Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
CINETOM
25 mai 2018

BELA LUGOSI, DRACULA A JAMAIS !

               BELA LUGOSI          1882 - 1957 

         Acteur Américain d'origine Hongroise

  

AA01BL2

 *Photo : Doctormacro

 

Bela Lugosi est né Bela Blasko le 20 octobre 1882 dans la petite ville de Lugos en Hongrie, ce qui explique les origines de son pseudonyme d'artiste. Comédien de théâtre très jeune, il joue tous les grands rôles du répertoire (Hamlet, Roméo, Liliom, etc) dans son pays natal de 1901 à 1911. De 1917 à 1918, il apparaît au générique de plusieurs films hongrois sous le nom de Arisztid Olt. Parrallèlement, Bela Lugosi se livre à des activités politiques durant la Première Guerre mondiale, ce qui va le contraindre à s'expatrier à la fin du conflit.

On le retrouve en Allemagne en 1920, le temps d'être l'interprète de Murnau dans "La Tête de Janus", puis il gagne les Etats-Unis l'année suivante. C'est alors que Lugosi crée au théâtre le rôle qui va marquer à jamais sa carrière : il est le comte Dracula sur les planches et va parcourir l'Amérique, des années durant, avec une troupe ambulante. Naturalisé américain en 1931, il est pressenti pour incarner la créature de Frankenstein à l'écran; le film doit être dirigé par Robert Florey. Mais rebuté par le masque du personnage qui lui retire toute possibilité d'expression, Lugosi refuse...Le rôle deviendra l'apanage de Boris Karloff pour prés de dix ans.  

En revanche, Lugosi tourne "Le Crime de la Rue Morgue" (The Murders in the rue Morgue",1931) sous la direction de Robert Florey. Puis il personnifie, comme il se doit, le comte-vampire dans l'adaptation cinématographique de "Dracula" (1931) réalisée par Tod Browning, premier film sonore d'épouvante. Le sort a décidé de sa carrière : durant vingt-cinq ans, Bela Lugosi sera, avec Boris Karloff, l'un des spécialistes du cinéma américain d'épouvante. L'acteur hongrois fut consacré dans son rôle du "Maîtres des Vampires".

AA01BL3

 

L'année suivante, Bela Lugosi tourna "White Zombie" qui fut présenté une première fois à Paris, en 1933, sous le titres : "Les Morts vivants", dont la voix française fut doublée par Maxudian. Entre-temps, il avait été dirigé par Edwin L. Marin dans "The Death Kiss" (1932), suivront : "L'ile du Docteur Moreau" (Island of Lost Souls,1932) de Erle C. Kenton. Filmé en février-mars 1934 et distribué en mai aux Etats-Unis, "Le Chat noir" (The Black Cat) est le premier  -de huit films - à réunir le tandem Boris Karloff-Bela Lugosi : Le Monstre de Frankenstein et le Comte de Dracula, les "Twins Titans of Terror"...

"La Marque du Vampire" (Mark of The Vampire,1935) figure en bonne place parmi les classiques du cinéma fantastique américain de l'Age d'Or. Il doit cette réputation à son respect des traditions du vampirisme à l'écran (utilisation de l'ail et du tue-loup-actotinum lycoctonum" des botanistes -pour éloigner les créatures maléfiques); à la présence de Bela Lugosi, inoubliable Dracula du cinéma qui, bien qu'appelé ici Comte Mora, apparaît dans le costume du vampire qui fit sa gloire: à la réalisation toute en lenteur majestueuse et en nuances de Tod Browning : aux décors gothiques et à la photographie très "clair-obscur" de James Wong Howe qui s'inspira très méthodiquement du travail des opérateurs de l'expressionnisme allemand. L'année suivante c'est dans "Le Rayon invisible" (The Invisible Ray,1936) de Lambert Hillyer qu'on avait pu le voir.

A nouveau réunis, Karloff et Lugosi se retrouvent dans une version du "Corbeau" (The Raven,1935) tiré d'un poème de Edgar Allan Poe sous la direction de Louis Friedlander, plus connu sous le nom de Lew Landers. En 1939, le Fantastique américain est en perte de vitesse. C'est la ressortie conjointe de "Dracula" et "Frankenstein" au même programme dans "Le Fils de Frankenstein" (Son of Frankenstein,1939) qui incita l'Universal à réunir pour la quatrième fois les deux têtes d'affiche du genre. Karloff et Lugosi, dans une nouvelle séquelle des aventures du Monstre. Le succès du film relança la vogue du film d'épouvante pour dix ans. Suivront "Le Spectre de Frankenstein" (Ghost of Frankenstein,1942) de Erle C. Kenton. Le scénario se veut d'ailleurs la suite directe du film précédent, à la fin duquel le monstre avait précipité dans un puits de soufre par le fils de son créateur. En revanche, le script prend quelques libertés puisqu'Igor, toujours incarné par Bela Lugosi et tué dans l'épisode précèdent, reprend miraculeusement vie.  Dans "Frankenstein rencontre le loup-garou" (Frankenstein Meets the Wolf Man,1943) de Roy William Neill, Bela Lugosi incarna le monstre de Frankenstein la seule et unique fois de sa carrière de plus, il s'agissait du dernier film que l'acteur interpréta pour le compte d'Universal, la mode était alors au mélange de mythes fantastiques. La même année 1943, Bela Lugosi était déjà apparu dans"The Return of the Vampire" produit par la Columbia , dans lequel il était un vampire très similaire à Dracula (sans que jamais le nom ne soit prononcé), aidé dans ses pérégrinations par un assistant...loup-garou". "The Return of Vampire" fut un succès considérable pour la Columbia. La compagnie Universal entreprit quantité de procès, estimant avoir été lésée par l'utilisation de Bela Lugosi dans un personnage dont elle avait les droits exclusifs. 

Il faut noter que le tournage de "Vendredi 13" (Black Friday,1940) de Arthur Lubin fut le cinquième et dernier film que Boris Karloff et Bela Lugosi, les deux plus grandes stars du cinéma d'épouvante à l'époque, tournèrent pour Universal. Le cinéaste Robert Wise le dirige au côté de Boris Karloff dans "Le Récupérateur de cadavres" (The Body Snatcher,1945). Après avoir incarné à deux reprises Ygor, l'assistant fou et bossu du docteur Frankenstein dans les films cités ci-dessus. En 1949, il donna la réplique au tandem Abbott et Costello dans "Deux nigauds contre Frankenstein" (Abbott and Costello meet Frankenstein, 1949) de Charles Barton. Son ultime film, quelques rushs réalisés par Ed Wood en vue de la préparation de son film  "Plan 9 From Outer Space" (1959). 

Sa santé s'est considérablement dégradée à cette époque, l'abus de stupéfiants l'a conduit plus d'une fois à suivre des cures de désintoxication. La légende veut qu'on l'oblige à assister aux premières de ses films couché dans un cercueil amené par un corbillard. Sa maison est décorée par les artisans du studio : teintures noires, absence de miroirs, toiles d'araignées déposées artistiquement par les décorateurs... Petit à petit, sa raison chancelle, Bela Lugosi finit par s'identifier dans la vie avec Dracula, son personnage de cinéma...

Il fait des stages de plus en plus fréquents dans des cliniques psychiatriques. "Sublime détraqué dévoré par ses rôles", il mourra le 16 août 1956 d'une crise cardiaque, après avoir interprété une série de films médiocres pour la plupart où il n'était plus que l'ombre de lui-même... 

           

 

           

      AA01BL5

  

      AA01BL4      

 

AA01BL6

Dracula 1931 - Colorié

 

Dracula 1931 Intro

 

 

          AA01BL57

 

                            Le Crime de la Rue Morgue - 1931 de Robert Florey

 

           AA01BL21

 

     

AA01BL22

 

          AA01BL9 (2) 

AA01BL10

 

                              L'île du Docteur Moreau - 1933 de Erle C. Kenton

        

           AA01BL53

 

          AA01BL54

                               Le Chat noir - 1934 de Edgar George Ulmer 

          AA01BL14

 

AA01BL19

          AA01BL47

 

          AA01BL17

 

                              La Marque du Vampire - 1935 de Tod Browning

 

             AA01BL40 

            

           AA01BL39

AA01BL10

 

                            Le Rayon invisible - 1936 de Lambert Hillyer            

          AA01BL35

          AA01BL46

         AA01BL24

 

          

          AA01BL23

 

AA01BL25

          AA01BL20

 

                                Le Loup-garou - 1941 de George Waggner 

           AA01BL15

 

AA01BL16

 

                     Le Fantôme de Frankenstein - 1942 de Erle C. Kenton

 

          AA01BL28

          AA01BL29

          AA01BL42

 

           AA01BL41

 

           AA01BL49

 

AA01BL50

 

 

          AA01BL11

 

AA01BL12

AA01BL13

 

           AA01BL51

AA01BL32

            AA01BL31

 

           AA01BL44

 

AA01BL45

                          Le Récupérateur de cadavres - 1945 de Robert Wise

 

           AA01BL18        

               Deux Nigauds contre Frankenstein (Abbott & Costello) -1949 de Charles Barton

          AA01BL26        

            AA01BL36

 

AA01BL27

                              La Fiancée du Monstre - 1956 de Ed Wood 

          AA01BL8

 

         

           AA01BL34

 

 

________________________________

                   ADIEU A L'IMMENSE ANIMATEUR,

           CONTEUR ET MÊME ACTEUR, QU'ETAIT 

          PIERRE BELLEMARE                1929 - 2018 

 

      

Publicité
Publicité
Commentaires
CINETOM
Publicité
Visiteurs
Ce mois ci 1 281
Depuis la création 1 708 599
Pages
Newsletter
8 abonnés
CINETOM
Derniers commentaires
Publicité