AA01JC04 (2)

         DÉCÈS D'UNE LÉGENDE AMÉRICAINE

        JAMES CAAN       1940 - 2022 

AA01JC01 (2)

 Il avait incarné l'un des fils (Sonny) Corleone dans le mythique "Parrain", et un écrivain séquestré dans l'angoissant "Misery": l'acteur américain James Caan est mort le 6 juillet 2022 à l'âge de 82 ans après une longue carrière où il a joué pour les plus grands réalisateurs. "C'est avec une grande tristesse que nous vous informons du décès de Jimmy, a déclaré sa famille dans un tweet posté sur le compte de Caan. Son manageur, Matt DelPiano, a confirmé la nouvelle à l'AFP.

AA01JC041

Dans les mileux hollywoodiens, on a surnommé James Caan le "cowboy juif", non pour avoir joué dans des westerns, mais parce qu'il a participé, en professionnel, à des rodéos et possèda une grande écurie. James Caan est né le 26 mars 1940 à New York, dans le quartier du Bronx, au sein d'une famille juive immigrée d'Allemagne. Après des études d'histoire et de droit et d'économie à l'Université de Michigan, il rêve un temps de devenir un sportif professionnel en pratiquant de très nombreux sports (basket-ball, football, natation de compétition). Ses meilleurs amis compteront toujours parmi les plus grands cascadeurs d'Hollywood). James Caan s'est illustré surtout dans des matières sportives et, l'été, se faisait de l'argent de poche comme maître-nageur, videur de boîtes de nuit ou moniteur de camps d'adolescents. Outre le cinéma, le sport seul l'intéresse. Dans le privé, paraît-il, il ressemblait moins aux personnages audacieux qu'il incarnait si souvent à l'écran. 

Après avoir suivi des cours d'art dramatique, ainsi qu'une expérience fructueuse sur les planches de la Neighborhood Playhouse new-yorkaise. Il débute à Broadway en 1962. Parallèlement, il fait quelques apparitions à la télévision dans des séries populaires "Les Incorruptibles", "Alfred Hitchcock présente", "Dr Kildare"... et commence ainsi sa carrière cinématographique l'année suivante. James Caan débute au cinéma, à Hollywood, dans de petits rôles, en 1963, notamment dans "Irma La Douce" de Billy Wilder (1963) avec un rôle non inscrit au générique, "Une Femme dans une cage" (Lady in a Cage,1964) de Walter Grauman. ll sort du rang en 1966 après deux appartions remarquées et plus étoffées dans deux films du cinéaste Howard Hawks, le premier étant le splendide : "El Dorado" (1966) avec John Wayne et Robert Mitchum, il est le fameux "Mississipi" et "Ligne rouge 7000" (Red Line 7000,1965). Howard Hawks déclara : "Le film n'est pas bon", alors que la critique française, en particulier "Les Cahiers du Cinéma, le salua  comme un des meilleurs films de son auteur.

James Caan obtient son premier grand rôle en 1969 dans "Les gens de la pluie" (The Rain People,1969) de Francis Ford Coppola : en ancien joueur de football atteint de troubles de la raison, il attire l'attention de la critique par un solide talent de composition, il demeurera toujours son film préféré. Trois ans plus tard, le grand réalisateur américain Francis Ford Coppola va lui donner l'un de ses rôles les plus célèbres, dans le premier volet de la trilogie "Le Parrain" (The Godfather,1972), saga épique sur la mafia italo-américaine qui a marqué l'histoire du cinéma et célébré cette année ses 50 ans. James Caan y incarne Sonny Corleone, le fils aîné de "don" Vito Corleone (Marlon Brando) et son assassinat brutal sous une pluie de balles à un poste de péage est devenu l'un des moments les plus marquants du film. Le rôle lui avait valu une nomination aux Oscars. Il a su montrer au public qu'il pouvait changer de registre à volonté.

Après la sortie du film "Le Parrain", James Caan tourne avec parcimonie, choisissant soigneusement chacun de ses films. Il en a réalisé un en 1979 qui fut un échec commercial : "Hide in Plain Sight". Demeuré toujours aussi sportif, ce qui lui a permis notamment de faire lui-même les cascades dans ses films, il s'était spécialisé dans les années 70 dans le rodéo. Norman Jewison qui l'a dirigé dans l'un de ses films les plus célèbres "Rollerball" (1975) disait de lui : "Outre le fait qu'il est l'un des acteurs les plus versatiles et excitants du moment, James Caan est le seul que je connaisse ayant l'aptitude naturelle à l'athlétisme requise pour le rôle. Il est sensible, il peut même être tragique, mais, surtout, il bouge et court comme un professionnel du sport."

AA01JC010

En 1974, le cinéaste Karel Reisz le dirige dans "Le Flambeur" (The Gambler), Sam Peckinpah enchaîne l'année suivante avec "Tueur d'élite" (The Killer Elite) aux côtés de Robert Duvall et Bo Hopkins. James Caan aura donné la réplique à Jane Fonda et Jason Robards dans "Le Souffle de la tempête" (Comes a Horseman,1978) de Alan J. Pakula. Michael Mann à son tour lui propose le rôle principal de son premier film "Le Solitaire" (Thief,1981). Quant à Coppola, c'est en 1987, qu'il conçoit sa quatrième réalisation avec James Caan  dans "Jardins de pierre" (Gardens of Stone). Mais c'est avec le film "Misery" (1990) que la carrière cinématographique de l'acteur sera à nouveau étincellante. L'un de ses plus beaux rôles, un huis clos éprouvant, adapté du roman de Stephen King. Il y incarne magistralement l'écrivain Paul Sheldon, séquestré dans les montagnes du Colorado par une fan diabolique jouée par Kathy Bates.

Au cours des années 80, James Caan a travaillé en France. On le voit dans deux films réalisés par le cinéaste Claude Lelouch : "Un autre homme, une autre chance" (1977), et "Les Uns et les autres" (1981). James Caan, acteur prolifique, qui a joué dans plusieurs dizaines de films sur six décennies, aura poursuivi sa carrière cinématographique avec "The Yards" (2000) de James Gray, "City of Ghosts" (2002) de Matt Dillon, ou qui avait prêté sa voix dans "Tempête de boulettes géantes" (2009), James Caan avait été marié quatre fois et avait cinq enfants.

Les Hommages

"Je continue à penser que si j'avais eu la monnaie ce jour-là, j'aurais pu devenir beaucoup plus riche", avait-il plaisanté des années plus tard, en allusion à sa mort au péage pendant qu'il attendait sa monnaie. "Si j'avais su qu'ils allaient tourner +Le Parrain 2+ (dans lequel il a eu un petit rôle pour un flash-back), j'aurais refusé de mourir", avait-il ironisé, jugeant que ce film avait été une "bénédiction" pour lui.

"Jimmy était quelqu'un qui a fait partie de ma vie plus longtemps et plus étroitement que toute autre figure du cinéma que j'ai jamais connue", a réagi Francis Ford Coppola, saluant dans une déclaration à l'AFP son "vieil ami" et "l'une des personnes les plus drôles que j'aie jamais connues".

Jimmy était mon frère de fiction et l'ami d'une vie. C'est dur d'imaginer qu'il n'est plus de ce monde tellement il était plein de vie et d'audace", a déclaré de son côté Al Pacino, qui jouait le rôle de Michael Corleone, le petit frère de Sonny. 

Robert De Niro, qui a également joué dans la saga du "Parrain", s'est dit quant à lui "très, très triste d'apprendre le décès de Jimmy".

Comme un écho à ce rôle dans "Le Parrain", James Caan avait été convoqué une première fois comme témoin en 1985 à un procès de mafieux à New York, parce qu'il avait connu l'un des accusés, membre de la famille Colombo, dans son enfance. Puis, il avait témoigné, toujours à New York, en 1992 dans un autre procès, où il s'était présenté comme le meilleur ami d'un membre réputé de la famille mafieuse Bonanno encore sur le banc des accusés.

"Ses films étaient les meilleurs des meilleurs", lui a rendu hommage dans un tweet l'acteur et scénariste new-yorkais Adam Sandler. "Je l'aimais beaucoup. J'ai toujours voulu être comme lui. Je suis si heureux de l'avoir connu. Je n'ai jamais cessé de rire quand j'étais avec cet homme", a-t-il ajouté.

 

             Une Femme dans une cage - 1964 - Walter Grauman

          AA01JC021

 

           AA01JC045

 

          AA01JC040

 

AA01JC047

 

          AA01JC051

 

          AA01JC029

 

              Les Gens de la pluie - 1969 - Francis Ford Coppola

           AA01JC022

 

          AA01JC041

 

 

          AA01JC012

           AA01JC013

 

 

          AA01JC014

 

          AA01JC046

 

           AA01JC06

          AA01JC018

 

          AA01JC052

          AA01JC015

 

          AA01JC026

          AA01JC07

 

          AA01JC08

 

            AA01JC036

 

          AA01JC043

 

          AA01JC044

 

         AA01JC09

 

 

            AA01JC030

 

          AA01JC027

 

          AA01JC049

 

          AA01JC048

 

          AA01JC054

 

*Affiches-cine * Cinetom

__________________________