Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
CINETOM
17 août 2009

MICHELE MERCIER, Angélique pour toujours

         MICHELE MERCIER                   1939

                   Actrice Française 

 

 

               42_18781164     

 

18465687_w434_h_q8018810247

              angelique 

Michèle Mercier incarna de nombreuses héroines, mais il faut reconnaître que le public, toutes générations confondues l'a assimilé à Angélique, la Marquise des Anges, qui gagna ses galons avec la saga des Angéliques...Restera dans toutes les mémoires, le duo tout à fait exceptionnel entre la jolie demoiselle de Sancé de Monteloup, qui épousa le Comte de Peyrac.

Elle aura joué avec les plus grands noms du cinéma français : Michèle Morgan, Daniel Gélin, Bernard Blier, Charles Aznavour, Yves Montand, Charles Vanel, Jean-Paul Belmondo, Robert Hossein, Jean-Louis Trintignant, Jean Rochefort, Samy Frey, Roger Pigaut, Jean-Claude Pascal, Claude Rich, Pierre Brasseur....

0000297944_007 0000334978_002                               

 Michèle Mercier est née le 1er janvier 1939 et prénommée Jocelyne, Yvonnne, Renée. Fille de pharmaciens niçois. Elle débute par la danse et devient petit rat de l’Opéra de Nice à huit ans. Michèle Mercier rencontre Maurice Chevalier, elle n'avait que 15 ans, et pourtant l'homme au célèbre canotier lui prédit sa réussite.

En 1957, Denys de La Patellière, tournant à Nice "Retour de Manivelle", l’engage pour jouer la bonne de Michèle Morgan, c'est ainsi qu'elle tourna son premier film, un suspense bien ficellé et cela jusqu'au dénouement. Daniel Gélin en faux-amant de Michèle Mercier, obligé de rendre des comptes au commissaire de police interprétait par Bernard Blier. (Pour ménager aux spectateurs une surprise de taille, le générique omettait de mentionner Bernard Blier qui n'apparaissait qu'au milieu du film).  

Léonide Moguy la remarque et lui donne le rôle principal de "DONNEZ-MOI MA CHANCE" (1957). Sa beauté illumine aussi quelques films d’aventures italiens. On la retrouve aux côtés de Romy Schneider, Henri Vidal et Jean-Paul Belmondo dans "MADEMOISELLE ANGE" (1959) de Geza von Radvanyi.

retour_de_manivelle_0retour_de_manivelle_1

              4695__photo_retour_de_manivelle_2

               i_4695_retour_de_manivelle_3

                4695__photo_retour_de_manivelle_3

 

donnez_moi_ma_chance_affiche_213208_4696   43004045_p

               i_4696_donnez_moi_ma_chance__02

              i_4696_donnez_moi_ma_chance__03

                     MICHELE_20MERCIER_20DONNEZ_20MOI_20MA_20CHANCE

                              le_saint_mene_la_danse

                            lest

               _BWYSEO_BWk___KGrHgoH_CUEjlLlvzuyBK_K2chjTQ___12

                nuits_de_lucrece_borgia_01_g

                     mademoiselle_ange_0

            mademoiselle_ange_1959_03_g

Michèle Mercier fit une rencontre cinématographique importante celle avec François Truffaut, qui lui donna l'un des rôles dans "TIREZ SUR LE PIANISTE" (1960) avec Charles Aznavour, Marie Dubois, Nicole Berger et Albert Rémy. Après une escapade dans l'univers de l'acteur-cinéaste Robert Lamoureux dans "LA BRUNE QUE VOILA" (1960). Les deux autres actrices du film sont Françoise Fabian et Pierrette Pradier, à leurs côtés Jean-Pierre Marielle et Pierre Tchernia.

On la vit également dans "AIMEZ-VOUS BRAHMS ? " (1960) du cinéaste d'origine hongroise Anatole Litvak, les trois principaux interprètes sont Yves Montand, Ingrid Bergman et Anthony Perkins.

18610526_w434_h_q80tirez_sur_le_pianiste_affiche_9453_4699

 

            4699__1_francois_truffaut_shoot_the_piano_player_tirez_sur_le_pianiste_dvd_review_

            4699__3_francois_truffaut_shoot_the_piano_player_tirez_sur_le_pianiste_dvd_review_

             4699__truffautpianiste

              18881386

                4699__7_francois_truffaut_shoot_the_piano_player_tirez_sur_le_pianiste_dvd_review_

                                Daniel Boulanger et Claude Chabrol

               4699__truffaut_pianista01

                    4699__tirez_pianiste

                       tirez_sur_le_pianiste4340

                         la_brune_que_voila

363016  461322

                      460267

               7525__aimez_vous_brahms_s187rs8

                 26955

                 35189

                   aimlez_20v 

                        Michèle Mercier - Yves Montand - Anthony Perkins - Ingrid Bergman

                42_19501872

                    4516

                   les_pirates_de_la_nuit_affiche_19423_11973

                     18868643

               les_mille_nuits

                les_mille_nuits2

                      le_boucanier_des_iles_affiche_37449_15755

              boucanierdesiles_11

               boucanier_des_iles_1961_02_g

                boucanier_des_iles_1961_01_g

              LE_BOUCANIER_DES_ILES2

                LE_BOUCANIER_DES_ILES

 

                            43025231_p

                       l_ile_aux

               L_ILE_AUX_FILLES_PERDUES

               23719__ile1

                23719__ile

 

Michèle Mercier travailla avec de nombreux cinéastes italiens reconnus tels que : Dino Risi avec "LES MONSTRES" (1963), ainsi que "I GIOVEDI" (1963). Il eut également Mario Monicelli pour "CASANOVA 1970" (1964), ainsi que le maître du cinéma d'épouvante italien Mario Bava avec "LES TROIS VISAGES DE LA PEUR" (1962) aux côtés de Michèle Mercier ; Boris Karloff (le meilleur monstre de Frankenstein). Ce septième film de Mario Bava est un film comportant trois histoires, dont la première s'intitule : "Le Téléphone" (avec Michèle Mercier).             

Casanova_20_70_20_B_ 203528

          21711

        Pendant le tournage du film "Casanova 70" avec Marcello Mastroianni et Bernard Blier

             42_22340054

 

  

                     1247914344_xtroisvisagesdelapeurpw7

 

                     

        

          

 troisvisagespeur     498558

                     visage3peurlabz4

             3visages_haut

                      troisvisagespeur2

                          Le_telephone

                3visages_6

              3visages_17

                 393974

                  393975

                         troisvisagespeur1

                         troisvisagespeur4

                         troisvisagespeur6

                         troisvisagespeur2

 

               27285

les_monstres_2    a43036139_p

               846699397_L

 

                i_22841_lesmonstres02

                        monstres04

              i_22841_lesmonstres03

                835497027_L

                           symphonie

                           l_aine_des_ferchaux

              7526__aine_des_ferchaux__l____1962___07

                       Haute_20infidelite

 

La carrière d’un comédien parfois se résume à la seule réussite d’un succès commercial, ce fut le cas pour Michèle Mercier avec la saga populaire des "ANGÉLIQUE". Pourtant cette comédienne avait déjà fait ses preuves dans plus de vingt films

Lorsque Michèle Mercier fut contactée pour interpréter le rôle d'Angélique, elle avait déjà à son actif plus de vingt films dans sa filmographie. Bernard Borderie l’immortalise enfin en 1964 avec "ANGÉLIQUE MARQUISE DES ANGES", premier volet d’une saga costumée et mélodramatique créée par Anne et Serge Golon. Jusqu’en 1968, durant cinq aventures, de la Cour des Miracles aux marchés d’esclaves d’Arabie, Michèle Mercier apporte l’élément érotique indispensable aux tribulations d’une courtisane amoureuse d’un Robert Hossein boiteux. Entorses historiques, action, grands sentiments et zeste de sadisme sont les ingrédients obligés de cette recette commerciale dévoilant les épaules et la chute de reins d’une voluptueuse héroïne.

Le premier film de cette saga apparaissa sur les écrans le 8 décembre 1964. Pour incarner le principal personnage masculin (Joffrey de Peyrac) Francis Cosne songea à Robert Hossein, celui-ci fut choisi avant d'avoir engagé Michèle Mercier, qui pourtant était déjà une vedette en Italie. La production la considéra comme une débutante.

Aux côtés de Michèle Mercier et de Robert Hossein, l'excellent acteur Jean Rochefort dans le rôle de François Desgrez, avocat de Peyrac dans le premier film générique, qui deviendra par la suite lieutenant de police et ne cessera de soutenir la belle Marquise.....Au générique, une brillante distribution Giuliano Gemma (Un vrai crime d'amour de Comencini), Claude Giraud (Les Av de Rabbi Jacob), Jacques Toja (Sociétaire de la comédie française), François Maistre, Robert Porte, Jacques Castelot et Philippe Lemaire (disparu tragiquement dans le métro parisien). Puis dans le second volet "MERVEILLEUSE ANGELIQUE" (1964) on y vit Jean-Louis Trintignant en "poète crotté", Claire Maurier (Les 400 coups, La cuisine au beurre), Noel Roquevert, Charles Régnier, Serge Marquand et le nain Roberto.

Le troisième volet "ANGELIQUE ET LE ROY" (1966) fut adapté par Alain Decaux, contrairement aux deux précèdents films ou Francis Cosne, Claude Brulé et Bernard Borderie avaient assuré l'adaptation. Côté distribution, seuls Samy Frey, Estella Blain, Jean Parédès, Michel Galabru, Jean lefebvre, René Lefèvre furent ajouter à la distribution. Le film sortit sur les écrans en février 1966.

Malgré la participation furtive de Robert Hossein, les chiffres d'entrée furent si élevés qu'on décida de continuer une suite aux trois premiers volets. La musique fut écrite par Michel Magne,  (disparu lui aussi tragiquement après avoir lu un livre qui s'intitule "suicide mode d'emploi" dans une chambre d'hôtel). Le style bien particulier de Michel Magne contribua au succès du film, au point que l'on vit un 45 tours et 33 tours réédités quelques années plus tard.

                     angelique_marquise_des_anges_0

              angeliquedo1

 

a42935648_p Angelique_20Marquise_20des_20Anges_20_B_

                42_22689031

 

              28086202_p

 

           michele_mercier_angelica_x9   

           1603__1_12

           angelique_marquise_des_a_ii06_g

            1603__1_16

             18836937

           angelique_marquise_des_anges_12_1964_3_g

             angelique_marquise_des_anges_3

 

             angelique_201_20PDVD_012

            angelique_201_20PDVD_018

 

             angelique_marquise_des_anges_2

                     angelique_marquise_des_anges_4

                     ang2

                  ang3

                    00797046_photo_affiche_merveilleuse_angelique

                      aff_merveilleuse01

               merveilleuse_angelique_1965_12_g

                 merveilleuse_angelique_03_g

                 merveilleuse_angelique_08_g

                merveilleuse_angelique_1964_reference

              merveilleuse_angelique_1965_11_g

              G89521508052369

                          a834087914_L

                     merveilleuse_angelique_10

             Annex_20__20Mercier__20Michele_20_Merveilleuse_20Angelique__03

            angelique_202_20PDVD_006

            angelique_202_20PDVD_008

           angelique_202_20PDVD_010

             merveilleuse_angelique_05_g

            angelique_202_20PDVD_014

              1592__annex___mercier_michele__merveilleuse_angelique__01

angelique_et_le_roy_0angelique_et_le_roy_1

                  angelique_et_le_roy02

               angelique_et_le_roy_1965_reference

             angelique_203_20PDVD_003

             angelique_203_20PDVD_006

             angelique_et_le_roy_1

              angelique_et_le_roy_1964

               angelique_et_le_roy_07_g

              annex_mercier_michele_angelique_et_le_roy_03     

              28238019_p

             42_22688962                   

              0000297944_015

              0000297944_014

               0000297944_013 

                        ang5

             3372__3_80

                       3372__3_85 

Roger Pigaut, Ettore Manni, Jean-Claude Pascal et Jacques Santi sont aussi dans le générique des deux derniers films de la sage des "Angélique" avec "INDOMPTABLE ANGELIQUE" (1967) et "ANGELIQUE ET LE SULTAN" (1967).  Les trois premiers récits se passent en France, les deux suivants se situaient en Méditerranée et au Moyen Orient...."Indomptable Angélique sortit sur les écrans français le 27 octobre 1967 et "Angélique et le sultan" le 23 août 1968. Après la sortie de ce dernier, la saga s'acheva. Nous étions à la veille de Mai 68, la libération des moeurs, et l'émancipation des femmes avaient peut être accentué  la chute brutale des entrées des deux derniers volets....

Angélique est devenue un mythe du cinéma populaire, Michèle Mercier lui a donné une  autre dimension humaine où se fondirent le personnage et l'actrice.

                             Indomptable_20Angelique_20_B_

                        indomptable_angelique01

               indomptable_angelique_03_g

              angelique_204_20_20PDVD_006

               indomptable_angelique_17

             angelique_203_20PDVD_017

            angelique_204_20_20PDVD_013

                                robert_hossein_reference

                 angelique_204_20_20PDVD_010

ang15 INDOMPTABLE_ANGELIQUE_1967_reference

                           MICHELE_20MERCIER_20ANGELIQUE_202

                   angelique_204_20_20PDVD_012

                  robert_hossein_20060925_163832

                 angelique_205_20PDVD_018

             18465690

     

              angelique_et_le_sultan_196

         

                               angelique_et_le_sultan02

                           ANGELIQUE_ET_LE_SULTAN_196

                 ang11

                   angelique_marquise_des_anges_1

              angelique_205_20PDVD_020

              ANGELIQUE_ET_LE_SULTAN4

angelique_et_le_sultan_13 angelique_et_le_sultan_14

              angelique_205_20PDVD_019

              ang8

              ang16

              angelique_et_le_sultan_3

                        ang10

               angelique_205_20PDVD_021

            14

              18465691

19_0639_aff01  02a7_1

              00SOLEIL_NOIR

                          0000305233_018

204285AMOURSLADY

                          254367

 

                   a42940396_p

                27285

                     a42940408_p

             128782

                         209174

00906292_photo_affiche_le_tonnerre_de_dieu 113925631

                        42_21357078

 

                         Seconde_20verite_20_la_

                        Pendant le tournage avec le cinéaste Christian Jaque

               2SEPT_65_LA_SECONDE_VERITE

                     le_plus_vieux_metier_du_monde01

                      le_plus_vieux_metier_du_monde_0

             le_plus_vieux

                        une_corde_un_colt

              une_corde

 

                                une_veuve_en_or_0

               une_veuve

             23030____cm___ceccaldi___mercier___1___une_veuve____15

              23030____cm___rich___mercier___2___une_veuve____15

Elle tentera en vain de se diversifier, produisant "LES BAROUDEURS" (1970) de Peter Collinson et "MACÉDOINE" (1970) de Jacques Scandelari au côtés de Pierre Brasseur et qui ne connaîtront pas le succès escompté. En 1987, Michèle Mercier a publié son autobiographie : “Angélique à cœur perdu” (Éditions Carrère), préfacée par Roger Peyrefitte.

                              macedoine

                   

                     01_0152_aff01

                      254320

Appel_20de_20la_20foret_20_l__ 451779

              348373

             01_0152_p01

              01_0152_p02

              42_15424464

              348381

                          348378

                          348380

           348383

              01_0152_p03

                348384

        

             baroudeurs

 

                __________________________

                    M_20MERC

42_19112351   42_19112342

                            Festival de Cannes 1951-Michèle Mercier

                   42_19904989

                                   Serge Gainsbourg

                  0000231764_011

                         Jacques Chazot

            42_20890729

                   Robert Webber

             42_19112357

 

 

_BYh_NswCGk___KGrHgoOKigEjlLm_etkBKiCYpfn9g___120000297944_017

23347642940637_p

              mmercier

              87838_michele_mercier_la_marquise_des_anges_637x0_1

                           43567010_p

                 43073787_p

6914704          850656662_L

481646677_L284660795_L

                        429015030_L

___________________________________

___________________3259130228120

 

 

- 1957
RETOUR DE MANIVELLE (Denys de La Patellère)
DONNEZ-MOI MA CHANCE (Léonide Moguy).

288334132_LVHS
- 1959
LES NUITS DE LUCRÈCE BORGIA (Le notti di Lucrezia Borgia, Sergio Grieco)
MADEMOISELLE ANGE (Ein Engel auf Erden, Geza von Radvanyi).
- 1960
TIREZ SUR LE PIANISTE (François Truffaut)

3384442178693 tirezpianiste_dvd
LA BRUNE QUE VOILÀ (Robert Lamoureux)
LA LIGNE DE MIRE (Jean-Daniel Pollet)
LE SAINT MÈNE LA DANSE (Jacques Nahum)
LES PIRATES DE LA NUIT (Fury at Smugglers Bay, John Gilling)
AIMEZ-VOUS BRAHMS, (Good bye again, Anatole Litvak).
- 1961
LES MILLE ET UNE NUITS (Le meraviglie di Aladino, Henry Levin et Mario Bava)
LE BOUCANIER DES ÎLES (Il giustiziere dei mari, Domenico Paolella)
L’ÎLE DES FILLES PERDUES (Le prigioniere dell’isola del diavolo, D. Paolella).
- 1962
LES ANNÉES RUGISSANTES (Gli anni ruggenti, Luigi Zampa)
LES 3 VISAGES DE LA PEUR (I tre volti della paura, sketch “Le téléphone”, Mario Bava).

4933f39058665
- 1963
SYMPHONIE POUR UN MASSACRE (Jacques Deray) 
L’AÎNÉ DES FERCHAUX (Jean-Pierre Melville)
LA PUPA (Giuseppe Orlandini)
HAUTE INFIDÉLITÉ (Alta infidelta, sketch “Des gens modernes”, Mario Monicelli)
LES MONSTRES (I mostri, Dino Risi)
VIA VENETO (Giuseppe Lipartiti)
FRENESIA DELL’ESTATE (Luigi Zampa)
I GIOVEDI (Dino Risi).
- 1964
A GLOBAL AFFAIR (Jack Arnold)
ANGÉLIQUE MARQUISE DES ANGES (Bernard Borderie) 
CASANOVA 70 (id., Mario Monicelli)

849872246_L
L’AMOUR EN 4 DIMENSIONS (Amore in quattro dimensione, sketch “Amore e Morte”, Mino Guerrini).
- 1965
MERVEILLEUSE ANGÉLIQUE (Bernard Borderie)
LE TONNERRE DE DIEU (Denys de La Patellière).
- 1966
ANGÉLIQUE ET LE ROY (Bernard Borderie)
LA SECONDE VÉRITÉ (Christian-Jaque)
SOLEIL NOIR (Denys de La Patellière)
LE PLUS VIEUX MÉTIER DU MONDE (sketch «L’amore attraverso i secoli», de Franco Indovina)
I NOSTRI MARITI (sketch “Il complesso di Angelotto”, L. Zampa)
COMMENT J’AI APPRIS À AIMER LES FEMMES (Como imparai ad amare le donne, Luciano Salce).
- 1967
INDOMPTABLE ANGÉLIQUE (Bernard Borderie).
- 1968
UNE CORDE, UN COLT (Robert Hossein)
ANGÉLIQUE ET LE SULTAN (Bernard Borderie).
- 1969
LES AMOURS DE LADY HAMILTON (Christian-Jaque)
UNE VEUVE EN OR (Michel Audiard). 
- 1970
LES BAROUDEURS (You Can’t Win’em All, Peter Collinson).
- 1971
MACÉDOINE (Jacques Scandélari)
SCANDALE À ROME (Roma bene, Carlo Lizzani)
PER AMORE O PER FORZA (Massimo Franciosa)
LES FANTÔMES DE HURLEVENT (Nella stretta morsa del ragno, Antonio Margheriti).
- 1972
LE VIAGER (Pierre Tchernia, apparition)
L’APPEL DE LA FORÊT (Call of the Wild, Ken Annakin).

307522616_L
- 1978
GOTZ VON BERLICHINGEN (Wolfgang Liebeneimer).
- 1984
JEANS’ TONIC (Michel Patient).
- 1998
LA RUMBERA (Piero Vivarelli)

______________________________

 
Publicité
Publicité
Commentaires
CINETOM
Publicité
Visiteurs
Ce mois ci 1 281
Depuis la création 1 708 599
Pages
Newsletter
8 abonnés
CINETOM
Derniers commentaires
Publicité