ROBERT FLOREY      1910 - 1976 

              Cinéaste Français

AA01RF1 (2)

 

Très jeune, le jeune Français a l'occasion de voir Georges Méliès réaliser ses premiers films fantastiques. Cet évènement détermine le choix de sa carrière. Robert Florey est né le 14 septembre 1900 à Paris. Orphelin très jeune, Robert Florey est élevé en Suisse. A son retour à Paris, en 1920, il collabore notamment à plusieurs magazines de cinéma, dont "Cinémagazine" et à "La Cinématographie française".

Il aura été journaliste, acteur, scénariste, réalisateur de films "expérimentaux", assistant des plus grands réalisateurs américains, avant de devenir lui-même un des premiers cinéastes de Hollywood ; il aura abordé tous les genres cinématographiques, tourné des bouts d'essai, dirigé de nombreuses secondes équipes. Il aura également été un des premiers réalisateurs à s'orienter vers la télévision, dès que le "filon" des séries B sur grand écran aura commencé à s'épuiser.

Florey débute dans la profession en Suisse, sur des tournages de films d'une seule bobine. Puis il est assistant de Louis Feuillade en France. Egalement journaliste, il est envoyé aux Etats-Unis pour des reportages. A Hollywood, il signe divers papiers tout en travaillant comme gagman sur des comédies de deux bobines et comme assistant de Henry King, King Vidor ou Frank Borzage, pour ne citer qu'eux. Entre 1927 et 1928, il collabore avec Slavko Vorkapich sur plusieurs courts métrages expérimentaux comme "Vie et mort de 9413, figurant d'Hollywood" (The Life And Death Of 9413, A Hollywood Extra) : c'est une comédie amère sur les mésaventures d'un petit employé optimiste malgré les brimades, rôle tenu par Emil Jannings. Le jeu de l'acteur, les trucages et la manière de filmer s'avèrent extrêmement "modernes" pour l'époque. C'est alors que Florey propose ses services aux Studios Astoria de la Paramount, à Long Island. Après les avoir fait tourner dans des bouts d'essai, il engage divers comédiens de théâtre pour réaliser les premiers films sonores : "Fanny Brice dans "Night Club" (1928, Edward G. Robinson et Claudette Colbert dans "Le Trou dans le mur" (The Hole in the Wall,1929). En 1929, également, il adapte à l'écran "Noix de coco" (The Cocoanuts), grand succès théâtral des Marx Brothers, dont ce sera le premier film. A noter que Robert Florey a dirigé Raimu et Fernandel au début du sonore dans "Le Blanc et le noir" (1931). 

AA01RF6

Dès ses débuts, Florey domine parfaitement les techniques du parlant. De plus, ses mouvements de caméra, notamment pour les scènes de ballets, pourraient fort bien avoir inspiré Busby Berkeley! Filmer les Marx Brothers n'est pas une sinécure, leurs improvisations délirantes ne permettant guère de planifier les séquences. florey expliquera : "Tout était prévu. J'avais placé cinq caméras à différents endroits. Si l'un des frères s'approchait trop près par rapport aux réglages effectués, j'avais toujours le loisir de couper ce gros plan flou, toutes les caméras tournaient en permanence."

En 1931, il entre chez Universal. S'il effectue tout le travail de préparation sur "Frankenstein" (1931),  il écrit l'adaptation et le découpagen mais après deux bobines d'essais avec Bela Lugosi, le premier rôle est finalement confié à Boris Karloff et sera remplacé au dernier moment par James Whale. On lui confie néanmoins à la place "Double assassinat dans la rue Morgue" (Murders In the Rue Morgue), avec Bela Lugosi. Bien qu'il s'agisse d'une oeuvre de Edgar Allan Poe le film, fidèle au mouvement expressionniste, s'apparentera plus au "Cabinet du Docteur Caligari". Durant les années 30, Florey tourne tantôt pour la Paramount, tantôt pour Warner Bros...Mais s'il dirige des artistes comme Bette Davis, Barbara Stanwyck ou Errol Flynn, ce ne seront pas leurs meilleurs films !. De 1935 à 1941, Florey sous contrat à Paramount où il va signer quelques-unes de ses plus belles réussites : "Dangereux à connaître" (Dangerous to Know,1937), "L'Homme sans visage" (The Preview Murder Mystery,1936)...par la suite, il signe notamment "Dangerously They Live" (1941), un petit film d'espionnage antinazi. "La Dame en rouge" (The Woman in Red,1935) est le premier des sept films de Robert Florey à être sorti en 1935. 

Dans la décennie suivante, il entre à la Warner, Bros en 1932 et va tourner une quinzaine de films. Il signe deux films à gros budget : un remake en technicolor de "The Desert Song" (1943) avec Dennis Morgan, et un film original sur la Seconde Guerre mondiale "God Is My Co-Pilot" (1943). En 1946, il revient avec succès au film d'épouvante, avec "La Bête à cinq doigts" (The Beat With Five Fingers), dans lequel Peter Lorre excellera. Peu auparavant, le tournage d'un thriller, "Robert Touhy, Gangster" (1944), filmé en extérieurs à la façon d'un documentaire, lui a fait affronter les incohérences des dirigeants de la Fox. Toujours en 1946, le cinéaste participe de façon très active à l'écriture, à la préparation et au tournage de "Monsieur Verdoux", de Charles Chaplin. En 1950, deux autres séries B coulent sa réputation. Il s'oriente alors vers la télévision. Sa réalisation de "The Last Voyage", avec Charles Boyer et Regis Toomey, lui vaudra le premier prix jamais remis par la Directors Guild, en 1953. Robert Florey meurt le 16 mai 1979 à Santa Monica à l'âge de 78 ans.

 

                  Noix de coco - 1929 -

          AA01RF6

                  Double assassinat dans la rue Morgue -1932 -

          AA01RF5

 

AA01RF4

 

          AA01RF8

                               La Dame en rouge - 1935 -

          AA01RF7         

          AA01RF18

 

                Ne parlez pas sur les blondes - 1935 -

          AA01RF17

 

         AA01RF20

 

          AA01RF21

 

           AA01RF14

 

          AA01RF12

 

             AA01RF10

 

          AA01RF19

 

AA01RF13

                               La Bête aux cinq doigts - 1946 -

             AA01RF2

                  Tarzan et les sirènes - 1948 -

          AA01RF3

 

                Légion étrangère - 1948 -

          AA01RF24

                La Dernière charge - 1949 -

          AA01RF23

             Le Passé se venge - 1949 -

          AA01RF11

 

_________________________