AA01SW8 (2) 

          SAM WOOD         1883  -1949

          Cinéaste Américain 

AA01SW7 (2) 

La soudaine percée de Sam Wood est l'une des grandes surprises des années 40. En effet, à un âge déjà avancé et après avoir passé, très consciencieusement, une vingtaine d'années derrière la caméra, le réalisateur sort tout à coup de l'ombre avec "Au revoir Mr Chips" (Goodbye Mr Chips,1939), en compétition pour l'Oscar du meilleur réalisateur et du meilleur film tandis que Robert Donat, de son côté, est sacré meilleur acteur de l'année, pour ce même film. 

Samuel Grosvenor Wood est né le 10 juillet 1883 à Philadelphie. Lors de son arrivée en Californie, Sam Wood est un jeune homme d'affaires entreprenant dans l'immobilier. Tout en étant agent iimmobilier, il est attiré par le cinéma et dès 1908, il loue un terrain à un studio de cinéma et c'est en regardant le tournage d'un film qu'il se sent capable d'en faire autant il essaie le métier d'acteur, sous le nom de Chad Applegate, avant de passer derrière la caméra, comme assistant de production, puis assistant-réalisateur. Deux années comme premier assistant de Cecil B. De Mille lui serviront de tremplin pour diriger ensuite Wallace Reid en 1920 et Gloria Swanson, anciennes stars de De Mille. Gloria Swanson ne sera pas impressionnée par son talent. 

AA01SW71

 

Après neuf films tournés avec Sam Wood entre 1921 et 1923, elle dira, "Ils étaient tous plus mauvais que le précèdent...le nombre et la longueur de mes robes, et le visage de l'acteur principal, étaient les seules choses qui changeaient d'une fois sur l'autre!.  Ce qui n'empêche,  que dans les années 20, Sam Wood aura dirigé Gloria Swanson, dans dix films de "The Great Moment" (1921) à "La Huitième femme de Barbe-Bleue" (Bluebeard's Eighth Wife,1923), comédie de moeurs et mélodrames.

Mécontent des travaux de routine que lui réserve la Paramount, Sam Wood quitte la firme en 1924, pour être accueilli trois années plus tard par la MGM, où il restera treize années sous son contrat. Là, il guide les grands acteurs en perte de vitesse - John Gilbert dans son deuxième film parlant mais sans avenir, "Way For A Sailor" (1930) et Ramon Novarro ou les stars qui montent Joan Crawford dans "Paid" (1930), Spencer Tracy et Myrna Loy dans "On a volé les perles  Koronoff" (Whispaw,1935). Le réalisateur et le chef-opérateur Hal Rosson, ne maltraitent pas trop Jean Harlow sur le plateau de "Hold Your Man" (1933), le premier film de l'actrice après le suicide de son mari, le producteur Paul Bern de la MGM. Mais c'est dans les années trente, qu'il conforte sa réputation de technicien éclectique, sans génie mais capable d'extraire le meilleur du pire scénario. L' année suivante, il réalise "L'espionne Fraülein Doktor" (Stamboul Ouest) dont Jack Conway devait assurer la réalisation avec Myrna Loy et George Brent pour acteurs principaux. 

Désigné pour réaliser le premier film des Marx Brothers à la MGM, "Une Nuit à l'Opéra" (A Night At The Opera,1935), Wood s'en sort avec un gros succès au box-office, même si Groucho clame tout haut que "ce fêlé qui nous sert de metteur en scène ne sait pas ce qu'il veut. Il tourne tout vingt fois de suite et espère qu'il y aura quelque chose de bon à en tirer." C'est le producteur Irving Thalberg qui confia la réalisation à Sam Wood, qu'il considérait comme l'un des cinéastes hollywoodiens réputés pour son perfectionnisme. Le résultat dépassa ses espérances avec trois millions de dollars de bénéfice, "Une Nuit à l'Opéra" fut le plus grand succès commercial des Marx Brothers ainsi que le gag le plus célèbre où l'on peut voir dans une cabine exigüe dans laquelle s'entassent dans toutes les positions, pas moins de 17 personnes...Second film des Marx Brothers écrit et réalisé selon les conceptions très personnelles du jeune producteur Thalberg : "Un Jour aux courses" (A Day At the Races,1937) rapporta une recette comparable à son célèbre prédécesseur "Une nuit à l'opéra". Sam Wood fut le réalisateur des deux films.

AA01SW70

 

Envoyé en Angleterre pour y diriger Robert Donat dans le rôle de Mr Chips, Sam Wood fait aussi démarrer la carrière d'une future reine de la MGM, Greer Garson. Il est très demandé après son départ de la célèbre firme. La talent conjugué de Jean Arthur et de Charles Coburn fera du "Diable s'en mêle" (The Devil And Miss Jones,1941) une comédie agréable à regarder. Dans "Crimes sans châtiment", on remarque un jeune acteur plein de qualités, Ronald Reagan. "Vainqueur du destin" (The Pride Of the Yankees,1942), production Goldwyn/RKO retraçant de façon un peu trop sentimentale la vie d'un joueur de baseball, est aussi le premier film de Wood avec Gary Cooper. Appelé en renfort sur le tournage de "Autant en emporte le vent" (Gone With The Wind,1939), lequel triompha avec 8 Oscars. Le cinéaste a un avant-goût du Technicolor, qu'il utilisera lors du tournage du film "Pour qui sonne le glas" (For Whom the Bell Tolls,1943) d'après Hemingway, là encore avec Gary Cooper donnant la réplique à Ingrid Bergman. Les honneurs irons à Katina Paxinou, formidable interprète de Pilar, et à la fraîche Ingrid Bergman, dont c'est le premier film en couleurs. La décennie 40 le révèle plus soucieux de marquer ses films d'une empreinte personnelle, "Une Petite ville sans histoire" (Our Town,1940), "Kitty Foyle" (1940) avec Ginger Rogers dans le rôle titre. A noter également la réalisation de son film "Raffles, Gentleman cambrioleur" (Raffles,1939) avec David Niven et Olivia de Havilland mais dont une partie du film aurait été tourné par William Wyler.  

Après quoi, c'est le déclin avec "L'intrigante de Saratoga" (Saratoga,1943), malgré Bergman et Cooper, puis "Casanova le petit" (Casanova Brown,1944), seul "Le Crime de Mme Lexton" (Ivy,1947) est digne d'interêt, avec Joan Fontaine ainsi que "Désir de femme" (Guest Wife,1945) avec Claudette Colbert et Don Ameche. Pourtant, le réalisateur travaillera jusqu'à la fin de sa vie, de retour à la MGM pour trois films, tournés en 1949 : "Tragique décision" (Command Decision,1949), "Un Homme change son destin" (The Stratton Story,1949) et "Embuscade" (Ambush,1950); on peut estimer que "Crimes sans châtiment" (King's Row,1942) est sans doute son meilleur film. Sam Wood succombe d'une crise cardiaque, le 22 septembre 1949 à Hollywood, il avait 66 ans.   

 

                                                1920

            AA01SW66

                              Inconscience - 1922

          AA01SW42

                              Le Droit d'aimer - 1922

          AA01SW43

                              Le Calvaire de Madame Mallory - 1922 

          AA01SW38

                                La Dictatrice - 1922

         AA01SW39

                      La Huitième femme de Barbe-Bleue - 1923           

          AA01SW67

                     Mademoiselle, écoutez-moi donc ! - 1930         

          AA01SW61

                      Le Chant du Nil - 1933           

          AA01SW49

 

          AA01SW15

                    On a volé les perles Koronoff - 1935           

          AA01SW62

          AA01SW14

 

                             AA01SW16 

AA01SW17

 

AA01SW18

 

 

          AA01SW21         

          AA01SW20 

 

                      Les Cadets de la mer - 1937        

          AA01SW30 

            Compagnons d'infortune - 1938         

AA01SW51AA01SW52

 

 

          AA01SW24

 

         AA01SW25

 

            Autant en emporte le vent - 1939

AA01VF85

 

           AA01VF30

 

          AA01SW35

 

          AA01SW45

 

                        Une Petite ville sans histoire - 1940          

          AA01SW22

 

AA01SW23

                      Le Diable s'en mêle - 1941          

          AA01SW59

                     Crimes sans châtiment - 1942         

         AA01SW40

 

AA01SW41

                     Vainqueur du destin - 1942  

       

AA01SW11 AA01SW10

 

          AA01SW12

 

          AA01SW13

 

           AA01SW32

          AA01SW33

          

          AA01SW27

 

          AA01SW26

 

AA01SW29

AA01SW28

 

                  Casanova le petit - 1944

          AA01SW37

               Un Coeur à prendre - 1946            

          AA01SW56

              Le Crime de Madame Lexton - 1947

          AA01SW36

 

            Un Homme change son destin - 1949 

AA01SW50

         AA01SW60

 

___________________