Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
CINETOM
28 janvier 2017

DÉCÈS DE L'ACTEUR BRITANNIQUE JOHN HURT (Midnight Express,Elephant Man...)

                DÉCÈS DE L'ACTEUR BRITANNIQUE   

                 JOHN HURT                            1940  - 2017

 

 

    AA01JH1 (2)

 

John Hurt, acteur britannique aux mille visages, dont celui resté célèbre d'"Elephant Man", s'est éteint à son domicile de Norfolk (est de l'Angleterre) à 77 ans des suites d'un cancer du pancréas, a annoncé son épouse samedi.

"C'est avec une tristesse infinie que je confirme que mon époux, John Vincent Hurt, est décédé mercredi 25 janvier 2017 à son domicile de Norfolk", indique Anwen Hurt dans un communiqué transmis à l'AFP. L'acteur, qui incarnait Monsieur Ollivander dans "Harry Potter à l'école des sorciers", avait aussi joué le rôle du second officier Kane dans "Alien" et le premier rôle dans "1984".

Il avait été nommé deux fois aux Oscars, pour son second rôle dans "Midnight Express" (1978) au côté du protagoniste, William Hayes, touriste américain détenu dans les geôles turques, et pour son premier rôle mémorable dans "Elephant Man"
, deux ans plus tard. Sa performance dans "Midnight Express" lui avait valu d'être récompensé aux Bafta Awards, les récompenses annuelles britanniques du cinéma et de la télévision, et d'obtenir le Golden Globe du meilleur second rôle.

                                           _________________________

John Hurt était né le 22 janvier 1940 près de Chesterfield, au coeur de l'Angleterre, s'était d'abord destiné à une carrière de professeur de dessin. Fils de pasteur, il étudie le dessin industriel, pense un temps de devenir comédien. Il intègre finalement la prestigieuse Royal Academy of Dramatic Art (RADA) de Londres, avant de débuter dans des productions britanniques dans les années 1960.

En 1962, il débute à la fois au cinéma, au théâtre et à la télévision. Un an plus tard, il est élu Meilleur Jeune Espoir de l'année par le Syndicat de la Critique pour sa création dans une pièce d'Harold Pinter. Son rôle de délateur dans "Un homme pour l'éternité" (A Man for All Seasons,1966) de Fred Zinnemann attire l'attention de John Huston qui lui donne sa chance en lui confiant le rôle principal de "Davey des grands chemins" (Sinful Davey,1969). Mais il lui faudra attendre 1978 et son personnage de prisonnier drogué dans "Midnight Express" pour qu'il soit reconnu sur le plan international : il est nommé pour l'Oscar du Meilleur Second Rôle Masculin (ses compatriotes lui décerneront la British Academy Award et un Golden Globe pour la même performance).

Puis il devient célèbre dans le monde entier en étant la première victime d'"Alien, le 8ème passager" (1979). Il enchaîna presque aussitôt avec son rôle le plus marquant - bien que caché par le maquillage et les prothèses - celui du monstre déchirant d' "Elephant Man" (1980) de David Lynch, qui lui vaut sa seconde nomination à l'Oscar. Depuis ces sommets, John Hurt alterne créations pittoresques "Osterman Week-end" (1983) de Sam Peckinpah et rôles plus conventionnels dans des productions de moindre importance. Il a également prêté ses traits à Winston Smith, le héros du roman d'anticipation de George Orwell "1984", porté à l'écran en 1984 par Michael Radford. Son physique plutôt ingrat, son expression perpétuellement douloureuse, furent longtemps un handicap. Avec la maturité, il joua de son apparence pour cultiver une ambiguïté qui lui a valu récemment quelques-unes de ses meilleures créations : celle du colon solitaire et renfermé de "Sur la route de Nairobi" (White Mischief,1988) de Michael Radford ou du médecin pervers de "Scandal" (1989) de M. Caton-Jones.

Suivront des dizaines de films bien différents les uns des autres, comme "Even Cowgirls Get The BLues" (1993) de Gus Van Sant mais aussi  de Stephen Frears "The Hit, le tueur était presque parfait" (1984),  de Jim Jarmusch "Dead Man" (1995) ou Lars Von Trier "Melancholia". On se souvient également que Delbert Mann fait appel à lui pour incarner le père de famille voulant s'évader de l'Allemagne de l'Est à bord d'une miniscule nacelle suspendue à un énorme ballon dans "La Nuit de l'évasion" (Night Crossing,1981), produit par les studios Disney. Il y eut également "La nuit Bengali" (1988) de Nicolas Klotz avec  Hugh Grant. Jim Sheridan orchestra "The Field" (1990) un fascinant duo entre Richard Harris et John Hurt. En 1982, la comédie gay policière réalisé par James Burrows "Partners" avec Ryan O' Neal, permit à John Hurt de montrer une autre facette de sa personnalité. Il récidiva dans un film léger dont le personnage principal est amoureux d'un jeune acteur de série, interprété par Jason Priestley "Amour et mort à Long Island" (Love and Death on Long Island,1997) de Richard Kwietniowski.   

John Hurt aura joué en tout dans quelque 140 films, et aura été présent à l'écran lors de nombreuses apparitions dans des séries télévisées, dont la série britannique culte "Doctor Who". Très connu au Royaume-Uni, l'acteur a remporté quatre Bafta au cours de sa longue carrière. Il avait été anobli par la reine Elizabeth II en 2014. Son cancer du pancréas avait été diagnostiqué en 2015, mais l'acteur n'avait pas renoncé au cinéma.

Pour son dernier rôle, il a incarné le père Richard McSorley dans le biopic "Jackie", l'histoire de l'ex-Première dame des Etats-Unis Jackie Kennedy, sorti en décembre aux Etats-Unis et en salles en France le 1er février prochain. Il avait toutefois dû renoncer en juillet dernier à un rôle qui lui avait été proposé dans une pièce de théâtre, sur avis de ses médecins.

"C'est avec une grande tristesse et une grande déception que je dois renoncer", avait-il dit alors. L'acteur américain Elijah Wood (alias Frodon dans la trilogie "Le Seigneur des anneaux"), a rendu hommage à l'acteur britannique sur Twitter : "Très triste d'apprendre le décès de John Hurt. Ce fut un honneur d'avoir regardé vos films, Monsieur". "John Hurt a été l'un des plus puissants, généreux et authentiques acteurs avec qui j'ai travaillé. Un homme remarquable. Tu vas nous manquer", a réagi l'acteur américain Chris Evans sur Twitter, au milieu d'autres hommages d'anonymes. "Si triste d'apprendre que l'immensément talentueux (...) John Hurt est mort", a tweeté l'écrivain britannique J.K. Rowling,auteure de la saga "Harry Potter".

 

                       Davey des grands chemins - 1969 de John Huston

 

 

         AA01JH8

                             A la recherche de Gregory - 1969 de Peter Wood

              

          AA01JH7

 

                          Le Joueur de flute - 1972 de Jacques Demy

              

                             Le Cri du sorcier - 1978 de Jerzy Skolimowski             

           AA01JH6

                                                         1978

AA01JH12

 

AA01JH10

AA01JH11

 

Midnight Express 3/6

 

           AA01JH13 

                                                        1980AA01JH3

 

 

                                                               1982 

AA01JH24

 

 

 

 

           AA01JH22

 

                                                      1984

                 
              AA01JH2

 

             AA01JH19

 

             

             AA01JH21

                                                     1990

                

             AA01JH5

 

                                                    2005            

              AA01JH14

______________________________

Publicité
Publicité
Commentaires
CINETOM
Publicité
Visiteurs
Ce mois ci 1 549
Depuis la création 1 706 610
Pages
Newsletter
8 abonnés
CINETOM
Derniers commentaires
Publicité