Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
CINETOM
9 août 2015

ROBERT WAGNER, L'HOMME QUI NE POURRA JAMAIS OUBLIER NATALIE WOOD

          ROBERT WAGNER                    1930 

            Acteur Américain

 

AA01RW01

Robert Wagner est né Robert John Wagner le 10 février 1930 à Détroit, dans l'état du Michigan, dans une famille modeste, son père était ouvrier sidérurgiste. Sitôt ses études terminées, il trouva du travail dans un club de golf fréquenté par de nombreuses personnalités du spectacle.

Son physique de jeune premier lui permit d'effectuer des tests filmés dans les studios de la MGM, firme avec laquelle il signa un contrat en 1950, alors qu'il n'avait que vingt ans. Il ne fit guère plus que de la figuration dans le film "Années de jeunesse" (The Happy Years,1950) de William A. Wellman mais décrocha très rapidement des seconds rôles malgré son inexpérience dont celui d'un jeune soldat affecté sur le front du Pacifique sud durant la Seconde Guerre mondiale dans "Okinawa" (Halls of Montezuma,1950) de Lewis Milestone avec Richard Widmark et Jack Palance. Il signa un contrat encore plus avantageux avec la 20th Century Fox au début des années 50, et figura dans des drames militaires tels que "Les hommes-grenouilles" (The Frogmen,1951) de Lloyd Bacon avec Richard Widmark, "What Price Glory" (1952) de John Ford. Robert Wagner se fait remarquer pour la première fois, face à Susan Hayward, avec le rôle bref mais intense d'un soldat traumatisé par la guerre dans "Le refrain de mon coeur" (With a Song in my heart,1951) de Walter Lang.

Il se met ensuite au service de tous les genres, film catastrophe dans "Titanic" (1963) de Jean Negulesco avec Barbara Stanwyck puis avec Spencer Tracy "La lance brisée" ( (The Broken Lance,,1954) d'Edward Dmytryk ainsi que "La neige en deuil" (The Mountain,1956) du même cinéaste, prété à la Paramount il n'est guère plus sympathique en guide de montagne. Il tint le premier rôle de "Prince Vaillant" (Prince Valiant,1954) de Henry Hathaway, c'est l'adaptation d'une célèbre bande dessinée où il déploie toute sa fougue, Robert Wagner remporte l'un de ses plus grands succès.

Durant la seconde moitié des années 50, les producteurs lui confièrent le premier rôle dans "Le temps de la colère" (Between Heaven and Hell,1956) au côté de Broderick Crawford où il incarne un sergent indiscipliné mais accomplissant une action d'éclat, mais aussi du "Brigand bien-aimé" (The True Story of Jesse James,1956) de Nicholas Ray avec Jeffrey Hunter et Agnes Moorehead (il y incarnait le célèbre bandit Jesse James).

Le 28 décembre 1957, il épousa l'actrice Natalie Wood, dont il avait fait la connaissance l'année précédente. Le mariage fut célébré à Scottsdale, en Arizona. Il tourna par la suite dans "Flammes sur l'Asie" (The Hunters,1957) de Dick Powell avec Robert Mitchum, "L'habit ne fait pas le moine" (Say One for Me,,1959) de Frank Tashlin avec Bing Crosby. "Les Jeunes Loups" (All the Fine Young Cannibals,1960) de Michael Anderson fut sa première collaboration professionnelle avec sa femme, mais le film fut un échec commercial. Dans "L'homme qui aimait la guerre" (The War Lover,1963), il tenait le rôle du copilote d'un bombardier américain affecté sur le front européen, durant la Seconde Guerre mondiale, dont le pilote incarné par Steve McQueen, prend des risques insensés durant chacune de leurs missions.

Le 27 avril 1962, Robert Wagner divorça, puis se remaria l'année suivante avec Marion Marshall, un mariage qui dura sept ans et qui fut marqué par la naissance d'une fille, Kate, qui travaille aujourd'hui pour une chaîne de télévision. Il rejoignit ensuite la prestigieuse distribution du film "Le Jour le plus long" (The Longest Day,1962) en tournant en Europe sous la direction de Andrew Marton et Ken Annakin, puis il tient le rôle d'un avocat dans "Les Séquestrés d'Altona" (I Sequestrati di Altona,1962) de Vittorio De Sica, librement adapté de la pièce de Jean-Paul Sartre et d'un voleur de bijoux dans "La Panthère rose" (The Pink Panther,1963) de Blake Edwards aux côtés de Peter Sellers et David Niven. Il enchaîne avec "Detective Privé" (Harper,1966) de Jack Smight avec Paul Newman et Lauren Bacall puis "La Bande à César" (The Biggest Bundle of Them All,1968) de Ken Annakin avec Vittorio De Sica et Raquel Welch. La même année, il aborda la télévision avec la série "Opération Vol", dans laquelle il interprétait un ancien voleur travaillant au service d'une agence de renseignements américaine en échange de sa liberté. Après son annulation, deux ans plus tard, il joue un pilote automobile, rival de Paul Newman dans le film "Virages" (Winning,1969) de James Goldstone.

Aux premiers rôles, succèdent désormains, après trois années d'interruption de carrière, des emplois secondaires. Seule exception, "L'affaire d'un tueur" (How I Spent my Summer Vacation,1967), un film de série B tourné à l'origine pour le petit écran. Peu de temps après avoir divorcé de sa seconde femme, en 1970, il retrouva Natalie Wood, qui était alors mariée au producteur anglais Richard Gregson et dont elle avait eu une fille Natasha. L'actrice accepta de divorcer pour épouser une seconde fois Robert Wagner, le 16 juin 1972; ils eurent une fille, prénommée Courtney Brooke, qui naquit en 1974. Sa carrière s'orienta progressivement vers la télévision au cours des années qui suivirent, mais il participa néanmoins à deux films de grande ampleur : "La Tour infernale" (The Towering Inferno,1974) de John Guillermin avec Steve McQueen, Paul Newman, William Holden et Faye Dunaway dans les principaux rôles et "La Bataille de Midway" (The Battle of Midway,1976) de Jack Smight avec Charlton Heston et Henry Fonda.        

Robert Wagner avait entre-temps tourné pendant une saison dans la série de guerre "Colditz" avec David McCallum puis il avait accepté de tenir l'un des deux rôles principaux de la série "Switch" en 1975. Il y fut pendant trois ans, un ancien truand qui s'associe avec un policier à la retraite incarnait par Eddie Albert dans une agence de détectives privés installée à Los Angeles, Moins d'un an après son arrêt, il rejoignit Stefanie Powers sur le tournage de la série "Pour l'Amour du risque", l'histoire d'un couple de milliardaires qui s'adonnent, en amateur, au métier de détective privé. Il fut nominé à quatre reprises lors de la cérémonie des Golden Globes pour sa performance dans cette série qui dura cinq ans. Outre le pilote de la série "Les Rues de San Francisco", Robert Wagner avait également joué dans quelques téléfilms durant cette période : il fut un médecin luttant contre une épidémie de diphtérie dans "Le tueur de la nuit" (1972), puis un avocat dont s'éprend une jeune femme, auteur-compositeur, dans "L'amour emprisonné" (1973)  

Le 29 novembre 1981, sa femme, l'actrice Natalie Wood trouva la mort en se noyant de façon inexpliquée lors d'une sortie en mer à bord de leur yacht, près des îles Catalina en compagnie d'un hôte, le comédien Christopher Walken. L'acteur, traumatisé par ce drame, mis sa carrière en suspens pendant plusieurs mois. Il revint à la télévision dans la série "Lime Street" en 1985, où il jouait un riche éléveur de chevaux, veuf et père de deux enfants, qui réside dans une immense propriété en Virginie; en dehors de cette activité, il travaille au service d'une grosse compagnie d'assurance londonienne en enquêtant sur des affaires frauduleuses. Il participa également aux mini-séries "Le Tour du monde en 80 jours" (1989) avec Pierce Brosnan et Peter Ustinov et "Heaven & Hell: North & South, Book III" (1994), avec Leslie-Anne Down et Billy Dee Williams, suite des deux premiers volets de la saga "Nord et Sud". Il joua également dans les téléfilms "Une vie de star" (1986) avec Elizabeth Taylor, dans lequel il était un milliardaire qui redonne le goût de vivre à une ancienne vedette de cinéma souffrant d'une dépression nerveuse, et dans la "Star et le diplomate" (1988) avec Lesley-Anne Down. En 1993, il accepta de reprendre le rôle de Jonathan Hart dans un téléfilm adapté de la série "Pour l'amour du risque" avec, à nouveau Stephanie Powers. Sa diffusion recueillit une large audience et incita les producteurs à réaliser sept autres téléfilms, produits en l'espace de trois ans.

Quant à sa carrière cinématographique quelque peu tombée en sommeil, Robert Wagner n'y revient que de temps à autre, pour des films à la distribution prestigieuse où les acteurs n'ont guère l'occasion de briller. Ainsi dans "La tour infernale" dont il est l'une des premières victimes ou dans "Airport 80 Concorde" (The Concorde : Airport 79,1979) de David Lowell Rich où il tente de saboter le célèbre avion supersonique. De ses derniers rôles, on retient essentiellement sa participation aux trois films de la série "Austin Powers", entre 1997 dg 2002, qui firent partie des plus grands succès du box office de ses dernières années (parodie de James Bond où il est "numéro 2". Robert Wagner participa au film "Dragon, l'histoire de Bruce Lee" (1993) avec Jason Scott Lee. Il a tourné également dans "Sexcrimes" (Wild Things,1998) avec Matt Dillon et Kevin Bacon, "La tête dans le carton à chapeaux" (Crazy in Alabama,1999) d'Antonio Banderas avec Melanie Griffith, et "Les adversaires" (Play it to the Bone,1999) avec Antonio Banderas et Woody Harrelson, y tenant le plus souvent des rôles de complément.

Robert Wagner a élevé seul ses deux filles et celle de Natalie Wood depuis son décès, avant de se remarier en 1991, à l'actrice Jill St-John. Un biopic eixste sur la vie tumultueuse de Robert Wagner et Natalie Wood sous la forme d'un téléfilm américain, diffusé sur une chaîne française, portant le titre "Le Prix de la gloire" (The Mystery of Natalie Wood,2004) de Peter Bogdanovich. 

                                           Chéri, divorçons   - 1951

         AA1RW28

 

                                        1952

 

           AA1RW21

 

                                         1953

 

AA1RW26

 

                 La lance brisée - 1954 de Edward Dmytryk

 

AA1RW24

 

                                                                          1955

                            AA1RW04

                              Le temps de la colère - 1956 de Richard Fleischer 

AA1RW02

 

                                 La Neige en deuil - 1956 de Edward Dmytryk  

              AA1RW22

 

  

AA1RW23

 

                            Le Brigand bien-aimé - 1956 de Nicholas Ray

 

AA1RW09

                                Espionnage à Tokyo - 1957

 

AA1RW07

                                             1960

 

AA1RW27             

                                     L'homme qui aimait la guerre - 1962

 

            AA1RW20

 

       Le Jour le plus long - 1962 de Ken Annakin, Andrew Marton et Bernhard Wicki

 

           AA1RW06

 

                Les séquestrés d'Altona - 1962 de Vittorio de Sica

      

         AA1RW14

 

                           La Panthère rose - 1963 de Blake Edwards

 

AA1RW010

 

                              Détective privé - 1966 de Jack Smight 

AA1RW18

                      La Bande à César - 1968  de Ken Annakin

 

         AA1RW16 

           AA1RW17

 

                                         1969

  

            AA1RW15

 

 ____________________________               Vittorio De Sica

 

Publicité
Publicité
Commentaires
CINETOM
Publicité
Visiteurs
Ce mois ci 1 549
Depuis la création 1 706 610
Pages
Newsletter
8 abonnés
CINETOM
Derniers commentaires
Publicité