PATRICK SWAYZE     1952 - 2009

Acteur Américain

42_17609432

42_23330940

Il fut l'un des acteurs américains qui ont marqué toute une génération,  pour d'autres, il représente l'une des idoles des années 80, début 90 avec au début de sa carrière cinématographique  l'excellent film de Francis Ford Coppola "Outsiders" (1983), puis "Dirting Dancing" (1987) puis l'immense succès de "Ghost" (1990)de Jerry Zucker aux côtés de Demi Moore et Woolpy Goldberg.

On retiendra également "Point Break, Extrême limite" avec Keanu Reaves, ainsi que  le magnifique film de Roland Joffé "La Cité de la Joie" (1992).

1b07_1_b

Copyright © <abacapress.com>

42_15899638

Patrick Swayze est né à Houston, au Texas, le 18 août 1952. Il décède le 14 septembre 2009 d'un cancer du pancréas, après avoir lutté courageusement contre cette terrible maladie. Son père, Jesse Wayne Swayze, a été cow-boy, puis ingénieur. Sa mère, Patsy, dirige un cours de danse. De nature très athlétique, il pratique dès l’enfance la gymnastique, la natation, le football et la danse. C’est d’ailleurs une bourse sportive qui lui permet de poursuivre ses études. Ses idoles, à cette époque sont, dit-il, «Tarzan et Fred Astaire».

À dix-neuf ans, il s’installe à New York. Très vite, il devient danseur étoile au sein de la compagnie d’Elliot Feld. Mais une ancienne blessure, contractée lors d’un match de football, met un terme définitif à sa carrière dans le ballet classique. Broadway lui reste cependant ouvert, et on le voit aux côtés de Joel Grey dans la comédie musicale «Goodtime Charley» ainsi qu’en vedette dans «Grease» (dans le rôle que reprendra, à l’écran, John Travolta). Avec son épouse Niemi (une élève de sa mère), il part pour Los Angeles, où il suit des cours de comédie tout en gagnant sa vie en faisant des travaux de menuiserie. Dans son premier film, "SKATETOWN, USA" (1979) de William A. Levey, il se livre à un boogie sur patins à roulettes. Mais cela ne suffit pas à le lancer. Il devra attendre près de quatre ans avant de décrocher un autre rôle : celui du frère aîné de C. Thomas Howell dans le film de Coppola, "OUTSIDERS" (The Outsiders, 1983). Ce film fut un départ prometteur pour plusieurs nouveaux acteurs de la génération des années 80 : Patrick Swayze, Tom Cruise, Matt Dillon (Rusty James), Rob Lowe (Masquerade), Ralph Macchio (Karaté Kid), Emilio Estevez (fils de Martin Sheen).

Coppola souligne : "Je voulais faire un film sur les jeunes et sur l'idée d'appartenance à un groupe social auquel on s'identifie et où on se sent vraiment aimé. Même si tous ces garçons sont pauvres et d'une certaine façon insignifiants, l'histoire leur donne une sorte de beauté et de noblesse. Quand on regarde un soleil couchant, on se rend compte qu'il est déjà en train de mourir. Il en va de même pour la jeunesse. C'est au moment où elle est la plus belle qu'elle commence déjà à s'échapper. Le film se situe à un instant magique de la vie des garçons. C'est cet instant que j'ai voulu saisir. Prendre un garçon des rues et en faire un héros".

258135

46874542_22482403

42_22481841

42_22481840

42_23066367

42_22482400

Suivront alors quelques personnages très physiques dans des films d’action tels que "RETOUR VERS L’ENFER" (Uncommon Valor, 1983) réalisé par Ted Kotcheff (Rambo) avec Robert Stack et Gene Hackman. inspiré d'une réelle opération commando montée en 1982 par le lieutenant-colonel James Gritz, pour récupérer des prisonniers américains au Laos, avec l'aide de francs-tireurs indigènes et le soutien des acteurs Clint Eastwood et William Shatner, "Retour vers l'enfer" fut le premier film à aborder ce sujet sensible. En 1986 encore, l'administration américaine reconnaissait la présence généralement involontaire de près de 1800 de ses ressortissants au Viêt-nam ou au Cambodge. Malgré cela le projet de ce film fut rejeté par toutes les grandes compagnies, en raison de son caractère tabou - à leur grand tort puisqu'il devait remporter un grand succès dès sa sortie en Amérique. Ce qui entraîna la réalisation d'autres variations sur le même thème.

253300

18_0140_p01

261024

grandview_usa_0

Il enchaîne avec "L’AUBE ROUGE" (Red Dawn, 1984) de John Milius. Ce film est le premier scénario de Kevin Reynolds porté à l’écran. L’action est censée se passer dans le Colorado, une région, selon John Milius, particulièrement symbolique («située entre les Montagnes Rocheuses et les Grandes Plaines, elle représente l’Amérique profonde, le cœur du pays, et la voir investie par des forces ennemies donne à réfléchir»). Par commodité, le tournage eut lieu au Nouveau-Mexique entre le 7 novembre 1983 et le 12 janvier 1984.
Trois ans plus tard, Patrick Swayze et Jennifer Grey se retrouvaient dans "DIRTY DANCING"

353466

Toutefois, l’accent mis sur son aspect viril, puissant et débordant d’énergie, faisait oublier ses autres qualités : la grâce, la souplesse, la sensibilité. Les deux faces de sa personnalité sont réunies dans son premier grand succès public, "DIRTY DANCING" (1987) d' Emile Ardolino où, sous les traits d’un professeur de danse d’origine modeste, il séduit la jeune bourgeoise Jennifer Grey. Dès lors, des milliers d’admiratrices voient en lui l’homme idéal, fort, honnête et rassurant, capable aussi bien de les comprendre que de les protéger, une image qu’il avait déjà donnée à la télévision dans le rôle d’Orry Main, le gentleman sudiste romantique et plein de bravoure de la mini série «Nord et Sud».

"Dirty Dancing" (danse obscène) est le nom des danses sensuelles que découvre Frances dans le film. Patrick Swayze n'est pas un danseur amateur spécialement formé pour le film. Il a été premier danseur de l'Eliot Feld Dance Company. Il a ensuite dansé pendant deux ans le rôle principal de "Grease".

188765

202008

04_0595_a04

dirty_dancing_1987_reference

3877417xjzkc_1350

3877414rjxtj_1350

42_17500837

210383

708678030_L

Deux ans après le grand succès romanesque et musical, Patrick Swayze souhaitait changer de registre. Il fait un retour au film d’action, il interprète un videur dans "ROAD HOUSE" (1989) de Rowdy Herrington aux côtés de Ben Gazzara. Pour ce rôle, beaucoup plus dur et musclé, il s'entraîna pendant des mois avec Benny Urquidez, quatre fois champion du monde de kickboxing.

Il incarna aussi un policier d’origine «hillbilly» dans "NEXT OF KIN" (1989) de John Irvin, cependant le film s’avère moyennement satisfaisant.

195526

850222971_L

18_0654_p01

848574484_L

396509


Au grand soulagement de son public féminin, il retourne donc à la formule magique avec "GHOST" (1990), où il forme avec Demi Moore un couple à la fois tendre et sensuel et avec Woopy Goldberg, un couple hilarant. Son rôle de fantôme bienveillant dans ce film et dans "DIRTY DANCING" lui vaudront d’ailleurs deux nominations au Golden Globe du meilleur acteur. "Ghost" fut un énorme succès aux Etats-Unis et fut le premier film du cinéaste Jerry Zucker.

07_0572_aff01

07_0572_p03

07_0572_p0107_0572_p02

h_4_ill_1240417_cc8a_968899

Son immense notoriété le conduit toutefois à des excès d'alcool ainsi que la drogue, sans omettre également la vitesse, tout cela menacent un temps de détruire son mariage. Il se reprend en mains et se plonge dans la Scientologie, le bouddhisme Zen et les philosophies New Age. On retrouve ces préoccupations dans ses deux rôles suivants : le surfer charismatique de "POINT BREAK, EXTRÊME LIMITE" (1991) de Kathryn Bigelow avec Keanu Reaves et le médecin de "LA CITÉ DE LA JOIE" (Ciy of Joy, 1992). Sans prendre le moindre repos, il enchaîne les deux films. Tourné dans des circonstances difficiles, au milieu de l’hostilité des populations locales, "La Cité de la joie" lui apparaissait en effet comme l’occasion inespérée d’aborder un répertoire plus sérieux et d’exprimer ses aspirations spirituelles. Mais, bien qu’il se soit investi dans cette entreprise avec la foi et l’abnégation des acteurs de la Méthode de l’Actor’s Studio, le film fut un échec. Outre ses talents d’acteur et de chanteur, Patrick Swayze possède des dons musicaux, comme en témoigne «She’s Like the Wind», chanson de sa composition qu’il interprète lui-même sur la bande-son de DIRTY DANCING.

16_1444_p03

16_1444_p02

16_1444_p04

la_cite_de_la_joie_0

210833

249058

extravagances_1

paysage_0

paysage_12

paysage_21

249052

232372

4550092000

405272

196176

436513

__________________________

8d46_1

Patrick Swayze - patrick-swayze photo

42_21601719

PN018229

PSwayze - patrick-swayze photo

CSH_017846

JTM_010897

JTM_010895

JTM_010885

Patrick Swayze - patrick-swayze photo

Patrick Swayze - patrick-swayze photo

R.I.P. MY BEAUTIFUL AMAZING PATRICK <3333 - patrick-swayze photo

Témoignages après son décès le 14 septembre 2009:

SDW_002311

Demi Moore "Ghost" : Patrick, tu es aimé par tant de monde que ta lumière brillera pour toujours dans nos vies".

Woopi Goldberg sa partenaire dans "Ghost" a affirmé que l'acteur disparu serait "toujours là" , elle ajouta "Patrick était réellement un homme bien, un homme drôle à qui je dois plus que je ne pourrai jamais rendre".

photo_1253051232328_1_0_w350

deces_Patrick_Swayze_6

Keanu Reeves, "Point Break" s'est confié avec une certaine nostalgie : "C'était une personne magnifique et un véritable artiste. Il voulait faire l'expérience de la vie à fond et dans son travail il prenait les films comme des opportunités, il leur donnait un sens."

Jennifer Grey "Dirty Dancing" s'est confié mardi au magazine People, "quand je pense à lui, je me rappelle étant dans ses bras quand nous étions gosses, que nous dansions et répétions nos mouvements dans un lac gelé, prenant un plaisir fou à faire ce petit film que, pensions-nous, personne n'allait voir

3877418ecnoc_1350

e9yyvm4cdg0t0t0erco6m6pn8qnn8n

                              ereo0w8hq4b2w0oanyyb7aj3woyn

Après le 14 septembre 2009

42_23335340

42_23337925

42_23337927

42_23337977

- 1979
SKATETOWN, USA (William A. Levey).
- 1983
OUTSIDERS (The Outsiders, Francis Ford Coppola)
RETOUR VERS L’ENFER (Uncommon Valor, Ted Kotcheff).
- 1984
GRANDVIEW, USA (Randal Kleiser)
L’AUBE ROUGE (Red Dawn, John Milius).
- 1986
YOUNGBLOOD (id., Peter Markle).
- 1987
DIRTY DANCING (id., Emile Ardolino)
STEEL DAWN (Lance Hool)
CANCELLATE WASHINGTON (Nello Rossatti).
- 1988
TIGER WARSAW (Amin Q. Chaudhri).
- 1989
ROAD HOUSE (id., Rowdy Herrington)
NEXT OF KIN (John Irvin).
- 1990
GHOST (id., Jerry Zucker). 
- 1991
POINT BREAK, EXTRÊME LIMITE (Point Break, Kathryn Bigelow).
- 1992
LA CITÉ DE LA JOIE (City of Joy, Roland Joffé). 
- 1993
FATHER HOOD (Darrell James Roodt).
- 1994
TALL TALE (Jeremiah Chechik).
- 1995
EXTRAVAGANCES (To Wong Foo, thanks for everything, Julie Newmar, Beeban Kidron)

- TROIS VOEUX (Three Wishes, Martha Coolidge).
- 1998
BLACK DOG (Kevin Hooks)
LETTRES D'UN TUEUR (Letters from a Killer, David Carson).
- 1999
GET BRUCE (Andrew J. Kuehn).
- 2001
GREEN DRAGON (Timothy Linh Bui)
DONNIE DARKO (id., Richard Kelly)
FOREVER LULU (John Kaye)
- 2002
WAKING UP IN RENO (Jordan Brady)
- 2003
ONE LAST DANCE (Lisa Niemi)
11 :14 (Greg Marcks)
- 2004
DIRTY DANCING : HAVANA NIGHTS (Guy Ferland)
GEORGE AND THE DRAGON (Tom Reeve)
- 2005
SECRETS DE FAMILLE (Keeping Mum, Niall Johnson)

_____________________________________