DÉCÈS DU COMÉDIEN FRANÇAIS   

         VICTOR LANOUX          1936  -  2017 

 

AA01VL11 (2)

 

L''acteur Victor Lanoux,  âgé de 80 ans, est décédé le jeudi 4 mai 2017 à Royan. "Sa famille et ses proches sont au regret de vous faire part du décès de Victor Lanoux, comédien et scénariste, à l'âge de 80 ans, cette nuit à 00h30 à l'Hôpital de Royan", a annoncé son agent dans un communiqué transmis à l'AFP.

L'acteur Victor Lanoux, célèbre pour son personnage de bourru au coeur tendre dans "Louis la brocante" à la télévision et ses nombreux rôles au cinéma, chez Yves Robert ou Jean-Charles Tacchella, est décédé jeudi. Souffrant de problèmes cardiovasculaires, victime d'un malaise sur le tournage de "Louis la brocante" en 2007,  Victor Lanoux avait été opéré plusieurs fois du coeur. Ses obsèques seront célébrées à Royan dans l'intimité.

Né le 18 juin 1936 à Paris dans le quatorzième arrondissement, Victor Lanoux, de son vrai nom Victor Robert Nataf. Dès le début de la guerre, Victor Lanoux est envoyé par ses parents à La Chapelle-Taillefert, dans le Creuse, où il vécut jusqu'à l'âge de onze ans. De retour à Paris et bien que se montrant assez mauvais élève, il obtient son certificat d'étude et devient apprenti vernisseur. "Je vivais comme un petit voyou avec des copains de mon âge, à Boulogne-Billancourt dira-t'il plus tard." Le jeune garçon se retrouve ouvrier spécialisé aux usines Simca et s'engage dans les parachutistes, à l'âge de dix-neuf ans.

Puis c'est la guerre d'Algérie. De retour, à vingt-deux ans, Vicor Lanoux devient machiniste de cinéma, sur le tournage de "Notre Dame de Paris" de Jean Delannoy, grâce à une relation de son père. Il se tourne ensuite vers le métier d'acteur qu'il apprend par correspondance. C'est du haut des passerelles qu'il découvre le métier de comédien. S'inscrivant au cours de Solange Picard, Victor Lanoux rencontre Pierre Richard et devient son partenaire. Révélé dès 1961 par un numéro de cabaret avec Pierre Richard, il joue ensuite des rôles classiques au théâtre sur la scène du TNP, dans "Hamlet", "L'Illusion comique" ou encore "La Folle de Chaillot" sous la direction de Georges Wilson mais aussi "Arturo Ui"...

En 1964, il débute au cinéma dans "La Vieille dame indigne" (1964), sublime film de René Allio donnant le rôle principal à l'actrice de second rôle, Sylvie. Le public le découvre ensuite au cinéma dans les années 70 dans "L'Affaire Dominici" (1972) de Claude Bernard-Aubert aux côtés de Jean Gabin dans le rôle du patriarche, Lanoux le fils, Gustave Dominici au côté de Depardieu incarnant le frère. Puis on le remarque donnant la réplique à Alain Delon dans "Deux hommes dans la ville" (1973) auprès d'Alain Delon, puis avec Lino Ventura dans "Adieu poulet" (1975) de Pierre Granier-Deferre -- pour lequel il est nommé aux César dans la catégorie meilleur acteur dans un second rôle --. Il donne le meilleur de lui-même dans "Cousin, cousine" (1975) de Jean-Charles Tacchella avec Marie-Christine Barrault (immense et fulgurant succès aux Etats-Unis, ainsi que le Prix Louis Delluc) et "Un éléphant ça trompe énormément" suivi de "Nous irons tous au paradis" (1976-1977) signés par le cinéasteà quelques-uns des plus gros succès français : Yves Robert.

En 1973-1974, Victor Lanoux écrit et met en scène "Le tourniquet" et "Le péril bleu". Puis c'est la rencontre décisive avec Yves Boisset, avec lequel il tourne deux films en 1974 et 1975, le célèbre "Dupont Lajoie" avec Jean Carmet, Pierre Tornade et Robert Castel et "Folle à tuer" avec Marlène Jobert dans un thriller bien mené. Il sera également au côté de Romy Schneider dans "Une femme à sa fenêtre" (1976) magistralement réalisé par Pierre Granier-Deferre.

Il enchaîne les rôles au cinéma à la fin des années 70 et dans les années 80, avec des réalisateurs comme Gérard Oury "La Carapate" (1978),  Jean-Marie Poiré "Retour en force" (1979),  Jean-Pierre Mocky "Y a-t-il un Français dans la salle?" (1982) ou Philippe de Broca "Louisiane" (1984). Il tourne ensuite dans les années 90 chez Yves Robert "Le Bal des casses-pieds" (1992) ou Bernie Bonvoisin "Les Démons de Jésus" (1996) et "Les Grandes Bouches" (1998). Il fut également le commissaire à la vie équivoque au côté de Xavier Delluc dans "La Triche" (1984) de Yannick Bellon ou le partenaire de Josiane Balasko et Dominique Lavanant dans "La Smala" (1984) de Jean-Loup Hubert.

L'acteur à la célèbre moustache avait joué notamment le séducteur impénitent, Bouly, dans le diptyque culte d'Yves Robert "Un éléphant ça trompe énormément" (1976) et "Nous irons tous au paradis" (1977), aux côtés de Jean Rochefort, Claude Brasseur et Guy Bedos en copains quadragénaires à la vie amoureuse agitée.

Avec une carrière marquée par plus de 40 rôles au cinéma, une vingtaine au théâtre, plus de 25 téléfilms et une quinzaine de séries, il avait aussi interprété le rôle principal du film de Jean-Charles Tacchella "Cousin, cousine" (1975) aux côtés de Marie-Christine Barrault, qui lui avait valu une nomination pour le César du meilleur acteur.

Le président de la République François Hollande a salué dans un communiqué "la mémoire d'un grand artiste" et d'un "acteur aimé des Français", qui avait "su susciter l'émotion".Pour la ministre de la Culture Audrey Azoulay, "Victor Lanoux incarnait cette vitalité de la France d'après-guerre et cette magie du cinéma, qui permet à un ouvrier de chez Simca de devenir en quelques années l'un des acteurs préférés des Français."

"C'était un grand grand acteur, bougon, tendre et timide", a déclaré sur RTL l'acteur Jean Rochefort, son partenaire dans les films d'Yves Robert."Il restera à jamais dans le coeur des spectateurs comme le tendre bourru, à la gouaille malicieuse et au regard espiègle", a salué la présidente du Centre national du cinéma (CNC) Frédérique Bredin.

-Victor Lanoux avait signé aussi plusieurs pièces dont "Le Tourniquet", pour lequel il avait été nommé pour le Molière de l'auteur en 1989. A la télévision, son rôle de  brocanteur détective en herbe au grand coeur dans "Louis La Brocante", diffusé pendant plus de quinze ans (de 1998 à 2014) sur France 3, lui avait permis de toucher un large public. Il avait également joué de 2006 à 2016 dans la série "Les Enquêtes du commissaire Laviolette".

"Depuis mes débuts, mon credo est le même : gagner ma vie dans le métier que j'aime. Théâtre, cinéma ou télévision, peu importe, mais réunir 7 ou 8 millions de personnes plusieurs fois par an, c'est succulent", déclarait-il à l'AFP en 2006. Victor Lanoux a notamment eu une longue relation avec l'actrice Marie-Josée Nat.

 

                                                    1964

           

            AA01VL20

 

La Vieille dame indigne ( 1965 - extrait début du film )

                                                               1973

          AA01VL13

                                                               1975

          AA01VL6

 

 

                                                       1976              

           AA01VL12

 

AA01VL2

                                                                 1977           

          AA01VL7

 
           AA01VL18

                                                                 1978        

           AA01VL10

 

                                                                 1979 

         AA01VL8

 

                                                    1980          

           AA01VL3

 

                                                     1982

            

            AA01VL21

                                                                  1984

      

            AA01VL16 

 AA01VL4           

 AA01VL1  

  AA01VL9

 

                                                  1986               

          AA01VL15

 

                                               1992           

          AA01VL22

 

                                                      2001            

            AA01VL19

 

 

 

 

                *Affiches-cine - Cinémafrançais - Cinetom  

 

_______________________________Fernand Ledoux