AA01DR5 (2)

                DIANA RIGG                                1938 

         Actrice Anglaise 

AA01DR3 (2)

Diana Rigg est née le 20 juillet 1938 à Doncaster, dans la région du Yorkshire, en Angleterre. Ses parent s'envolèrent avec elle pour l'Inde peu de temps après sa naissance, car son père y avait été affecté en tant qu'administrateur des chemins de fer. Elle passera les huit premières années de sa vie en Inde et apprend à parler couramment l'hindi. Ils revinrent en Angleterre en 1946, au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, et inscrivirent leur fille dans plusieurs écoles privées afin de lui inculquer les bases d'une éducation très stricte.  

Passionnée par la comédie, elle rejoignit à dix-sept ans les rangs de la Royale Shakespeare Company, participant pendant deux ans à diverses pièces avant de signer un contrat d'engagement de cinq ans, en 1959, qui lui permit d'aborder les plus grands classiques de la littérature anglaise "Macbeth", "Le Roi Lear" et "Songe d'une nuit d'été". C'est en toute décontraction qu'elle se rendit à l'audition de "Chapeau melon et bottes de cuir" (The Avengers), postulant pour un rôle avec lequel elle ne se sentait aucune affinité. A sa grande surprise, les producteurs la choisirent pour incarner la nouvelle partenaire de John Steed alias Patrick Macnee.

AA01DR2 (2)

 

 

Après deux saisons considérées comme par beaucoup comme étant l'âge d'or de la série, entre 1965 et 1967, elle préféra se consacrer à sa carrière sur les planches, sa merveilleuse interprétation de Madame Peel ayant bercé toute une génération de téléspectateurs. Sa popularité est planétaire, elle incarnera la belle Emma Peel dans plus de cinquante épisodes repartis sur trois saisons de 1965 à 1968. Son nom, choisi pour elle, est un jeu de mots dont la signification réelle est "M. Appeal ("M" pour Men), c'est-à-dire "attirante pour les hommes". 

Elle participa ensuite à quelques productions télévisées, dont l'adaptation de la pièce "Le Songe d'une nuit d'été", avant d'aborder le cinéma, en 1968 en incarnant Hélène dans la pièce de Shakespeare réalisée par Peter Hall, "A Midsummer Night's Dream", avant que Basil Darden lui confie le rôle d'une jeune journaliste curieuse et téméraire dans "Assassinats en tous genres" (The Assassination Bureau,1969). Puis, elle est l'unique épouse de James Bond, éphémère aussi puisqu'elle meurt à la fin de "Au service secret de sa majesté" (On Her Majesty's Secret Service,1969) de Peter Hunt. Elle y interprétait la comtesse Thérèse Di Vicenzo, fille d'un riche homme d'affaires malhonnête, qui épouse l'agent britannique avant d'être assassinée peu de temps après la cérémonie.

Elle est alors choisie pour être la partenaire de Clint Eastwood dans la comédie musicale de "La Kermesse de l'Ouest" (1969) de Joshua Logan mais, tombée malade, doit être remplacée par Jean Seberg. Après une courte apparition dans "Julius Caesar"  (1970) de Stuart Burge avec Charlton Heston où elle incarne Portia, elle décrocha un rôle plus étoffé dans le film "L'Hôpital" (The Hospital,1971) de Stuart Burge, elle joue le rôle d'une infirmère charmeuse et frivole. Oscar du meilleur scénario en 1972. Son interprétation de Barbara Drummond, une jeune femme éprise d'un médecin prêt à se suicider (interprété par George C. Scott), lui valut d'être nominée aux Golden Globes. Elle tint l'année suivante un rôle important dans "Théâtre de sang" (Theater of Blood,1973) de Douglas Hickox. Un vieil acteur shakespearien (Vincent Price) n'ayant pas obtenu le prix de la critique, feint de se suicider pour mieux se venger des membres du jury. Il est aidé dans cette tâche macabre par sa fille Edwina (Diana Rigg), déguisée en garçon la majeure partie du film.   

La même année, elle tint le rôle principal de sa propre sitcom, "Diana", à laquelle participa Patrick Macnee le temps d'un épisode teinté de nostalgie. Elle y jouait le rôle d'une ressortissante anglaise divorcée, qui s'installe aux Etats-Unis pour recommencer sa vie en travaillant, à New York, dans le milieu de la mode. Côté vie privée, Diana Rigg épousa un peintre israélien, Menachem Gueffen, le 6 juillet 1973 dont elle divorça trois ans plus tard, et avec lequel elle eut une fille, Rachel Atlanta.

AA01DR4 (2)

On la vit ensuite dans la comédie musicale "Une petite musique de nuit" (A Little Night Music,1977) de Harold Prince avec Elizabeth Taylor, avant qu'elle ne délaisse le cinéma durant plusieurs années pour se consacrer au théâtre. Elle joua de nombreuses pièces telles que "Pygmalion", "Antoine et Cléôpatre", "Love Letters" et "Médée", des compositions pour lesquelles plusieurs récompenses lui furent attribuées. Elle revint au cinéma dans "La Grande aventure des Muppets" (The Great Muppet Caper,1981) de Jim Henson avec les célèbres marionnettes du Muppet Show, et "Meurtre au soleil" (Evil Under the Sun,1982) de Guy Hamilton avec Peter Ustinov, une excellent adaptation d'un roman d 'Agatha Christie. A la télévision, elle se tourna vers des rôles plus dramatiques, notamment dans la mini-série "Un Amour qui tue" (1993), dans laquelle elle jouait une mère possessive qui élève seule son fils (David McCallum) après le départ de son mari.

Elle a joué une douzaine de téléfilms au cours de ces vingt-cinq dernières années, interprétant une femme d'affaires rentrant dans les ordres, après le décès accidentel de son mari et de sa fille, dans "L'Ultime retraite" (1975), puis une institutrice enseignant à de jeunes sorcières dans "Apprenties sorcières" (1986). Elle fut une propriétaire terrienne tyrannique dans "Les Hasards de l'amour" (1987) avec Stewart Granger d'après un best-seller de Barbara Cartland situé au 19ème siècle, en Angleterre. Malgré ces compositions remarquables, elle dut patienter jusqu'en 1997 pour obtenir son premier grand trophée décerné par les professionnels de la télévision. Un Emmy Award lui fut en effet remis pour sa performance dans le rôle de Madame Danvers, une gouvernante revêche, dans le téléfilm "Rebecca" (1997), remake du film réalisé en 1940 par Alfred Hitchcock. Elle a reçu parallèlement un prix spécial, en Angleterre, pour son rôle d'Emma Peel dans "Chapeau melon et bottes de cuir".

Elle a également joué dans les téléfilms "Tous les rêves sont permis" (1992) avec Angela Lansbury, où elle était la propriétaire d'une boutique de vêtements, "Zoya, les chemins du destin" (1995) qui retraçait le destin de Zoya Ossipov (Melissa Gilbert), nièce du tsar de toutes les Russies (elle jouait sa grand-mère) et "Un coeur innocent" (1996) où elle incarnait le rôle d'une riche propriétaire terrienne américaine. En 1990, Diana Rigg divorça après huit ans de mariage d'Archibald Hugh Stirling, un industriel écossais occasionnellement producteur de théâtre. Parmi ses dernières apparitions au cinéma, signalons son rôle de la méchante reine dans "Snow white" (1987) et celui de l'épouse d'un haut diplomate anglais dans "Un Anglais sous les tropiques" (A Good Man in Africa,1993) de Bruce Beresford avec Sean Connery. Elle figura aussi dans "Parting Shots" (1998) de Michael Winner avec Joanna Lumley.

L'actrice a également écrit deux ouvrages, "No turn unstoned - The worst ever theatrical review", un livre regroupant des critiques de pièces de théâtres sélectionnées à travers le temps, et "So to the land", une compilation de poèmes sur la campagne anglaise. Nommée Commandeur de l'Empire Britannique en janvier 1988, elle fut anoblie par la reine Elizabeth II pour sa longue contribution au théâtre, à la télévision et, accessoirement, au cinéma en juin 1994, et élevée au rang de Dame de l'Empire britannique. Elle a tourné également dans une série, "Mrs Bradley mysteries" et poursuit sa carrière, qu'elle partage le plus souvent entre le théâtre et la télévision. Elle est âgée de 81 ans. 

Generique : Chapeau melon et bottes de cuir (1967)

                   Assassinats en tous genres - 1969 - Basil Dearden

          AA01DR13

 

AA01DR14

                       L'Hôpital -1971 - Arthur Hiller

          AA01DR11

                      Théâtre de sang - 1973 - Douglas Hickox

          AA01DR9

 

          Une petite musique de nuit - 1977 - Harold Prince - Elizabeth Taylor

          AA01DR12

              La Grande aventure des Muppets - 1981 - Jim Henson

          AA01DR8

 

                     Le Voile des illusions - 2006 - John Curran

          AA01DR10

______________________