Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
CINETOM
6 juin 2018

SESSUE HAYAKAWA, SON IMPASSIBILITÉ LÉGENDAIRE...

          SESSUE HAYAKAWA               1889  - 1973

            Acteur Japonais 

 

  AA01SH8 (2)

 

Japonais jusqu'au bout des ongles, Sessue Hayakawa s'est imposé aux Etats-Unis et a tourné maintes fois en France. Son impassibilité légendaire transformait les plus cruelles douleurs en un simple plissement de paupières. Sessue Hayakawa né Kintaro Hayakawa le 10 juin 1889 dans la province de Chiba dont son père était gouverneur. La rupture d'un tympan lors d'un plongeon le faire refuser à l'entrée de l'Ecole Navale. Il part faire ses études commerciales à l'Université de Chicago. 

Attiré par le théâtre, il se fait engager par un groupe théâtral japonais du nom de The Japanese Imperial Company à Los Angeles, adopte le nom de Sessue, et épouse l'actrice Tsuru Aoki en 1914, il fait une tournée en Occident, la même année, il est remarqué dans une présentation de "La Tempête" de Shakespeare par le cinéaste Thomas Ince qui cherche des acteurs d'apparence exotique pour jouer les "utilités" dans ses films, et le fait débuter à l'écran dans "La Colère des Dieux" (The Wrath of Gods), obtient un franc succès avec "L'Honneur japonais" (The Typhoon,1914), où il joue avec sa femme mais la célébrité lui vient en 1915 avec son rôle de Japonais fourbe et cruel dans "Forfaiture" (The Cheat) qui fut l'un des premiers grands succès de Cecil B. De Mille, remarquable par sa technique très fluide (nombreux plans rapprochés de Sessue Hayakawa).

Tournant sans discontinuer, il devient l'un des acteurs les mieux payés d'Hollywood (6 000 dollars par semaine en 1917). Il fonde d'ailleurs sa propre maison de production en 1918, la Haworth Pictures Corporation. Il écrit des scénarios, collabore à la mise en scène. Mais en 1923, fatigué de l'attitude hostile des Américains face aux étrangers, il décide de partir pour l'Europe.

De 1923 à 1925, Sessue Hayakawa  tourne quatre films en France et en Angleterre dont une adaptation de "La Bataille" d'Edouard-Emile Violet, d'après le roman de Claude Farrère qui comptera parmi ses films les plus appréciés. Il avait campé, avec toute la sensibilité dont il était capable, l'officier de marine trahi par son épouse.

Ensuite, il abandonne temporairement le cinéma pour se consacrer au théâtre et se produire entre autres à Broadway et à Tokyo. Avec l'avénement du parlant commence sa seconde carrière. Mais victime d'une campagne de dénigrement aux Etats-Unis (il avait  eu avec une partenaire lors d'une tournée théâtrale un enfant illégitime qu'il adopta avec sa femme), il se réfugie une nouvelle fois en Europe.

Il devient très populaire en France dans des films comme "Yoshiwara" (1937), co-production franco-japonaise dirigée par Max Ophüls, Sessue Hayakawa personnifie avec un accent guttural et des larmes navrantes, l'humble coolie de "Yoshiwara"; le remake de "Forfaiture" signé Marcel L'Herbier, et joue aux côtés d'autres émigrés célèbres comme Conrad Veidt ou Erich von Stroheim dans "Tempête sur l'Asie" (1938) de Richard Oswald, ou "Macao, l'enfer du jeu" (1942) de Jean Delannoy.

AA01SH41

 

Durant l'Occupation, il délaisse à nouveau le cinéma pour vivre en France de la vente de ses aquarelles. Après la guerre, fatigué des productions médiocres qu'on lui fait jouer, il rentre dans son pays natal. Sa troisième carrière débute en 1949 avec son retour, aux côtés de Humphrey Bogart dans "Tokyo Joe" de Stuart Heisler. L'année suivante, il incarne Jean Valjean dans une adaptation japonaise des "Misérables". Mais la plus belle création de ses dernières années sera sa composition du colonel Saïto dans "Le Pont de la rivière Kwai" mis en scène magistralement par David Lean qui lui vaudra une nomination à l'Oscar. Hayakawa préféra Hollywood, marquant la fin de carrière d'étincelants jalons signés Samuel Fuller, David Lean, Frank Tashlin.... 

Après quelques apparitions dans des films secondaires, il retourne à Tokyo où il se consacrera désormais au théâtre, à la télévision, et à l'enseignement dans une école d'Art Dramatique. Sa femme disparaît en 1961. Il sera récompensé en 1966 par l'Ordre du Soleil Levant pour sa contribution aux échanges culturels internationaux. Il succombera à son tour le 24 novembre 1973 au Kyoundo Hospital de Tokyo à une thrombose cérébrale. Fervent adepte du Bouddhisme Zen dont il était devenu prêtre en 1929 et sur lequel il écrivit un livre en 1961, Sessue Hayakawa fut sans doute, avant Toshiro Mifune, le seul acteur Japonais internationalement célèbre.  

 

 

                                                         1914

 

                          AA01SH48

 

                                                                    1917

                                  La Bouteille enchantée  -1917 de Marshall Neilan

 

           AA01SH47

 

                                                         1918

                                    Soupçon tragique - 1918 de Williams C. DeMille  

           AA01SH45

 

                                                        1919

                                                         Le Lotus d'or - 1919 

           AA01SH46

 

                                                                      1920            

           AA01SH40

                                                                      1931

                                        La Fille du Dragon - 1931 de Lloyd Corrigan               

          AA01SH35      

            AA01SH36

 

                                                                      1937

          AA01SH21  

           AA01SH20     

                                                        1949

          AA01SH27

 

                              Captives à Borneo - 1950 de Jean Negulesco                 

         

          AA01SH37

AA01SH39

AA01SH38

 

 

          AA01SH23

 

(1957) Le Pont de la Rivière Kwai de David Lean

 

           AA01SH22

 

          AA01SH30

 

AA01SH31

                                  Saipan - 1960 de Phil Karlson 

       

AA01SH28

                                                        1962

   

            AA01SH44

                         Les Robinsons des Mers du Sud - 1960 de Ken Annakin 

AA01SH49

___________________

Publicité
Publicité
Commentaires
CINETOM
Publicité
Visiteurs
Ce mois ci 1 281
Depuis la création 1 708 599
Pages
Newsletter
8 abonnés
CINETOM
Derniers commentaires
Publicité