existence, jointe à la fréquentation des milieux artistiques et à l'héritage des traditions impressionnistes (amour de la nature) conditionnera son style de cinéaste. À partir dé 1907, la famille Renoir s'installe dans le Midi, à Cagnes-sur-Mer. Jean fait des études un peu dispersées, qui seront interrompues par la guerre. Il envisage un moment une carrière militaire (à l'école de cavalerie de Saumur) mais une grave blessure au cours d'un engagement en Alsace l'en détourne. Permissionnaire, il a la révélation des premiers films de Chaplin et des "MYSTÈRES DE NEW YORK", qui précisent sa vocation. Celle-ci sera définitivement affirmée (alors même que son père eût préféré le voir s'orienter vers la céramique) par la découverte, vers 1923, des films de Mosjoukine et de Stroheim. Avec quelques amis, dont le futur producteur Pierre Braunberger, il se lance dans le cinéma, en commençant par écrire un scénario pour sa jeune épouse Catherine Hessling que réalisa Albert Dieudonné "Catherine" (1924), puis en prenant lui-même les commandes de la mise en scène avec "La Fille de l'eau" qui se réfugie dans un rêve prolongé pour s'évader de la réalité quotidienne....


Il sera son propre producteur pour son film suivant, "Nana" (1926) second film muet, qui essuiera un grave échec commercial alors qu'il s'agissait d'une production indépendante ou le jeune réalisateur engloutit une partie de sa fortune personnelle. Le film fut construit intégralement en studio. Vu l'immense perte financière du film, Jean Renoir fut contraint à tourner uniquement que des films moins ambitieux jusqu'en 1930.

Dans "Tire-au-flanc" (1928) on réagit contre la routine de la caserne en adoptant une attitude turbulente, insolente marquée par des disputes, le tout se terminant en une sauvage bacchanale.

Par la suite, alterneront les ouvrages de commande et les essais d'avant-garde. C'est surtout avec le parlant que Jean Renoir va s'affirmer comme un maître incontesté de L'"école française". La rencontre avec Michel Simon, puis les engagements successifs dans la voie d'un cinéma "de nature", cher à Pagnol, des adaptations littéraires (Flaubert, Maupassant, Zola, Gorki) et des productions militantes, sous l'égide du Front Populaire, vaudront autant de chefs-d'œuvre...  

Entre 1931 et 1939 Renoir assuma des travaux si différents les uns des autres que n'importe quel metteur en scène y eût facilement perdu son originalité. Chez Renoir il semble que la diversité ait produit l'effet contraire. Une sûreté toujours plus grande, une efficacité à toute épreuve, qu'il s'agisse du mélodrame naturaliste "LA CHIENNE" (1931) avec Michel Simon au film policier avec "LA NUIT DU CARREFOUR" (1932) avec pour interprète le frère du cinéaste : Pierre Renoir, à "BOUDU SAUVE DES EAUX" film burlesque qui fut produit par Michel Simon qui avait déjà joué la pièce sur scène, au théâtre des Mathurins à Paris en 1925. Le film fut un autre echec commercial qui mit un terme à leurs nombreux projets en commin. Il s'agissait du quatrième film de Jean Renoir interprété par Michel Simon, après "TIRE AU FLANC" (1928), "ON PURGE BEBE" (1931)  avec Fernandel et "LA CHIENNE" (1931) échappe à la triste  grisaille d'une vie médiocre en trouvant le réconfort dans l'art et dans une aventure amoureuse......

Fernand Charpin et Jeanne Boitel furent les interprètes du nouveau film de Renoir en 1933 "CHOTARD ET COMPAGNIE". Suivront "MADAME BOVARY" avec Pierre Renoir et Valentine Tessier, "TONI" (1935)   avec Charles Blavette qui interprète "Toni" bouleversé par son amour pour la très belle et volage Joséfa, ..Renoir s'inspira d'un fait divers authentique, consigné dans les archives de la police locale, et en tournant presque entièrement en extérieurs...le film fut distribué par les films Marcel Pagnol.

"LE CRIME DE MONSIEUR LANGE" (1935) a été réalisé à la veille du Front Populaire et cela se sent.Sur le plan technique, on notera le fameux effet de panoramique à contre-sens qui accompagne Lange au moment de son "crime" symboliquement toute la cour devient solidaire de son geste, justifiant ainsi l'execution du "nuisible". Jules Berry, René Lefèvre et Florelle sont les principaux interprètes de ce film dont les dialogues sont de Jacques Prévert.

", très grand film pacifiste dont le retentissement sera mondial. Les prisonniers de "La grande illusion" essayent de s'enfuir et de reconquérir la liberté même s'ils ont conscience qu'une fois libres, ils se trouveront à nouveau dans un monde chaotique. L'imagination au bout du compte, l'emporte toujours sur la réalité: certains personnages paieront, il est vrai, cette "evasion" de leur propre vie... Il s'agit d'un deux plus grands chefs d'oeuvre français avec "Les enfants du Paradis" de Marcel Carné. Le film de Renoir obtint un énorme succès."La Grande illusion" est le seul film français figurant dans la liste des douze 

En juillet 1936, Jean Renoir entreprend "PARTIE DE CAMPAGNE" or cet été fut particulièrement pluvieux et le tournage (une semaine en extérieurs et trois jours en studio) n'était toujours pas terminé. Le film fut interrompu, Renoir  débute le tournage  du film "LES BAS-FONDS" avec Jean Gabin et Louis Jouvet (il s'agit du seul film qui les réunis), tiré du célèbre drame de Gorki.Le film obtint le premier Prix Louis Delluc en 1936.

En 1937, Jean Renoir réalise "LA MARSEILLAISE" avec Pierre Renoir, Louis Jouvet et Lise Delamare, il fut conçu dans l'euphorie du Front Populaire. Le film fut financé à l'origine par une vaste souscription lancée dans les milieux syndicaux et ouvriers avec le concours de la C.G.T. 

 

LA FILLE DE L'EAU (1924) avec Catherine Hessling

la_fille_de_l_eau

nana_AFFNANANANA01NANA02

LA PETITE MARCHANDE D'ALLUMETTES (1928) avec Catherine Hessling

la_petite_marchandedallum2_aff

"La Petite marchande d'allumettes" (1928) se laisse emporter par ses images oniriques afin d'oublier le froid et le gel pendant la nuit de Noel.

TIRE-AU-FLANC (1928) avec Michel Simon

tire_au_flanc

 

ON PURGE BEBE (1931) avec Fernandel -Michel Simon

on_purge_bebe_affon_purge_1

LA CHIENNE (1931) avec Michel Simon

la_chienne_aff203_1437_p01

LA NUIT DU CARREFOUR (1932) avec Pierre Renoir

la_nuit_du_carrefour01aff

BOUDU SAUVE DES EAUX (1932) avec Michel Simon

boudu_sauve_des_eauxBOUDU_SAUVE3BOUDU_SAUVEBOUDU_SAUVE2BOUDU_SAUVEBOUDU_SAUVE02_0745_p01

 

CHOTARD ET COMPAGNIE (1933) avec Charpin

chotard_et_compagnie_affchotard_et_compagnie

                MADAME BOVARY (1934) avec Valentine Tessier

               madame_bovary_aff

 

TONI (1934) avec Charles Blavette et Jenny Helia

toni_01tonitoni_02tonitoni

 

LE CRIME DE MONSIEUR LANGE (1935) avec Jules Berry

le_crime_de_monsieur_langele_crime_de_monsieur_lange01le_crime_de_monsieur_lange02le_crime_de_monsieur_lange2

la_vie_est_a_nous_affla_vie_est_a_nous_aff

 

 

 

PARTIE DE CAMPAGNE (1936-1946) avec Jane Marken

partie_de_campa00_1partie_de_campa0_1partie_de_campa0_00116_0787_p01partie_de_campa_1partie_de_campa_3partie_de_campa_4

tableau d'Auguste Renoir

partie_de_campa_5partie_de_campa_6partie_de_campa_7partie_de_campa_8

LES BAS-FONDS (1936) avec Louis Jouvet et Jean Gabin

les_bas_fonds_affles_bas_fonds_01les_bas_fonds_02les_bas_fonds_1les_bas_fonds_2les_bas_fonds3

 

meilleurs films du monde, établie à Bruxelles en 1958. 206781LA_GRANDE_ILUSION_AFFICHE2LA_GRANDE_ILUSIONLA_GRANDE_ILLUSION01LA_GRANDE_ILLUSION02LA_GRANDE_ILLUSION1LA_GRANDE_ILLUSION2Renoir_GrandIllusion_2LA_GRANDE_ILLUSION3LA_GRANDE_ILLUSION5LA_GRANDE_ILLUSION4

En 1937, Renoir tourne "LA GRANDE ILLUSION

 

 

 

 

 

LA MARSEILLAISE (1938) avec Pierre Renoir et Louis Jouvet

LA_MARSEILLAISE_AFFILA_MARSEILLAISE_AFFI2la_marseillaise_01la_marseillaise_02la_marseillaise1

 

 

Jean Renoir affirma que "LA BETE HUMAINE" (1938) fut le film ou" il est allé au-delà des images..."Certaines scènes sont des moments d'antholigie... un quarté de choc : Jean Gabin, Simone Simon, Fernand Ledoux et Julien Carette. 

LA BETE HUMAINE (1938) avec Jean Gabin et Simone Simon

416744la_bete_humaine01maxi_80521la_bete_humaine_affbhumainela_bete_humaine_1938_reference4la_bete_humaine_renoir00001la_bete_humaine_1938_reference3la_bete_humaine_1938_referencela_bete_humaine001la_bete_humaine002la_bete_humaine02la_bete_humaine_1938_referencela_bete_humaine_1938_reference5

Non moins important, mais incompris à sa sortie, "LA RÈGLE DU JEU" (1939) sera comme le chant du cygne d'un monde bourgeois à la dérive. Il fallut attendre presque une trentaine d'années (1965) pour permettre une version intégrale du film pour connaître un réel enthousiame...A noter l'interprétation magistrale de Marcel Dalio, Nora Grégor, Mila Parély et Jean Renoir. 

421065LA_BETE_HUMAINE03RENOIR_01

LA_REGLE_DU_JEU_AFFICHELA_REGLE_DU_JEULA_REGLE_DU_JEULA_REGLE_DU_JEU3LA_REGLE_DU_JEULA_REGLE_DU_JEULA_REGLE_DU_JEULA_REGLE_DU_JEU1LA_REGLE_DU_JEU_0001LA_REGLE_DU_JEU2LA_REGLE_DU_JEUlivre

Jean Renoir écriva dans ses mémoires "Pendant le tournage, je fus balloté entre mon désir de faire de la comédie et celui de conter une tragique histoire. Le résultat de mes doutes fut le film tel qu'il est".

En juillet 1939, le film fut projeté pour la première fois, il fut très mal accueillit au point que certains spectateurs tentèrent d'incendier la salle de cinéma....Le film resta à l'affiche trois semaines après avoir connu quelques coupures pour éviter tous problèmes avec le public, mais rien n'y fait. Et c'est ainsi que le gouvernement français le soumis à la censure et déclara qu'il était "moralement inacceptable"...

Avec "La règle du jeu" Jean Renoir a donné au cinéma un chef d'oeuvre comme il en existe peu, un de ces films qui resteront longtemps dans la mémoire des cinéphiles/ Le tableau inoubliable d'un monde et d'une société que le réalisateur connaissait parfaitement et dont il avait pressenti l'écroulement....

L'interdit fut levé quelques mois plus tard, mais les allemands entrèrent dans Paris...

En 1940, après un essai de tournage manqué en Italie fasciste, Renoir s'embarque pour les États-Unis. Il y épouse, en secondes noces, la nièce du réalisateur Alberto Cavalcanti, Dido Freire, et s'y fera plus tard naturaliser.

Après quelques années d'activité dans les studios américains pendant la seconde guerre mondiale, il réalisera un nombre restreint de films en version anglaise "
L'ETANG TRAGIQUE" (1941) avec Dana Andrews "VIVRE LIBRE" (1943) avec Charles Laughton et Maureen O'Hara, "L'HOMME DU SUD" (1945) avec Zachary Scott ainsi que trois autres films. Il fit aussi un voyage aux Indes (où il réalise "LE FLEUVE"), Renoir rentre en Europe pour tourner des films, en couleurs, de plus en plus stylisés, témoignant d'un certain désenchantement, d'une sorte de légèreté panthéiste qui contraste avec la franchise rugueuse de ses œuvres d'avant-guerre. Certains y voient les signes regrettables d'un déracinement, d'autres au contraire d'un affinement décisif de son talent.

L'ETANG TRAGIQUE "Swamp Water" (1941)

l_etang_tragique_aff

L'HOMME DU SUD "The Southerner" (1945)

l_homme_du_sudl_homme_du_sud

LA FEMME SUR LA PLAGE  (1947) avec Joan Bennett

la_femme_sur_la_plage_aff

LE FLEUVE (1950)

Pendant le tournage du "Fleuve" (1951), le cinéaste demanda à son neveu Claude Renoir; directteur de la photographie, de peindre les endroits ou il y avait de l'herbe parce qu'il ne les trouvait pas "suffisamment indiens".

affiche_film_LeFleuvele_fleuve_2

le_fleuve_3le_fleuve

 

 

 

C'est l'époque du "CARROSSE D'OR" (1953) avec Anna Magnani, le film fut tourné en trois versions : italienne, anglaise et française.La beauté des couleurs, la richesse de l'accompagnement musical, ainsi que l'interprétation remarquable  d'Anna Magnani font de ce film un des meilleurs de Renoir.

LE CARROSSE D'OR  (1952) avec Anna Magnani

le_carrosse_d_or_affle_carrosse_d_orle_carrosse_d_orle_carrosse_d_orle_carrosse_d_or

FRENCH-CANCAN  (1954) avec Jean Gabin

french_cancan_afffrench_cancanfrench_cancan001french_cancanfrench_cancan2

Renoir a toujours été un fervent du "Caf'Conc", a voulu le magnifier dans le film "FRENCH CANCAN" (1955) avec Jean Gabin, une prestigieuse distribution: Maria Felix, Françoise Arnoul, Philippe Clay, Jean-Roger Caussimon, Valentine Tessier, Jean Parèdes, Michel Piccoli, Dora Doll, Edith Piaf...

Son héritage impressionniste donna l'impression de voir s'animer des tableaux de Lautrec, De Degas, et bien sûr de son père Auguste Renoir....

 

 

On peut citer aussi "ÉLÉNA ET LES HOMMES" (1956) avec Ingrid Bergman,Mel Ferrer et Jean Marais. Puis  "LE TESTAMENT DU DOCTEUR CORDELIER" (1959) avec Jean-Louis Barrault et Jean Topart. Le film est inspiré du roman de Robert Louis Stevenson "Dr Jekyll et Mister Hyde". Ce film déconcerta les admirateurs du cinéaste par sa sécheresse, son manque d'humour, sa portée "métaphysique" le tournage dura seulement dix jours et fut un echec commercial..

 

 

 

  ELENA ET LES HOMMES  (1956) avec Ingrid Bergman

 

elenaet_les_hommes_aff

Elena1Elena6Elena17Elena74Elena66Elena8Elena33Elena81_CElena1105_0446_p01Elena7806_0623_p02ELENA_ET_LE_SHOMMESELENA_ET_LE_SHOMMES1

LE TESTAMENT DU DOCTEUR CORDELIER (1959) avec Jean-Louis Barrault

le_testament_du_docteur_cordelier_affle_testament_du_dr_cor20_0771_p01le_testament_du_dr_corle_testament_du_dr_cor

 

 

Il fallut attendre le film suivant pour voir renaître  le cinéma que Renoir connaissait si bien  avec"LE DÉJEUNER SUR L'HERBE" avec Catherine Rouvel et Paul Meurisse sans oublier Jane Marken était un véritable hymne à la nature et à la joie de vivre. Jean Renoir possédait ce mélange d'ironie et de tendresse, d'humour et de sensualité qu'il avait sans douté hérité de son père,le peintre Auguste Renoir.

LE DEJEUNER SUR L'HERBE (1959) avec Paul Meurisse et Catherine Rouvel

le_dejeuner_sur_l_herbele_dejeuner_sur_lherbe

LE CAPORAL EPINGLE (1962) avec Claude Brasseur

LE_CAPORAL_AFFICLE_CAPORAL_1pgLE_CAPORAL_EPINGLE0001LE_CAPORAL_LIVRE

Durant ses dernières années, Renoir écrit en outre des pièces de théâtre ("0rvet", "Carola"), des romans ("Les cahiers du Capitaine Georges", "Le cœur à l'aise", "Le crime de l'anglais","Geneviève"), une autobiographie ("Ma vie et mes films"). Au Festival d'Arles en 1954 il met en scène "Jules César" de Shakespeare.

LE PETIT THEATRE DE JEAN RENOIR (1969)

LE_PETIT_THEATRE_DE_JLE_PETIT_THEATRE_DE_J2

La jeune critique et les cinéastes de la Nouvelle Vague l'admirent intensément. Son dernier film, en 1970, co-produit par les Télévisions française et italienne, "
LE PETIT THÉÂTRE DE JEAN RENOIR", est un hommage ultime au Guignol de son enfance et aux contes d'Andersen. C'est l'œuvre d'un "éternel débutant" à qui, en 1975, Hollywood a décerné un Oscar pour l'ensemble de sa carrière.

Le 12 février 1979, Jean Renoir meurt à Beverly Hills à l'âge de 84 ans ou il était installé depuis plusieurs années. " Sur cette terre, tout le monde a ses raisons ", avait déclaré Renoir (acteur d'occasion) dans "LA RÈGLE DU JEU" : ce pourrait être la devise de l'homme aussi bien que du cinéaste. Sensible à toutes sortes d'influences, œuvrant dans mille direction, amoureux de la vie et du spectacle sous toutes leurs formes, Renoir, comme l'a dit François Truffaut, " a tout absorbé, tout compris, s'est intéressé à tout et à tous". 

 

 

Avis personnel/On a cru longtemps que l'adjectif réaliste suffisait à décrire l'esprit universel de son talent. De nombreux théoriciens et critiques voulaient  définir Renoir  comme le père de l'école du réalisme poétique français au côté de personnalités comme celles de Carné, Duvivier, Grémillon et Pagnol....

500Renoir2tombe_de_la_famille_renoirrenoirsrenoir_fatherJEAN_RENOIR700d_1500Renoir500DSC09319stageandspectacle_cc_07renoir_buildingrenoir_life_films2070319989arton834_200x281JEAN_RENOIR

FILMOGRAPHIE

1925
LA FILLE DE L'EAU.
- 1926
NANA.
- 1927
SUR UN AIR DE CHARLESTON (c.m.)
MARQUITTA.
- 1928
LA PETITE MARCHANDE D'ALLUMETTES
TIRE-AU-FLANC
LE TOURNOI DANS LA CITE.
- 1929
LE BLED.
- 1931
ON PURGE BÉBÉ
LA CHIENNE.
- 1932
LA NUIT DU CARREFOUR
BOUDU SAUVÉ DES EAUX.
- 1933
CHOTARD ET COMPAGNIE.
- 1934
MADAME BOVARY.
- 1935
TONI. ***
- 1936
LE CRIME DE MONSIEUR LANGE ***
LA VIE EST À NOUS (supervision)
PARTIE DE CAMPAGNE (le film ne sera montré qu'en 1946) ***
LES BAS FONDS.
- 1937
LA GRANDE ILLUSION. ****
- 1938
LA MARSEILLAISE **
LA BETE HUMAINE ****
- 1939
LA RÈGLE DU JEU ****
- 1941
L'ÉTANG TRAGIQUE (Swamp Water).
- 1943
VIVRE LIBRE (This land is mine).
- 1944
SALUT A LA FRANCE (Salute to France, court métrage de propagande)
- 1945
L'HOMME DU SUD (The Southerner).
- 1946
LE JOURNAL D'UNE FEMME DE CHAMBRE (The Diary of a Chambermaid).
- 1947
LA FEMME SUR LA PLAGE (The Woman on the Beach).
- 1951
LE FLEUVE (The River). **
- 1953
LE CARROSSE D'OR. ***
- 1955
FRENCH CANCAN. **
- 1956
ÉLÉNA ET LES HOMMES. **
- 1959
LE DÉJEUNER SUR L'HERBE. **
- 1961
LE TESTAMENT DU DOCTEUR CORDELIER.

renoir283284928_L
- 1962
LE CAPORAL ÉPINGLÉ. **
- 1970
LE PETIT THÉÂTRE DE JEAN RENOIR. **

renoir_bazinElena27JEAN_RENOIRrenoir1

__________________________________________________