DECES D'UNE LEGENDE HOLLYWOODIENNE 

       LAUREN BACALL                      1924  - 2014

   

        

    AA36LB89C 

    

L'actrice américaine et légende de l'âge d'or d'Hollywood Lauren Bacall, qui avait formé avec Humphrey Bogart un couple mythique, est décédée mardi 12 Août 2014 à New York à 89 ans. "C'est avec un profond chagrin mais avec beaucoup de gratitude pour sa vie incroyable que nous confirmons le décès de Lauren Bacall", a indiqué mardi soir la famille Bogart sur son compte Twitter, @HumphreyBogart.

Citant un membre de sa famille, le site TMZ, spécialisé dans la vie des célébrités, a précisé que l'actrice, à la voix et au regard bleu envoûtant inoubliables, était décédée chez elle à New York "d'un accident cardio-vasculaire massif". Elle habitait le Dakota, célèbre immeuble en bordure de Central Park.

Née le 16 septembre 1924 dans le Bronx à New York, de son vrai nom Betty Joan Perske, elle était la fille unique d'immigrants juifs roumano-polonais, de la famille de l'ancien président israélien Shimon Peres. A 15 ans, la jeune fille s'inscrit à l'American Academy of dramatic arts de New York mais, faute d'argent, ne suit les cours que pendant un an.

- "The look", regard inoubliable -

Elle survit d'un emploi d'ouvreuse, s'essaie au théâtre, devient mannequin, avant de percer au cinéma à 19 ans, avec son premier grand rôle dans le film "Le port de l'angoisse" de son mentor Howard Hawks, en 1944. Face à elle, Humphrey Bogart, 44 ans, qu'elle épousera l'année suivante.

Lauren Bacall (du nom de jeune fille de sa mère), connaît un succès immédiat. Son regard bleu profond lui gagne le surnom de "Le regard" ("The Look"). C'est aussi le début d'une grande histoire d'amour. Avec Bogart, elle forme l'un des couples les plus célèbres d'Hollywood, jusqu'à la mort de l'acteur en 1957 d'un cancer de l'oesophage.

Ils tournent ensemble trois autres films noirs, "Le grand sommeil" de Hawks (1946), "Les passagers de la nuit" de Delmer Daves (1947) et "Key Largo" de John Huston (1948). Elle enchaîne avec un registre plus comique dans "comment épouser un millionnaire" avec Marilyn Monroe ou "La femme modèle" avec Gregory Peck. Lauren Bacall, à la personnalité directe et souvent drôle, a tourné au total dans une cinquantaine de films - le dernier en 2012 - et été récompensée d'un Oscar d'honneur en 2009 pour l'ensemble de sa carrière.

À la mort de Bogart, elle avait quitté la Californie pour revenir à New York, sa ville natale. Elle se produit alors à Broadway dans des comédies musicales. "Goodbye, Charley" en 1959, "Cactus Flower" en 1965, "Applause" en 1970, qui lui vaudra un Tony award. Remariée en 1961 avec l'acteur Jason Robards dont elle a un fils, elle en divorce huit ans plus tard.

L'actrice à la chevelure blonde charme aussi ses fans dans "Le Crime de l'Orient Express" de Sydney Lumet (1974), "Le Dernier des géants", de John Wayne (1976), "Prêt-à-porter" de Robert Altman (1994). Son jeu dans "Leçons de séduction" de Barbara Streisand est récompensé en 1996, par une nomination à l'Oscar du meilleur Second rôle, à 72 ans. Et, en 1997, par un Golden Globe dans la même catégorie. Elle s'illustre encore dans "Manderlay" de Lars von Trier, nominé en 2005 au Festival de Cannes.

Lauren Bacall, mère de trois enfants dont deux avec Bogart, avait écrit deux autobiographies, "Lauren Bacall : By Myself" en 1978 et "Now" en 1994. Sa mort est intervenue quelques heures seulement après celle d'une autre grande figure d'Hollywood, l'acteur Robin Williams, 63 ans, qui s'est suicidé chez lui près de San Francisco selon les premières conclusions de l'autopsie.

              

AA96LB120

AA65LB84D7

Actrice Américaine, Lauren Bacall est née le 16 septembre 1924 à New York. Lauren Bacall est élevée par sa mère qui lui fait apprendre la danse et la comédie. Après un emploi d'ouvreuse, elle obtient quelques petits rôles au théâtre, puis devient mannequin. Alors qu'elle pose pour les magazines de mode, (elle a dix-huit ans), celle qui sera plus tard surnommée "The Look" (le regard) est remarquée par la femme de Howard Hawks sur une couverture du "Harper's Bazaar. Le grand metteur en scène ne s'y trompe pas et lui offre aussitôt la vedette aux côtés de d'Humphrey Bogart dans "Le Port de l'angoisse" (To Have And Have Not,1944) et la prend sous contrat pour sept ans. Hawks déclara (Cahiers du Cinéma no139, janvier 1963) : "Nous avions découvert que Lauren Bacall était une gamine qui, lorsqu'elle était insolente, devenait encore plus attirante. C'était la seule façon de la remarquer, car il lui suffisait de sourire. J'ai dit à Bogey : "Nous allons essayer quelque chose d'intéressant. Tu es pratiquement l'homme le plus insolent du cinéma, et je vais rendre cette fille un peu plus insolente que toi." "Vas-y, me répondit-il, mais tu auras du boulot!" Et je lui dis : "J'ai un grand avantage sur toi, car je suis le metteur en scène. Je ne lui dirai qu'une chose : de sortir en te tournant le dos dans toutes ses scènes." "Tu as gagné!" me répondit-il."

Encore plus cynique et plus indépendante que Bogart, elle montre d'emblée sa personnalité sur l'écran. Entre les deux acteurs, le coup de foudre est immédiat. Ce film qui est un succès, marquera les débuts à l'écran et dans la vie, du couple le plus célèbre du cinéma. Mariés en 1945, Bogart et Bacall tournent à nouveau sous la direction d'Howard Hawks dans le chef d'oeuvre du film noir : "Le Grand Sommeil" (The Big Sleep,1946), qui est également une adaptation magistrale du roman de Raymond Chandler (à laquelle participe William Faulkner). Tout y est : l'ironie, la dureté, l'humour et la sensualité. Et seule, Lauren Bacall pouvait donner au personnage de Vivian cette ambiguïté érotique et féline, face à un Bogart-Marlowe cynique et presque féroce.

En 1947, autre film noir, autre chef-d'oeuvre, signé cette fois par Delmer Daves, "Les Passagers de la nuit" (Dark Passage), d'après un roman de David Goodis. Outre une utilisation magistrale des décors naturels hallucinants de la ville de San Francisco (dont Hitchcock saura, lui aussi, se servir admirablement dans "Sueurs froides", ce film offre une très belle version d'un des thèmes privilégiés du film noir (et du western) : l'homme traqué. Ici, évadé de San Quentin, recueilli par une inconnue, Lauren Bacall, Vincent Parry-Humphrey Bogart est contraint de subir une opération de chirurgie esthétique pour échapper à la police. Le dialogue qui se noue entre la caméra subjective (on ne voit pas le visage de Bogart tant qu'il n'a pas été opéré) et Lauren Bacall renforce la complicité inexorable des deux héros. Jamais Lauren Bacall n'a paru aussi envoûtante, aussi mystérieuse.

En 1948, John Huston s'empare du couple célèbre à juste titre. Ils tournent ensemble "Key Largo" (1948), film à la distribution prestigieuse, avec Edward G. Robinson, Lionel Barrymore, Claire Trevor, où Lauren Bacall peut une nouvelle fois donner toute la mesure de son talent. Poussée par Bogart à prendre plus de liberté vis-à-vis des studios, Lauren Bacall accepte de faire deux films en 1949 et en 1950, avanr une longue absence, elle revient en 1953 avec "Comment épouser un millionnaire" (How To Marry a Millionaire,1953) de Jean Negulesco, où elle démontre ses talents dans la comédie légère, en femme volontaire, incisive et élégante de "La Toile d'araignée" (The Cobweb,1955) de Vincente Minnelli avec une prestigieuse distribution dont Richard Widmark, Charles Boyer, Gloria Grahame, Lillian Gish, Fay Wray et Susan Strasberg. L'échec de "La toile d'araignée l'incite à tourner "L'Allée sanglante" (Blood Alley,1955) de William A. Wellman avec John Wayne, film anti-communiste, au grand étonnement de Hollywood où Bogart et elle étaient considérés "de gauche". La MGM l'engage en 1957 pour remplacer Grace Kelly, devenue princesse de Monaco, dans "La Femme modèle" (Designing Woman,1957) de Vincente Minnelli. En 1956, Lauren Bacall tourne dans "Ecrit sur du vent" (Written On The Wind), un mélo flamboyant de Douglas Sirk, et accepte de travailler simultanément pour la télévision avec Noël Coward, dans la reprise de "L'esprit s'amuse". La pièce est jouée en direct et la représentation est un succès.

AA3HF69

 

 

 

La même année, elle est préssentie avec Humphrey Bogart pour tourner "Melville Goodwin, USA", d'après un roman de John P. Marquant. C'est la première fois qu'on les réunit depuis "Key Largo". Mais Bogart est déjà très malade et le projet n'aboutira jamais. En 1957, c'est la mort d'Humphrey Bogart et la carrière de Lauren Bacall semble s'arrêter brusquement. Elle noit son chagrin dans le travail, participe à quelques films comme "Aux frontières des Indes" (North-West Frontier,1959) de Jack Lee Thompson, "Le Crime de l'Orient-Express" (Murder On The Orient-Express,1974) de Sidney Lumet. Elle donna la réplique lors du dernier film interprété par John Wayne au cinéma : "Le dernier des Géants" (The Shootist,1976) de Don Siegel.

C'est le théâtre qui lui apporte une nouvelle gloire : "Fleurs de cactus", d'abord, mais surtout "Applause", comédie musicale inspirée du film de Mankiewicz "Eve", dans laquelle elle reprend le rôle de Margo Channing crée par Bette Davis (sa première idole cinématographique) et pour lequel elle reçoit le Tony Awards de la Meilleure actrice de comédie musicale. Remariée à Jason Robards Jr en 1961. En 1997, elle donna la réplique à Alain Delon dans "Le Jour et la nuit" réalisé par le philosophe Bernard Henry-Lévy.

 

                                                    1944

    

 

AA139FG4LB1  

                                                                 1945  

   AA33CB56LB1

                                                                  1946

 

aa96dflb23hb 

AA04190LB 

AA95LB96G3 

 

                                                            1947 

AALB45HB96 

                    La Femme aux chimères (1947) Michael Curtiz avec Kirk Douglas 

          AA3666KD27

 

                                                          1948 

AALB051946

 

AA96LB1421107 

 

                   Le Roi du tabac -1950 - Michael Curtiz - Gary Cooper 

  

            aa96b1f3d1 

                                                    1953 

            AA412525 

 AA02019JK39  

    AA020332LBWP8

 

 

                                                                 1955 

   AA75324LB3JW

 

  

  

   

   AA39F206810

  AA511999

                               Ecrit sur du vent - 1956 - Douglas Sirk  

  AA960247LBDS6

 

                               La Femme modèle -1957 - Vincente Minnelli                                                                

AA95LB23GP9 

AA205032GP5LB1 

                                                        1958

             

                                                                     1959

    AA567LB21  

 

                                                                     1964 

           AA96F3C8EZ

 

 AA7230LB699

 

                                                  1974  

           AA32LB736

  

                                            1976  

    AA2223H3      

 

                                                       1988

 

       AA332G9V  

  

   AA202H3F33   

              AA538PU91LB2

 

 

                                                                          1990      

AA239LB78

 

 

                       Président, vous avez dit Président? - 1996

        AA0202LB96V1

 

   _________________