Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
CINETOM
20 avril 2013

GLORIA SWANSON, COMME NORMA DESMOND ! STAR DU MUET

               GLORIA SWANSON                      1899 - 1983

                Actrice Américaine

 

AA01GS1 (2)

Gloria Swanson a tourné avec les plus grands noms de Hollywood. Reine du sex-appeal et femme d'affaires avisée, accumulant les mariages et les fortunes, elle est entrée dans la légende du septième art comme l'incarnation même de la star.

Gloria Swanson, selon ses dires, serait née à Chicago, le 27 mars 1899, mais à en croire quelques insinuations perfides, cet évènement devrait être reculé de deux ou trois ans...Elle était l'enfant unique de Joseph Theodore Swanson qui était d'origine italo-suédoise, et d'Adélaide Klanowski, d'origine germano-franco-polonaise. Son père et sa mère se séparèrent alors qu'elle était enfant et la jeune Gloria fut confiée à la garde de sa mère. Après avoir étudié le chant et travaille au Chicago Art Institute.

Elle passa son enfance en Floride, où son père militaire, était en garnison. De retour à Chicago, elle sera "découverte", à l'âge de quinze ans  par un agent de l'Essanay, qui lui fait faire un bout d'essai avec Chaplin, mais elle ne sera pas retenue. Peut-être est-ce ce souvenir qui lui inspira la curieuse parodie de Charlot dans "Boulevard du Crépuscule" ?

En 1915, alors qu'elle est en route pour les Philippines, pour y rejoindre son père, elle décide de s'arrêter à Los Angeles, pour tenter à nouveau sa chance au cinéma. Très vite, elle obtient des rôles assez importants, notamment comme partenaire de Wallace Beery, qu'elle épouse en 1916. Elle apparaît dans de nombreuses comédies loufoques de Mack Sennett, mais elle rêve à cette époque d'aborder un registre plus pathétique. Elle entre donc à la Triangle, où elle interprète toute une série de comédies dramatiques assez lénifiantes, comme "Society For Sale","Everywoman's Husband", "Shifting Sands", ou "Wife or Country", tous ces films sont de l'année 1918. Elle cependante consciente des limites  de ces rôles conventionnels et lorsqu'on lui proposa de tourner avec le réalisateur Cecil B. DeMille, elle est prête à saisir sa chance. Mais le Triangle, avec laquelle elle est encore sous contrat, refuse de la libérer. Il lui faudra attendre 1919 pour être enfin engagée à la Paramount, où elle sera aussitôt dirigée par DeMille dans "Après la pluie le beau temps" (Don't Change Your Husband).

A vingt ans, Gloria Swanson est donc déjà une actrice confirmée. "Travailler pour monsieur DeMille, écrira t'elle dans son autobiographie, c'était comme faire du théâtre dans le grand magasin le plus cher du monde..." Dans ces comédies hautement sophistiquées, ayant pour cadre la haute société, l'actrice se signale en effet par l'élégance extravagante de  ses tenues. Des six films qu'elle a tourné avec Cecil Blount DeMille, le plus célèbre reste "L'Admirable Crichton" (Male ans Female";1919), très libre adaptation d'un roman de J.M. Barrie parue en 1903. Après une description acide des frivolités mondaines, interrompues par un naufrage dramatique, DeMille adoptait le ton de la comédie légère pour peindre la vie des rescapés sur une île déserte, avant de revenir à Mayfair pour un final doux-amer. A partir de ce film, les rôles proposés à Gloria Swanson manquèrent de variété: femme à la santé fragile somptueusement vêtue dans "La Proie pour l'ombre" (Why Change Your Wife?" et dans "L'Amour a-t'il un maître" (Something to Think About), tous deux de 1920, elle sera une paisible mère de famille dans l'admirable "Le Coeur nous trompe" (The Affairs of Anatol,1921), un film étonnant où toute la fantaisie échoix aux vamps comme Bebe Daniels que l'on voit jouer avec un léopard apprivoisé.

Gloria Swanson jugea qu'il était temps pour elle de se séparer de DeMille. Elle tournera dix autres films avec Sam Wood, dont le premier "L'Heure suprême" (The Great Moment,1921) fut réalisé juste avant "Le Coeur nous trompe". L'actrice obtient que son nom figura au-dessus du titre sur les affiches et que le scénario soit écrit expressément pour elle par Elinor Glyn, spécialiste incontestée des passions brûlantes mais de bon ton. Cette triple collaboration aboutira à des mélodrames comme "Under the Lash" (1921), "Faut-il l'avouer" (Don't Tell Every thing,1921), "Le Droit d'aimer" (Beyond the Rocks,1922), où l'actrice a une liaison extra-conjugale avec Rudolph Valentino, ou encore dans un genre plus leste, une pochade comme "La Huitième femme de Barbe-Bleue" (Bluebeard's Eighth Wife,1923).

A cette époque, Gloria Swanson est la star la plus prestigieuse de la Paramount et le nouveau contrat qu'elle signe en 1923 lui garantit des avantages sans précédent. Elle a notamment toute latitude pour choisir ses films et varier au maximum ses rôles, de "Zaza" (1923), une comédie enlevée ayant pour cadre le music-hall français, à "Tricheuse" (Man handled,1924) d' Allan Dwan, où elle incarne une impertinente vendeuse qui découvre les dessous de la vie mondaine.  Dans "Le Prix de la vertu" (Wages of Virtue,1924), elle met le comble à ses extravagances  vestimentimentaires en portant une robe de mariée qui aurait coûté, dit-on, la bagatelle de 100 000 dollars !.

En 1925, Gloria Swanson se rend en France pour tourner, son unique film français "Madame Sans-Gêne", dans le cadre le plus approprié et sous la direction du français Léonce Perret. Elle en ramènera un nouvel époux, un authentique marquis de La Falaise de la Coudraye, ils se marièrent le 5 février 1925. La première du film est un triomphe sans précèdent. Elle tournera encore quatre films pour la Paramount avant de fonder sa propre société avec l'aide de son amant du moment, Joseph Kennedy. Elle refusa à Adolph Zukor le nouveau contrat d'un montant de 18 000 dollars par semaine."Sunya" (The Love of Sunya,1927) remporta un succès mitigé et "Queen Kelly" restera inachevé tant en raison des excentricités de Stoheim que de l'arrivée inopportune du parlant. En revanche, Gloria Swanson remportera deux véritables triomphes avec "Faiblesse humaine" (Sadie Thompson,1928), son dernier film muet, et avec "L'Intruse" (The Trespasser,1929), où elle révèle des dons inattendus de chanteuse.  

En 1931, Gloria Swanson se maria pour la quatrième fois, avec Michael Farmer, un irlandais dont elle a eu une fille Michelle Bridget. Gloria Swanson a donc trois enfants, ayant adopté en 1923 un petit garçon de quatre mois, nommé Joseph. A partir de 1930, sa carrière connaîtra un déclin rapide. Elle tourna encore quatre comédies assez ternes, dont "L'Accord parfait" (A Perfect Under standing,1933), aux côtés d'un Laurence Olivier débutant. Elle signe ensuite avec la MGM et la Columbia pour des projets qui ne verront jamais le jour. Son retour à l'écrn, dans "Papa se marie" Father Takes a Wife" (1941) de Jack Hively avec Adolph Menjou, ne fut guère une réussite et il faudra attendre 1950 pour ce come back magistral de "Boulevard du Crépuscule" (Sunset Boulevard). Billy Wilder, contrairement à ce que l'on pourrait penser n'avait pas écrit le rôle pour elle et ne l'a choisie qu'après avoir songé à Pola Negri, Mary Pickford, Mae Murray....Ce fut l'un des films cultes du début de ces années 50.

Elle a très peu joué depuis : une comédie sans grand intérêt, "Three for Bedroom C" (1952) une parodie historique, "Les Week-ends de Néron" (Mio Figlio Nérone,1956), où elle incarne Agrippine face à Alberto Sordi en Néron, et enfin "747 en péril" (Airport 1975) (1974) de Jack Smight, un rôle bien proche de la réalité puisqu'elle y est une ancienne gloire de l'écran qui écrit ses mémoires. Signalons encore quelques films pour la télévision et plusieurs apparitions au théâtre, sans oublier une propagande zélée en faveur des régimes diététiques, qui prétendait-elle, lui avaient conservé ce teint frais et inaltérable. Gloria Swanson est décédée le 4 avril 1983 à New York, elle avait 84 ans.                         

                                   

            

 

 

         

 

____________________________                  ____________________________________

     

Publicité
Publicité
Commentaires
CINETOM
Publicité
Visiteurs
Ce mois ci 1 549
Depuis la création 1 706 610
Pages
Newsletter
8 abonnés
CINETOM
Derniers commentaires
Publicité