Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
CINETOM
9 juillet 2011

PETER FALK, DE CASSAVETES A COLUMBO...

     PETER FALK                                         1927 - 2011    

        Acteur, Producteur, Réalisateur et Scénariste Américain

 

                                       42_28776398 

  Peter Falk a incarné le lieutenant Columbo de 1968 à 2003.

                             42_28775230

Peter Falk est né le 16 septembre 1927 à New-York, fils unique 'un père polonais quincaillier et d'une mère d'origine russe. Alor qu'il n'avait que trois ans, les médecins diagnostiquèrent une forme de cancer qui nécessita l'ablation de son oeil droit.

Durant son enfance, il participa à des pièces scolaires et arrêta très tôt ses études afin de s'engager dans la marine américaine. En raison de son handicap physique, sa candidature fut rejetée et il rejoignit, en tant que cuisinier, les rangs de la marine marchande. Son bâtiment effectua des voyages vers différent pays européens et vers l'Amérique du Sud pendant près de deux ans. A son retour, il donna libre cours à sa passion pour le dessin et la comédie en s'inscrivant à l'école Ossining puis à l'Université de Syracuse où il montra certaines dispositions dans plusieurs disciplines sportives.

Après avoir obtenu un diplôme en sciences politiques, en 1951, il décida de passer le concours d'entrée de la CIA mais il fut recalé et décrocha finalement un emploi dans les services du budget de l'état, situés à Hartford dans le Connecticut, un poste qu'il occupa pendant cinq ans jusqu'en 1956. Parrallèlement, Peter Falk fréquenta des troupes de théâtre locales et participa régulièrement à leurs représentations.

Sa passion pour la comédie l'incita à démissionner et à tenter sa chance à New York dans le milieu théâtral. La pièce "Don Juan" marqua ses débuts off-Broadway, bientôt suivie d'une participation à une autre pièce "The Iceman cometh", qui lui valut d'excellentes critiques. Parmi ses premiers engagements, il fit des apparitions remarquées dans la série "Les Incorruptibles", "Alfred Hitchcock Présente", "Ben Casey" et "La Quatrième Dimension", puis il épousa une étudiante qu'il avait rencontrée à l'université de Syracuse, Alice Mayo, avec laquelle il adopta deux filles, Catherine et Jackie.

Sa première apparition au cinéma est timide, on l'entrevoit dans le film "La Fôret Interdite" (Wind Across The Everglades,1958) du réalisateur Nicholas Ray avec Christopher Plummer. Mais il se fait remarquer dès l'année suivante dans "L'héritier d'Al Capone" (Pretty Boy Floyd,1959) de Herbert J. Leder. Peter Falk obtint ensuite deux nominations consécutives aux Oscars pour les films "Crime Société Anonyme" (Murder Inc,1960) de Burt Balaban et Stuart Rosenberg au côté de Stuart Whitman et "Milliardaire d'un jour" (Pocketful of Miracles,1961) du cinéaste mythique Frank Capra avec Glenn Ford et Bette Davis, qui lui permirent d'obtenir de meilleurs rôles dans "Les Sept Voleurs de Chicago" "Robin and the Seven Hoods,1964) de Gordon Douglas avec Frank Sinatra et Dean Martin.

Entretemps, on avait pu le voir dans une merveilleuse comédie de Stanley Kramer : "Un Monde fou, fou, fou, fou" (It's a Mad, Mad, Mad, Mad World,1963) où une pléiade d'acteurs défilait  tout au long du film.... En 1965, c'est "La Grande course autour du monde" (The Great Race,1965) de Blake Edwards avec Jack Lemmon, Tony Curtis et Natalie Wood, des succès autant sur le plan critique que commercial.

Désirant profiter de sa soudaine notoriété, les producteurs d'une nouvelle série intitutée "The Trials of O'Brien" lui proposèrent d'en interpréter le rôle principal en 1965. Son personnage est un brillant  avocat new-yorkais dont les honoraires prohibitifs parviennent à peine à combler ses dettes de jeu. En 1968, il incarna pour la première fois le lieutenant Columbo dans le téléfilm "Inculpé de meurtre", un inspecteur de la police criminelle aussi efficace dans son travail qu'horripilant pour ses interlocuteurs. 

                 231715_1020L    

                       Crime, Société Anonyme (Murder Inc,1960) de Stuart Rosenberg                                 

 

                                254023_1020L

             Milliardaire d'un jour (A Pocketful of Miracles,1961) de Frank Capra

                                         518879_1020L

                                                         1962

                               361122_1020L  

   Un Monde Fou, Fou, Fou, Fou  (Its a Mad, Mad, Mad, Mad, (1963) de Stanley Kramer   

AA2596HJ3

 

    

                    

                   

             207670_1020L

         

                                            221723_1020L      

                                                            1963

                                     144083_1020L

    La Grande Course autour du Monde (The Great Race,1965) de Blake Edwards         

AA36FG412

                             

   

                            337080_1020L         

                                       Pénélope (1966) d'Arthur Hiller 

                               204593_1020L                    

      

  247886_1020L            220298_1020L

                  27764_1020L   

        

                       Un Château en enfer (Castle Keep,1969) de Sidney Pollack

                                  209540_1020L    

    

       Ce n'est que trois ans plus tard qu'il consentit à tenir ce rôle dans une série régulière, une décision qu'il ne regrettera pas, ce personnage lui ayant apporté la gloire et la fortune. Sept nominations à la Cérémonie des Emmy  Awards (il remporta le trophée en 1972,1975, et 1976) ainsi que six autres Golden Globes (dont une victorieuse en 1973) le confrontèrent dans sa décision. A noter qu'il avait déjà obtenu u Emmy Ward pour un épisode de la série "The Dick Powell Show" en 1962.     

Il revint au théâtre  en 1972 et remporta un Tony Ward pour la pièce "The Prisoner of second avenue", jouée à Brodway. Il avait également participé aux films de guerre tels que "La Bataille pour Anzio" (Lo Sbarco di Anzio,1968) de Edward Dmytryk avec Robert Mitchum en principal interprète et "Un Château en enfer" (Castle Keep,1969) du réalisateur Sydney Pollack avec Burt Lancaster et Jean-Pierre Aumont, quant à Peter Falk il campait un sous-officier.

Période John Cassavetes

En 1969, Peter Falk démarra une fructueuse collaboration professionnelle doublée d'une profonde amitié avec l'acteur-réalisateur John Cassavetes et son épouse, l'actrice Gena Rowlands. Dans le film "Les Intouchables" (Gli Intoccabili,1970) de Guiliano Montaldo, les deux hommes incarnaient des truands préparant, chacun de leur côté, le hold-up de l'un des plus importants casinos de Las Vegas.

Dans "Husbands" (1970) de et avec John Cassavetes, Peter Falk et Ben Gazarra formèrent trois hommes d'âge mûr qui refont leur vie après le décès de leur ami commun. Avec "Husbands", John Cassavetes a modifié cette manière de faire sur l'improvisation des interprètes, ou refusant les lourds impératif de la technique, car le texte est écrit avec précision, ce qui n'exclut pas une entière liberté laissée aux acteurs pour qu'ils intègrent ce texte à leur personnalité. "Husbands" porte en sous-titre "Variations sur la vie, la mort et la liberté..."   

Puis la maturité aidant, il diversifie ses rôles et se révèle capable de soutenir de grandes compositions dramatiques, notamment dans "Une Femme sous influence" (A Woman Under the Influence,1974), tourné sous la direction de son ami John Cassavetes, ou "Le sourire aux larmes", un film de télévision très mélodramatique diffusé en Europe dans les salles de cinéma.

Mais sa célébrité internationale, il la doit avant tout à la série "Columbo" qui débuta en 1971 et dont les innombrables épisodes furent diffusés dans 35 pays du monde. 

Peter Falk tourna essentiellement par la suite, dans des comédies telles que "Un Cadavre au dessert" (Murder by Death,1976) de Robert Moore avec Sir Alec Guinness et David Niven et "Le Privé de ces dames" (The Cheap Detective,1978) de Robert Moore avec Ann-Margret (Il y incarnait un détective privé soupçonné d'avoir assassiné son associé). 

Deux ans avant la fin de "Columbo", en 1976, l'acteur divorça pour se remarier moins d'un an après, avec Shera Danese. Il a aussi participé aux films "Les Ailes du Désir" (Der Himmel über Berlin,1987) de Wim Wenders qui fut récompensé au Festival de Cannes. Il y eut auss "Tante Julia et le Scribouillard" (1990), dans lequel il était scénariste de feuilletons radiophoniques renommé.

En 1989, il accepta de reprendre son rôle de Lieutenant Columbo" dans une série de téléfilms où il fut co-producteur. Il reçut un nouvel Emmy Award, en 1990. Très populaire en France, Peter Falk fut nommé Chevalier de l'Ordre des Arts et des Lettres pour l'ensemble de sa carrière.  Bien des années plus tard, il souffrait de démence depuis  plusieurs années et avait été place sous le curatelle de son épouse, avec qui il était marié depuis trente-quatre ans. Peter Falk qui était atteint de la maladie d'Alzeimer est décédé le jeudi  23 juin 2011 à l'âge de 83 ans

  

                              255420_1020L   

                            husbands_0

                                      

                         186081_1020L

               289312_1020L

             

                    432108_1020L

      

                    432110_1020L               

   

     

                      opening_night_1

                      le_prive_de_ces_dames_0

                         tetes_vides_cherchent_coffre_plein_0

                          252533_1020L

                         235349_1020L                     

  

                           _________________________________

                                 Peter Falk et Gena Rowlands

                      42_28776403

                                           _____________________________ 

- Sacha Guitry (23 juillet 2011) - Martine Carol  (30 juillet 2011)- Edward G. Robinson - William A Wellman - Maureen O' Hara 

Publicité
Publicité
Commentaires
CINETOM
Publicité
Visiteurs
Ce mois ci 1 281
Depuis la création 1 708 599
Pages
Newsletter
8 abonnés
CINETOM
Derniers commentaires
Publicité