ROBERT STACK                      1919 - 2003

               Acteur Américain

AA01RS03 (2)

Robert Stack est né le Robert Langford Modini le 13 janvier 1919, à Los Angeles, en Californie. Ses parents divorcèrent lorsqu'il avait un an et sa mère l'emmena en Europe, deux ans plus tard. Son frère ainé, James Langford Jr, demeura avec son père. Durant ce séjour, il apprit le français et l'italien, ce qui lui posa certaines difficultés lorsqu'il revint aux Etats-Unis. Sa grand-mère, Marie Perrini, fut une célèbre cancatrice, de ce fait, la maison de ses parents à Hollywood avait été souvent fréquenté par de nombreux acteurs de l'époque.

Il rattrapa assez vite son retard mais ne maîtrisa par la langue anglaise avant l'âge de six ans. Durant sa scolarité, il excella dans diverses disciplines dont le ball-trap. En 1935, il termina second du championnat national l'année suivante, il parvint à battre le record officiel lors d'une compétition par équipes qui se déroula à Saint-Louis. Son physique de jeune premier l'incita à démarrer une carrière d'acteur malgré sa complète inexpérience dans le domaine. Il décida de se rendre dans les locaux des studios Universal, en 1939, et passa diverses auditions qui eurent le mérite d'attirer sur lui l'attention d'un directeur de casting. Celui-ci l'engagea pour faire de la figuration, il débuta à vingt ans dans "First Love" (1938), puis  lui confia un rôle plus important dans les films : "Jeux dangereux" (To Be Or not To Be,1942) d'Ernst Lutisch avec Carole Lombard et "L'Escadrille des aigles" (Eagle Squadron,1942) d'Arthur Lubin, dans lequel il incarne un pilote américain qui rejoint l'armée de l'air anglaise peu avant Pearl Harbor et s'éprend d'une jeune anglaise. Pendant la Seconde Guerre mondiale, il servit d'ailleurs comme officier dans la marine américaine, pendant trois ans, une expérience qu'il mettra souvent à profit dans son métier afin de composer des personnages de combattants d'une grande veracité.

De retour aux Etats-Unis, Robert Stack signa son premier contrat et se teint les cheveux en brun sur les conseils d'un maquilleur, aucune vedette masculine n'ayant à cette époque les cheveux blonds. Il tourna dans les films "Ainsi sont les Femmes"A Date with Judy,1948) de Richard Thorpe au côté de Elizabeth Taylor, "La Chasse aux millions" (1948) avec Ray Milland, "Les Géants du ciel" (Fighter Squadron,1948) de Raoul Walsh avec Edmond O'Brien et "La Dame et Le Toréador" (The Bullfighter and The Lady,1951) de Budd Boetticher, où il jouait le rôle d'un américain qui démarre au Mexique un carrière de toréador.

Au début des années 50, il franchit le pas, tant redouté par certains acteurs de cinéma, en tournant dans des dramatiques pour la télévision. Cela ne l'empêcha pas, au demeurant  de jouer dans le premier film en relief de l'histoire du cinéma, "Bwana le diable" (Bwana Devil,1951) d'Arch Oboler puis dans "Les Corsaires de l'espace" (1953) avec Coleen Gray (il y était à nouveau un pilote de chasse, "Ecrit dans le ciel"  (The High ans the Mighty,1954) de William A. Wellman avec John Wayne et le western "L'or et l'amour"  (Great Day in the Morning,1956) de Jacques Tourneur avec Virgina Mayo.

Dans "Ecrit sur du vent" (Written of the Wind,1956) de Douglas Sirk, Robert Stack et Rock Hudson interprétaient les deux fils d'un magnat du pétrole qui s'éprennent de la même femme interprétée par la magistrale Lauren Bacall, une composition qui permit au futur Eliott Ness, de recevoir une nomination aux Oscars en 1957. Son rôle d'un pilote de voltige aérienne dans "La Ronde de l'Aube" (The Tarnished angels,1957) à nouveau de Douglas Sirk avec Rock Hudson et Dorothy Malone, puis d'un scientifique dont la femme souffre d'une maladie grave dans "La Femme que j'aimais" (The Gift of Love,1958) de Jean Negulesco avec Lauren Bacall, précédèrent une nouvelle étape dans sa carrière...

En 1959, Robert Stack accepta à la demande du producteur Quinn Martin (producteur de la série "Les Envahisseurs") d'interpréter le rôle d'Eliott Ness dans la série culte "Les Incorruptibles" (1959-1963), basée sur les mémoires de ce célèbre agent des impôts ayant eu l'audace d'affronter Al Capone et son organisation durant la prohibition. Il remporta un Emmy Award en 1960 pour sa performance, parmi les six nominations attribuées à la série, alors que les responsables de la chaîne ABC ne souhaitaient, au départ, engager que Van Johnson ou Van Heflin. Après quatre saisons, Robert Stack abandonna son rôle et tourna dans les films de René Clément "Paris brûle-t'il?" (1966) avec Kirk Douglas, Alain Delon et Jean-Paul Belmondo entre autres puis dans un film français de Jean Delannoy, "Le Soleil des voyous" (1967), dans lequel il jouait un ancien complice d'un vieux truand incarné par Jean Gabin.

L'année suivante, il revint incarner un personnage récurrent à la télévision, dans la série "Les Règles du jeu", qui dura trois saisons. Il y était le directeur d'un magazine appartenant à un important groupe de presse de Los Angeles. Son engagement suivant fut le rôle d'un père de famille qui s'installe avec sa femme et sa fille dans une maison de campagne hantée, dans le téléfilm "Le Visiteur de la nuit" (1974) avec Vera Miles.

Robert Stack incarna ensuite le pilote d'un avion de ligne transcontinental détourné par des pirates de l'air dans "Mystère sur le vol 502" (1975), avec Farrah Fawcett. En 1976, il fut le chef d'une unité d'élite de la police de Los Angeles chargée d'appréhender des criminels de haut vol, dans la série "Section contre-enquête". Il interprète un personnage similaire cinq ans plus tard dans la série "Strike Force", qui n'eut pas davantage de succès. Les deux comédies "1941" (1979) de Steven Spielberg avec Dan Aykroyd, et "Y'a-t'il un pilote dans l'avion?" (Airplane! Flying High,1980) de Jim Abrahams, David Zucker avec Robert Yays, lui permirent néanmoins de renouer avec le succès.

Les téléspectateurs purent ensuite le voir brièvement dans des épisodes de "La Croisière s'amuse", "Hôtel", "Arabesque", "Perry Mason". Dans le film "Retour vers l'enfer" (Uncommon Valor,1983) de Ted Kotcheff, il était un riche homme d'affaires qui finance l'expédition montée par un ancien camarade de régiment (Gene Hackman) afin de délivrer son fils retenu captif au Viêt-nam.

Après une courte participation dans le feuilleton "Falcon Crest", en 1987, et dans le film "Joe contre le volcan" (Joe versus the Volcano) avec Tom Hanks, il a repris son rôle d'Eliott Ness dans le téléfilm "Le Retour d'Eliott Ness" (1991). L'acteur a peu tourné les dernières années avant sa disparition, il se consacra à une émissiond de télévision basée sur la présentation de phénomènes inexpliqués, qu'il présente depuis 1987 et pour laquelle il a reçu un Emmy Award en 1995.

En 1957, Robert Stack a épousé Rosemarie Bowe, ils ont eu deux enfants, Charlie et Elizabeth qui est devenue actrice. Il décéda d'une crise cardiaque, le 14 mai 2003 à Beverly Hills en Californie.                                         

                                                     

                                  (Badlands of Dakota,1941) de Alfred E. Green          

  *

                                                                           1942

                     

                                                                                                            

                         

                                 La Maison de Bambou (House of Bamboo,1955) de Samuel Fuller         

            

                                                    

            __________________________________________