DÉCÈS DU CINÉASTE AMÉRICAIN 

          MIKE NICHOLS                                   1931 - 2014

   

       AA02MN20481       

               AA03MN31073

Hollywood est en deuil. L'acteur et réalisateur octogénaire Mike Nichols est décédé mercredi à la suite d'une défaillance cardiaque. "Le Lauréat" avec Dustin Hoffman, c'était lui. "Qui a peur de Virginia Woolf ?" avec Elizabeth Taylor, encore lui. Le réalisateur Mike Nichols, de son vrai nom Mikhail Igor Peschkowsky, est mort mercredi 19 novembre 2014 aux États-Unis à l'âge de 83 ans d'une défaillance cardiaque. Né le 6 novembre 1931 à Berlin d'un père russe et d'une mère allemande, Mike Nichols était arrivé sept ans plus tard à New York avec sa famille qui avait fui le régime nazi. C'est la chaîne américaine ABC qui a annoncé la première le décès. Nichols était marié depuis 26 ans à la célèbre présentatrice de télévision vedette de la chaîne, Diane Sawyer.

Après avoir acquis une solidé réputation de metteur en scène de théâtre, Mike Nichols passe à la réalisation avec succès, ses deux premiers films, excellents au demeurant, rapportent tant d'argent que Hollywood le classe parmi ses réalisateurs les plus en vogue. Les huit années qui vont suivre verront Mike Nichols descendre doucement la pente, car les échecs commerciaux se succéderont. En 1975, il passe pour un "hasbeen". En 1983, il reviendra en force, signant "Le mystère Silkwood" avec Meryl Streep.

Enfant, il fuit, comme nombre de juifs, l'Allemagne nazie. Mike grandit à New York. Il fait ses études à l'Université de Chicago. Il se joint à la troupe de théâtre d'improvisation des Compass Players, puis monte un duo avec Elaine May. Leur spectacle satirique, intitulé "An Evening With Mike Nichols and Elaine May" remporte un vif succès à Broadway. Deux années plus tard, il passe à la mise en scène; ses pièces, essentiellement des comédies, sont très applaudies. Il est bientôt considéré comme un des jeunes talents en vogue quand on lui propose de tourner son premier film; assez logiquement, il s'agit de l'adaptation à l'écran d'une pièce de théâtre, "Qui a peur de Virginia Woolf ?" (Who's Afraid Of Virgina Woolf ?,1965) de Edward Albee. La Warner accepte ses conditions, à savoir pouvoir disposer de trois semaines de répétitions avant le tournage. Fait assez exceptionnel, mais les résultats justifient ces exigences : Elizabeth Taylor donnera la meilleure performance de sa déjà longue carrière, ce qui lui vaudra son second Oscar d'interprétation. Richard Burton, quant à lui sera nominé pour la énième fois. Le film sera une des dernières productions importantes de Hollywood à être tournée en noir et blanc. Nominé pour les Oscars du Meilleur Film et du Meilleur Réalisateur, il recevra les Academy Awards de la Meilleure photographoe, de la Meilleure Direction Artistique, et des Meilleurs Costumes. Et surtout, il attirera le public venu en masse pour assister aux cruelles scènes de ménage entre deux "monstres sacrés".

AA19MN01

L'année suivante, Nichols change complètement de registre : "Le Lauréat" (The Graduate,1966) est une comédie dramatique en panavision et couleurs, sur la rebellion "douce" d'une certaine jeunesse bourgeoise. Dustin Hoffman excelle dans son premier grand rôle. Nichols l'avait remarqué alors qu'il jouait à Broadway. Autre célébrité théâtrale, Anne Bancroft dans le rôle de Mrs Robinson, femme d'âge mur plus que volontaire pour déniaiser le jeune lauréat. Le personnage est également rendu célèbre par la chanson fétiche de Simon and Garfunkel. Le public adopte ce film. Ce sera le second grand succès du box-office des années 60, juste après "La Mélodie du bonheur". A présent, Mike Nichols a carte blanche pour adapter à l'écran le roman satirique de Joseph Heller sur la Seconde Guerre mondiale, "Catch 22" : initialement, le budget confié par la Paramount est de 11 000 000 dollars. On a remis en état toute une escadre de vieux bombardiers B-25 pour la circonstance. Alan Arkin et Orson Welles sont en tête d'une distribution prestigieuse. Nichols tourne pendant six mois de l'année 1969 à Mexico, s'acharnant à vouloir rester fidèle au livre. Les coûts de production deviennent gigantesques. Si l'interprétation d'Arkin est hors-pair, le film est néanmoins un fiasco commercial.

En 1971, on donne pourtant à Nichols la possibilité de "se refaire" avec le tournage de "Ce plaisir qu'on dit charnel" (Carnal Knowledge), d'après une pièce comique de Jules Feiffer. Succès médiocre. Deux autre films fuis par le public le poussent à revenir à la mise en scène de théâtre, à New York. En 1983, "Le mystère Silkwood" (Silkwood) marque son retour avec l'inoubliable interprétation de Meryl Streep. Le public ne boude pas le film; c'est ainsi que la Paramount lui confie le tournage de "La Brûlure" (Heartburn,1985) dans lequel Meryl Streep a pour partenaire Jack Nicholson, Maureen Stapleton et...le réalisateur Milos Forman dans une de ses rares apparitions de l'autre côté de la caméra.  Par la suite, on retiendra des différents films tournés par le cinéaste : "Biloxi Blues" (1988) avec Mathews Broderick et Christopher Walken, "A propos d'Henry" (Regarding Henry, 1991) avec Harrison Ford et "La Guerre selon Charlie Wilson" (Charlie Wilson's War,2007).      

 

                                 

                                                    1966 

AA21MN22

 

  

AA24MN25 

 

                                                                           1970  

AA17MN18

 

AA18MN19 

   

                                                                      1973  

AA11MN21 

 

                                     La Bonne Fortune - 1975  

                AA20MN21    

                                      Le mystère Silkwood -  1983 

AA16MN17    

  

                                             La Brûlure  1986 

          AA07MN01 

                                                          1988 

          AA08MN10 

  

AA14MN15  

 

                                         Bons baisers d'Hollywood - 1990   

AA12MN13             

                               A propos d'Henry - 1991   

          AA10NM11

 

                                                      1994   

          AA15MN16 

 

 

___________Maureen O' Hara________________