JEAN ARTHUR                          1900 - 1991

          Actrice Américaine   

 

      AA01JA1

Jean Arthur, de son véritable nom Gladys Georginna Greene, est née le 17 octobre 1900 à New York, son père était photographe professionnel. Connue pour son intransigeance et son horreur de la publicité, elle eut son heure de gloire dans les années 40. La carrière cinématographique de Jean Arthur est une brillante illustration de l'importance du métier.

Après avoir rêvé de devenir danseuse, elle songe à faire carrière dans l'enseignement. Mais un hasard la met en présence d'un photographe de mode qui la convainc de poser pour des chapeaux de femmes. C'est le début d'une courte et juvénile carrière de modèle, au cours de laquelle elle se lie d'amitié avec une certaine Norm Shearer. Remarquée par un talent scout de la Fox, elle débute au cinéma à l'âge de 18 ans, aux côtés de John Gilbert dans un film de John Ford : "Cameo Kirby" (1923), puis végète jusqu'à la fin des années 20 dans des pseudos-westerns et des courts métrages comiques de deuxième ordre.

Elle apparaît dans un court rôle de secrétaire dans "Les Fiancées en folie" (Seven Chances,1925) de et avec Buster Keaton. En 1928, année de son mariage avec le photographe Julian Anker, qui sera des plus brefs, elle signe un contrat avec la Paramount et deviendra la partenaire de plusieurs acteurs et actrices de premier plan, parmi lesquels Richard Dix, William Powell...Après avoir été la partenaire de Emil Jannings et Ruth Chatterton dans "Les fautes d'un père" (Sins of the Father,1928) de Ludwig Berger, mélodrame de qualité, elle donne également la réplique à William Powell dans "The Canary Murder Case" (1929) de Malcom St Clair, premier d'une série de films policiers ayant pour héros le détective Philo Vance. 

Soucieuse de changer de registre en se perfectionnant dans l'art dramatique, ce que les studios hollywoodiens ne sont pas à l'époque en mesure de lui offrir, elle part pour Broadway où elle fait ses débuts en 1932 auprès d'Osgood Perkins et Dorothy Gish dans "Foreign Affairs". 1932 est aussi l'année de son mariage avec Frank Ross Jr, jeune chanteur devenu par la suite producteur qu'elle a connu à la Paramount. Elle en esera la compagne dix sept ans durant.

Pendant deux ans et demi, la période la plus heureuse de sa vie précisera-t'elle en 1940 au journalise Sidney Skolsky, elle triomphe à Broadway, elle quitte Hollywood pour Broadway. Le cinéma sonore lui donne plus que jamais le désir de devenir une actrice accomplie. Après un long et pénible apprentissage, la vogue du comique retenu du milieu des années 30, elle rivalise avec Mary Brian pour les rôles d'ingénues refusés par Nancy Carroll. Après le tournage du "Secret de l'avocat" (The Lawyer's secret,1931) de Louis Gasnier et Max Marcin. La Columbia va lui offrir sa chance avec un bon rôle dans un mélodrame de Jack Holt : "Whirpool" (1934). Jean Arthur trouve son personnage dans "Toute la ville en parle" (The Whole Town's Talking,1935) son premier grand film sous la direction de John Ford, où elle trouve un rôle à la mesure de sa nouvelle personnalité, faite d'humour et d'émotion contenue. Sa voix rauque trouve de nombreux admirateurs : la jeune femme fraîche et énergique des années de la crise, généreuse et loyale, mais qui ne s'en laisse pas conter. Déterminée et souplen Jean Arthur franchit tous les obstacles, y compris le vison tombant du ciel dans "La vie facile" (Easy Living,1937) de Mitchell Lietsen.  Elle donna la réplique à Charles Boyer dans "Le destin se joue la nuit" (History is Made at Night,1937) de Frank Borzage.

Une année auparavant, elle apparaît dans deux films qui l'imposent définitivement au public : "L'extravagant Mr Deeds" (Mr Deeds goes to Town,1936), devenu un classique du genre mais aussi dans "Vous ne l'emportez pas avec vous" (You can't Take It With You,1938). Son sens aigu des réalités imprègne les personnages qu'elle incarne dans les classiques de Frank Capra. Enthousiasmé par le couple que formaient James Stewart et Jean Arthur, Frank Capra les dirigea à nouveau l'année suivante dans "M. Smith au Sénat" (Mr Smith goes to Washington,1939).

AA01JA18

 

Sa fière indépendance en fait une inoubliable Calamity Jane dans "Une aventure de Buffalo Bill" (The Plaisman,1936) de Cecil B. DeMille, tandis qu'elle nuance la camaraderie masculine de Howard Hawks dans "Seuls des anges ont des ailes" (Only Angels hare wings,1939). Désormais en mesure de choisir ses rôles et la fréquence de ses participations, elle se signale par une exigence qui n'a d'égale que sa discrétion à l'égard de la presse. Elle remporte un Oscar pour son interprétation dans "Plus on est de fous" (The More The Merrier,1943) de George Stevens mais, lasse de ses dissensions avec le directeur de la compagnie, Harry Cohn, elle quittera les studios après "The Impatient Years" (1944) de Irving Cummings

En 1944 après le tournage de "The Impatients Years", elle abandonne momentanément le cinéma pour la philosophie et la sociologie. En 1948, devant le succès de "La Scandaleuse de Berlin" (A Foreign Affairs) de Billy Wilder avec Marlène Dietrich dans le rôle principal, la Paramount lui propose un contrat de trois films. Mais aucun scénario ne lui convient et elle préfère étudier la psychologie et l'anthropologie. En 1949, elle retourne au théâtre et monte "Peter Pan" avec Boris Karloff. Mais des ennuis de santé l'obligent à abandonner. Après "L'Homme des vallées perdues" (Shane,1953) de George Stevens avec Alan Ladd et Van Heflin qui eut pourtant grand succès, elle rompt définitivement avec le cinéma. Notons toutefois sa timide réapparition dans les années 60 dans un feuilleton de la série TV : "Gunsmoke". Après avoir divorcé du producteur Frank Ross Jr en 1949,  qu'elle épousa en 1932. Jean Arthur meurt 19 juin 1991 à l'aube de ses 90 ans.

 

                                                        1928

                          Les fautes d'un père - 1928 de Ludwig Berger

    AA01JA21

 

                                                                1929                

           AA01JA7

 

 

AA01JA8

 

                             Fu-Manchu le mystérieux - 1929 de Rowland V. Lee            

            AA01JA6                                   

                                                                1935

                              Les Hommes traqués - 1935 de Walter Rubin 

                         AA01JA29

           AA01JA2 

                                                    1936        

AA01JA9

 

AA01JA10

AA01JA11

 

                      Mon ex-femme detective - 1936 de Stephen Roberts              

            AA01JA3 

 

                AA01JA24 

             

                AA01JA22

                                 La Vie facile - 1937 de Mitchell Leisen 

              AA01JA15 

  AA01JA16

 

                                                    1938 

 

               AA01JA34

 

              AA01JA36

 

 

   AA01JA35

                                                    1939          

   AA01JA12

             AA01JA13 

 

  AA01JA14

      

              AA01JA4                 

                AA01JA5 

                                                     1940                  

               AA01JA17

                                  Arizona - 1940 de Wesley Ruggles

               AA01JA27

 

   AA01JA28

                             Le diable s'en mêle - 1941 de Sam Wood   

               AA01JA50

                                                       1942

              AA01JA31

 

              AA01JA32

 

 

     AA01JA33

 

                                                    1944  

                AA01JA30

                                  La Scandaleuse de Berlin - 1948 de Billy Wilder       

               AA01JA51

                                                    1953 

               AA01JA25              

               AA01JA26

Affiches : Affiches-ciné.- cinetom.

____________________________Frank Borzage